Platoon

Publié le par Oliver Stone

Platoon est un film de guerre américain écrit et réalisé par Oliver Stone en 1986, dont l'action se déroule pendant la guerre du Viêt Nam. Il est en partie inspiré par la propre vie du réalisateur, qui s'est lui-même engagé comme volontaire pour la guerre du Viêt Nam où il a été blessé à deux reprises. Il est le premier film d'une trilogie ayant pour thème la guerre du Viêt Nam. Il sera suivi par Né un 4 juillet en 1989 et Entre Ciel et Terre en 1993. Le film remporte l'Oscar du meilleur film en 1986. En 2007, the American Film Institute classe Platoon à la 83ème place des 100 meilleurs films du cinéma américain dans son top 100 de l'American Film Institute.

En 1967, le jeune Chris Taylor souhaitant servir son pays, s'engage volontairement dans la guerre du Viêt Nam. Il est affecté à la 25e division d'infanterie, dans une section (« platoon » en anglais signifiant « peloton » ou « section ») qui a subi des pertes lors de récents combats. Son enthousiasme s'évanouit rapidement tandis qu'il effectue d'interminables patrouilles jour et nuit et s'épuise à creuser des trous servant comme position de défense, corvée avec plusieurs autres affectée aux bleus. Après une embuscade lors de laquelle il est légèrement blessé, Taylor s'intègre peu à peu avec les soldats plus expérimentés.

Lors d'une opération dans la jungle, son unité découvre un complexe de casemates. Alors qu'ils fouillent une cache, deux soldats sont tués par une boite piégée avec une bombe. Après avoir quitté les casemates, les soldats découvrent le cadavre de l'un des leurs (Manny), disparu alors qu'il était posté en sentinelle lors de la fouille des bunkers. L'unité poursuit alors sa route jusqu'à un village paysan où des combattants Viêt-Cong auraient été aperçus. Ils y trouvent de la nourriture en masse et des caches d'armes. Les habitants disent avoir été forcés par les forces vietnamiennes du nord à les aider. Fatigués et à cran, des soldats passent leur frustration relative à la perte récente de leurs camarades sur plusieurs paysans qu'ils torturent et tuent. Lors d'un interrogatoire, le sergent Barnes exécute la femme du chef de village devant les yeux de nombreux soldats et menace sa fille quand le sergent Elias intervient. S'ensuit une bagarre entre les deux hommes. De son côté, Taylor sauve deux filles du village sur le point d'être violées par plusieurs soldats. La section repart après avoir mis le feu au village. Après l'incident de l'interrogatoire, le sergent Elias se plaint à son capitaine qui promet la cour martiale à Barnes si les faits sont avérés. La sympathie de Taylor, d'abord acquise à Barnes, penche maintenant pour le sergent Elias tandis que ceux qui sont derrière Barnes parlent d'assassiner Elias pour l'empêcher de témoigner.

Lors d'une nouvelle patrouille, la section est prise en embuscade par des Viêt-Congs et subit de nouvelles pertes. Le lieutenant Wolfe se trouve plus ou moins désemparé et Elias propose alors d'emmener quelques hommes avec lui pour parer à une probable attaque ennemie sur leur flanc. Le lieutenant Wolfe n'est pas d'accord, mais Elias a l'approbation de Barnes. Elias part donc avec trois hommes, dont Taylor. La tactique marche, mais le sergent Barnes vient chercher les trois soldats et leur dit d'évacuer tandis qu'il affirme aller chercher Elias. En fait, une fois qu'il l'a retrouvé, il l'abat froidement et, croisant Taylor qui revient aussi chercher Elias, lui annonce qu'Elias a été tué. Tandis que les derniers hélicoptères d'évacuation décollent avec Barnes, Taylor et d'autres hommes voient Elias courir en direction du lieu d'évacuation, poursuivi par des dizaines de soldats Viet-Cong, mais il est trop tard et il est achevé par ses poursuivants. Taylor soupçonne Barnes d'avoir assassiné Elias.

La compagnie est renvoyée sur le front dans la même zone où une attaque ennemie d'envergure se prépare. Presque tous les membres de la section meurent dans la bataille sous le feu ennemi et une attaque aérienne américaine au napalm. Taylor y survit. Il retrouve conscience à l'aube après la bataille, il se saisit d'un fusil d’assaut AK-47 et commence à errer sans but dans la jungle jonchée de cadavres. Parmi ceux-ci, il retrouve le sergent Barnes, blessé durant les combats et l'abat. Taylor, blessé durant l'attaque, est finalement évacué par hélicoptère.

Oliver Stone pensait réaliser un film sur la guerre du Vietnam depuis plus de vingt ans, lorsqu'il fut engagé volontaire dans le bourbier asiatique. Son film d'école dans la classe de Martin Scorsese, L'Année dernière au Vietnam évoquait déjà son traumatisme de l'expérience de la guerre. Son premier scénario rédigé en 1976, est une version brute de ce qui deviendra Platoon. Mais son script est refusé partout. Il lui sert quand même à se faire accepter comme scénariste pour l'écriture du succès critique et commercial Midnight Express en 1979. Par ce biais, il devient l'un des scénaristes les plus en vue d'Hollywood (Conan le Barbare, Scarface ou L'Année du dragon). Il accepte même de tourner son premier film, Salvador, sans être payé, à condition d'avoir le financement, six millions de dollars, pour Platoon qui sortira en décembre 1986 aux États-Unis et mars 1987 pour la France.

Platoon d'Oliver StonePlatoon d'Oliver Stone

Platoon d'Oliver Stone

Fiche technique

  • Titre : Platoon
  • Titre original : Platoon
  • Réalisation : Oliver Stone
  • Scénario : Oliver Stone
  • Musique : Georges Delerue et Stephen Foster (non crédité), Samuel Barber (Adagio pour cordes)
  • Photographie : Robert Richardson
  • Montage : Claire Simpson
  • Décors : Bruno Rubeo
  • Direction artistique : Rodell Cruz et Sherman Williams
  • Production : Arnold Kopelson
  • Coproduction : A. Kitman Ho
  • Production exécutive : John Daly et Derek Gibson
  • Distribution : Suisse romande : Pathé
  • Pays : États-Unis, Royaume-Uni
  • Langue : anglais
  • Budget : 6 000 000 $
  • Genre : guerre
  • Durée : 115 minutes, 83 minutes (Suisse)
  • Dates de sortie : États-Unis : 19 décembre 1986 (première à New York et à Los Angeles), 24 décembre 1986 (sortie nationale), France : 25 mars 1987, Royaume-Uni : 24 avril 1987
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salles en France, et R aux États-Unis.

Distribution

  • Charlie Sheen (VF : Éric Legrand) : le soldat Chris Taylor / le narrateur
  • Tom Berenger (VF : Dominique Collignon-Maurin) : le sergent-chef Bob Barnes
  • Willem Dafoe (VF : Marc François) : le sergent Elias Grodin
  • Forest Whitaker : Big Harold
  • Corey Glover (VF : Pascal Légitimus) : Francis
  • Francesco Quinn (VF : Pascal Renwick): Rhah
  • John C. McGinley (VF : Patrick Poivey) : le sergent Red O'Neill
  • Richard Edson : Sal
  • Keith David (VF : Med Hondo) : King
  • Kevin Dillon (VF : William Coryn) : Bunny
  • Reggie Johnson (VF : Sady Rebbot) : Junior
  • Johnny Depp (VF : Michel Derain) : Lerner
  • Mark Moses (VF : Guy Chapelier) : le lieutenant Wolf
  • Dale Dye (VF : Richard Darbois) : le capitaine Harris
  • David Neidorf (VF : Georges Berthomieu) : Tex
  • Chris Pedersen (VF : Daniel Russo) : Crawford
  • J. Adam Glover (VF : Vincent Ropion) : Sanderson
  • Chris Castillejo (VF : Daniel Lafourcade) : Rodriguez
  • Tony Todd (VF : Robert Liensol) : Warren
  • Oliver Stone : un officier

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article