Pétain et la Nuit de cristal

Publié le par L'Express par Boris Thiolay

Pétain et la Nuit de cristal

Dans une pétition de 1938 condamnant la Nuit de cristal, le Maréchal Pétain s'était indigné des persécutions nazies sans pour autant désigner nommément les juifs comme victimes. Ce document inédit, raturé et signé par le maréchal Pétain, dormait aux Archives nationales. Publié pour la première fois, il figure dans Pétain, un héros si populaire, un documentaire de Serge de Sampigny qui sera diffusé le 15 novembre sur France 3. 

Pétain et la Nuit de cristal

Le texte dactylographié, daté du 16 novembre 1938 et intitulé "Une protestation morale", est une pétition - dont les initiateurs sont inconnus - condamnant la Nuit de cristal (9 au 10 novembre 1938): durant ce pogrom nazi, une centaine de juifs allemands furent assassinés, 30 000 d'entre eux furent déportés dans des camps de concentration

Bien qu'antisémite, Philippe Pétain s'indignait donc, en 1938, des persécutions touchant les juifs? Pas au point de l'exprimer en toutes lettres: à la première ligne de la pétition, après le mot "persécutions", le Maréchal a biffé le qualificatif "antijuives" pour le remplacer par "religieuses ou racistes"...

Une rature significative selon l'historien Marc Ferro: "C'est un lapsus écrit, l'acte manqué par excellence, explique-t-il à L'Express. Pétain est choqué par la violence des persécutions nazies. Il entend protester, mais ne souhaite pas pour autant apparaître comme un défenseur des juifs." L'histoire ne dit pas si cette protestation fut adressée aux autorités allemandes ou si elle resta lettre morte. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article