Sinnhuber Johann

Publié le par Roger Cousin

Sinnhuber JohannJohann Sinnhuber (27 mars 1887, Wilkoschen - 23 octobre 1974, Augsburg) était un général allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Johann Sinnhuber s’engage le 14 avril 1907, comme enseigne au 2. Ostpreußisches Feldartillerie-Regiment Nr. 52. Promu au grade de sous-lieutenant en 1908, il est nommé chef de batterie dans son régiment d'origine. Au cours de la Première Guerre mondiale, il est promu Oberleutnant en 1915, puis Hauptmann en janvier 1918. Il reçoit la Ritterkreuz des Königlich Preußischen Hausordens von Hohenzollern mit Schwertern et la Eisernes Kreuz. Sinnhuber reste dans l'armée allemande après guerre. Promu Major en juin 1929, Sinnhuber est promu lieutenant-colonel en 1933, avant d'être nommé commandant de l' Artillerie-Regiment Elbing en 1934, puis commandant de l' Artillerie-Regiment 21 en 1935.

En mars 1938, il est nommé Artillerie-Kommandeur 18, ou Arko 18. Promu Generalmajor en avril 1939, Johann Sinnhuber fait la campagne de Pologne et la campagne de France comme Arko 18. En mai 1940, il est nommé commandant de la 28e Infanterie-Division. Il reçoit les agrafes de la croix de fer 1939. En avril 1941, il est promu Generalleutnant avant d'être envoyé sur le front Russe. Il obtient la Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes le 5 juillet 1941. Il commande sa division à Smolensk et devant Moscou, avant de retourner en France, fin 1941. Il est nommé commandant de la 28. leichte Infanterie-Division. En juillet 1942, il prend le commandement de la 28. Jäger-Division et obtient la Deutsches Kreuz en or. Sinnhuber est mis en disposition dans la Führerreserve en mai 1943. le 10 juillet 1943, il prend la direction du LXXXII. Armeekorps avnat d'être promu General der Artillerie en octobre de la même année. Alors que la Bataille de Metz s'engage, Sinnhuber est mis en disposition le 1er septembre 1944. Il reprendra rapidement un commandement en avril 1945, avant d'être remis en disposition.


Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article