Réflexions

Publié le par La Dépêche du Midi

Réflexions

Paul Sannac (91 ans), ancien combattant 1939-1945, ancien résistant nous prie d'insérer : « Je me permettrai de donner quelques conseils aux électeurs qui vont voter aux prochaines élections. J'en ai le devoir en tant qu'ancien résistant et ancien combattant de la guerre de 1939-1945. Malgré mes 91 ans, j'ai encore en mémoire la période sinistre de l'occupation par les nazis, aidés par les groupes de miliciens issus des partis d'extrême droite. J'ai la conviction que les électeurs qui pensent voter pour le parti de Marine Le Pen croient que ce parti leur apportera le changement qu'ils souhaitent. A mon sens, c'est une erreur profonde.

D'abord, je ne prononcerai pas le terme dont ce parti s'affuble car c'est un nom qu'il a usurpé pour tromper l'opinion. J'ai été, comme mes camarades résistants, membre du Front national, le vrai ; celui de Jean Moulin, celui qui a lutté contre le nazisme, celui où se trouvaient unies toutes les forces de la Résistance. Ce n'est pas le parti de Marine Le Pen qui a nié ou excusé les crimes nazis (déportations, tortures, camps de la mort, chambres à gaz, fours crématoires). Parlons du changement que cette dame proclame. La retraite, qui intéresse tous les Français : le silence, sauf pour vitupérer contre les manifestants qui n'apprécient pas la politique de Sarkozy-Fillon sur ce sujet. Les délocalisations qui plongent dans la misère beaucoup de foyers et organisent le désert dans de nombreuses régions ? Encore le silence. L'impôt sur la fortune, les niches fiscales, le bouclier fiscal ? Toujours le silence.

Les privatisations des services publics ? Les suppressions de classes et d'enseignants ?

La fermeture de certains hôpitaux et le manque de docteurs et d'infirmières ? Toujours rien, le grand silence, ou si peu. Alors, le changement ! C'est pour quand ? Ah si ! Le parti de Marine Le Pen n'a pas mis le racisme aux oubliettes. Les étrangers, capables de tous les maux dont souffre la France, il faut les éliminer. ça ne vous rappelle rien ? Hitler et les juifs ! Alors, il faut rétablir des camps d'internement pour étrangers, en attendant d'y mettre les opposants au régime, syndicalistes et démocrates. Le Pen ne l'a pas caché et sa fille est du même avis. Ils ne veulent plus de grèves. Ils veulent dissoudre les syndicats et fonder un syndicat maison à la solde de l'État, comme sous Pétain. Voilà l'engrenage enclenché. Viendra l'interdiction des partis politiques qui s'opposeront au régime. C'est cela le changement voulu par Marine Le Pen, plonger la France dans le chaos ! Faire ressurgir la doctrine fasciste. Non ! Les Français n'en veulent pas. Notre pays, en 2012, ne ressemblera pas à l'Allemagne sous Hitler.

Je conseillerais aux électeurs, avant de choisir les femmes et les hommes qui les représenteront de penser à mes camarades résistants qui ont fait le sacrifice de leur jeune vie pour redonner à la France son rayonnement dans le monde et pour reconquérir la liberté, cette liberté qui nous permet d'aller déposer notre bulletin dans l'urne. Pour moi, un seul vote s'impose : celui du Front de gauche car ses candidats se sont engagés à ce que la devise de notre République « Liberté, égalité, fraternité » ne soit pas éphémère et à restaurer les acquis du programme du Conseil national de la Résistance, programme qui a fait le bonheur des Français les lendemains de la victoire sur le nazisme et qui vaincra la crise voulue par les financiers et les banquiers. »

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article