Un ancien gardien du camp de Belzec poursuivi

Publié le par Agence Reuters - Dave Graham et Pascal Liétout

Reuters publié le 29/07/2010 à 16h00 par Dave Graham et Pascal Liétout pour le service français

 

Un ancien gardien du camp nazi de Belzec poursuivi en justice

 

Kunz SamuelUn ancien gardien du camp d'extermination nazi de Belzec, en Pologne, a été inculpé de complicité dans le massacre de 430.000 juifs et de l'assassinat à titre personnel de dix personnes, indique le parquet de Dortmund, en Allemagne.

Samuel Kunz, âgé aujourd'hui de 88 ans, avait moins de 21 ans et était donc mineur au moment des faits. Il sera en conséquence probablement jugé par un tribunal pour enfants. La date du procès n'a pas été fixée. Le cas de Kunz est revenu au premier plan lors de l'ouverture en novembre dernier à Munich du procès d'un autre gardien des camps de la mort, John Demjanjuk. Comme ce dernier, Samuel Kunz est né en Union soviétique et faisait partie de l'Armée rouge lorsqu'il a été capturé par les Allemands.

Comme Demjanjuk, il est alors devenu gardien de camp. Kunz figure au 3e rang sur la liste des criminels de guerre nazis présumés encore vivants dressée par le Centre Simon Wiesenthal de Vienne. Il sera poursuivi pour des faits qui se sont déroulés à Belzec entre janvier 1942 et juillet 1943. Kunz est également accusé d'avoir abattu personnellement en deux occasions distinctes dix juifs. Il était passé jusqu'à présent entre les mailles du filet tendu par le Centre Wiesenthal car ce n'était pas un officier. Avant de prendre sa retraite, iltravaillait comme fonctionnaire.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article