Quand Berlusconi cite le journal de Mussolini

Publié le par Le Parisien

Quand Berlusconi cite le journal de Mussolini

Silvio Berlusconi aime se faire remarquer et n'est pas à quelques références douteuses près. Alors qu'il assistait jeudi, à Paris, à un sommet de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à la stupeur générale, le président du Conseil italien a fini son discours par une citation du dictateur fasciste, Benito Mussolini.

Quand Berlusconi cite le journal de Mussolini

En tant que chef du gouvernement italien, le Cavaliere s'est déclaré démuni : «Je n'ai jamais eu l'impression d'être au pouvoir» «Parfois, comme homme d'affaires, avec 56 000 employés, j'ai eu l'impression d'être en mesure de décider et de contrôler les choses. Mais aujourd'hui, dans une démocratie, je suis au service de tout le monde et tout un chacun peut me critiquer voire m'insulter», a-t-il poursuivi.

Et de citer des phrases du journal intime de «quelqu'un qui est considéré comme un dictateur, un grand, un puissant dictateur, Benito Mussolini : Ils disent que j'ai le pouvoir. Ce n'est pas vrai. Peut-être est-ce le cas des responsables de mon parti. Mais ce n'est pas vrai pour moi. Tout ce que je peux faire, c'est dire à mon cheval d'avancer vers la droite ou vers la gauche.

Et je dois m'en contenter». Ce n'était pas la première fois que Silvio Berlusconi faisait allusion au dictateur arrivé au pouvoir en 1922. Il y a sept ans, il avait eu le bon goût de comparer les déportations ordonnées par le Duce... à des vacances.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article