Oradour sur Glane

Publié le par France3 - Monique Seemann

70 ans après les faits , le Parquet de Dortmund en Allemagne vient de signifier sa mise en accusation à un Allemand originaire de Cologne pour sa participation au massacre qui, le 10 juin 1944, a causé la mort de 642 personnes.

Les enquêteurs allemands de Dortmund se sont rendus à Oradour/Glane en janvier et mars 2013

Les enquêteurs allemands de Dortmund se sont rendus à Oradour/Glane en janvier et mars 2013

Le  Parquet de Dortmund vient de signifier son inculpation à un retraité de 88 ans originaire de Cologne. Membre de la 3 ° Compagnie du premier bataillon des SS Panzergrenadier du Régiment 4 der Führer. Il aurait participé le 10 juin 1944 au massacre d’Oradour sur Glane.

L’homme aurait participé, avec d'autres membres de sa compagnie, tout d’abord aux faits qui se sont passés dans la grange « Denis » dans laquelle 25 hommes ont été tués, avant de participer aux actes qui ont eu lieu dans l’église  dans laquelle ont péri plusieurs centaines de femmes et d’enfants .

Le parquet de Dortmund avait lancé l’enquête en 2010, après avoir identifié 6 personnes impliquées dans le drame d'Oradour qui, il y a 70 ans, a causé la mort de 642 habitants de la petite commune du Limousin.

Fin 2011 , les 6 anciens soldats avaient été entendus , leurs maisons fouillées, mais selon les enquêteurs que nous avions rencontrés fin mai à Düsseldorf trois des suspects encore en vie , tous âgés de plus de 85 ans ne pouvaient plus être poursuivis en raison de leur  état de santé.

Il  était incertain dans l'immédiat qu'un procès puisse avoir lieu, a-t-on par ailleurs souligné de source judiciaire allemande. L'homme,aujourd'hui inculpé pour meurtre et complicité de meurtre, avait 19 ans au moment des faits.

13 Alsaciens enrôlés de force dans l'armée allemande et un volontaire avaient participé au massacre. Les incorporés de force alsaciens avaient été condamnés puis amnistiés au lendemain du procès de Bordeaux en 1953. Les enquêteurs allemands de l'office central chargé d'enquêter sur les crimes nazis, situé à Dortmund en Allemagne ont entendu cet été trois d'entre eux .

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article