Simone Weil la vierge rouge

Publié le par Roger Cousin

JournalLe Point publié le 14/10/2010 à 18:21

Veil Simone"La rencontre de Simone Weil - cette maladive et énergique jeune fille qui passa chez nous, dans la région stéphanoise, et fut des nôtres - compte parmi les plus mémorables que je dois au syndicalisme révolutionnaire. "  Ainsi débute le témoignage de Jean Duperray, instituteur, syndicaliste et résistant qui croisa la route de la jeune philosophe (alors professeure à Roanne) et en fut profondément marqué.

Dans le récit que publient les éditions Mille et Une Nuits - " Quand Simone Weil passa chez nous" -, le militant rend un hommage ému à celle qui, entre 1932 et 1934, partagea avec lui maints épisodes de lutte : la manifestation de la CGT contre la venue du président Albert Lebrun (22 octobre 1933), les harangues à la Bourse du travail, la participation au cercle d'études ou la marche des mineurs de La Ricamarie vers la préfecture (3 décembre 1933).  Cette chronique révèle une femme incroyablement volontaire, incandescente, douloureusement lucide.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article