Procès du Haut Commandement militaire allemand

Publié le par Mémoires de Guerre

Le procès dit « du haut commandement » (officiellement The United States of America vs. Wilhelm Ritter von Leeb, et al.) a été le dernier des douze procès pour crimes de guerre fait par les autorités américaines dans leur zone d'occupation en Allemagne à Nuremberg après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces douze procès ont été menés par des tribunaux militaires américains et non par le tribunal militaire international de Nuremberg, mais il se sont tenus au même endroit, sous l’appellation Procès de criminels de guerre devant le tribunal militaire de Nuremberg.

Procès du Haut Commandement militaire allemand

Les accusés sont tous des généraux de haut rang de la Wehrmacht (et amiral) tous membres de l’OKW. Ils sont accusés d’avoir participé, planifié ou facilité les atrocités commises dans les territoires occupés par l’armé allemande. Les juges de cette affaire, traitée par le tribunal militaire V-A, sont John C. Young, du Colorado, président de la cour, Winfield B. Hale du Tennessee, et Justin W. Harding, de l’Alaska ; le procureur en chef est Telford Taylor. L’acte d’accusation est présenté le 28 novembre 1947 et le procès se déroule du 30 décembre 1947 au 28 octobre 1948. Sur les quatorze inculpés, deux seront acquittés de tous les chefs d’accusation, les autres seront condamnés à des peines variant de trois ans de prison à perpétuité. Johannes Blaskowitz se suicidera pendant le déroulement du procès.

Les accusations

  • Crimes contre la paix en participant à la préparation de guerres d’agression en violation de traités internationaux ;
  • Crimes de guerre pour meurtre, mauvais traitements et autres crimes commis à l’encontre de prisonniers de guerre ou de soldats ennemis ;
  • Crimes contre l’humanité, pour participation ou ordres donnés pour le meurtre, la torture, la déportation, la prise d’otages, etc. de civils dans les territoires occupés ;
  • Participation à un complot pour commettre les trois premiers chefs d’accusation.

Tous les accusés sont inculpés des quatre chefs d’accusation et tous plaident « non coupable ». Le quatrième chef d’accusation est rapidement abandonné, se confondant avec les trois premiers. Pour le premier chef d’accusation, le tribunal déclare les accusés non coupables, compte tenu du fait qu’ils n’étaient pas des responsables politiques et que leur participation à la préparation de la guerre, en obéissant aux ordres, n’est pas un crime au regard du doit international en vigueur.

Erhard Milch, Wilhelm Keitel, Walther von Brauchitsch, Erich Raeder, and Maximilian von Weichs during a Nazi rally in Nuremberg, Germany, 12 Sep 1938

Erhard Milch, Wilhelm Keitel, Walther von Brauchitsch, Erich Raeder, and Maximilian von Weichs during a Nazi rally in Nuremberg, Germany, 12 Sep 1938

Le jugement

  • Wilhelm Ritter von Leeb General Feldmarschall (jusqu'en 1941) 3 ans d'emprisonnement ; libéré après le procès
  • Hugo Sperrle Feldmarschall acquitté
  • Georg von Küchler Feld Marschall 20 ans d'emprisonnement ; peine réduite à 12 ans en 1951; libéré en 1953 pour raisons médicales
  • Johannes Blaskowitz Generaloberst se suicide pendant le procès, le 8 février 1948
  • Hermann Hoth Generaloberst 15 ans d'emprisonnement ; libéré en 1954
  • Georg-Hans Reinhardt Generaloberst 15 ans d'emprisonnement ; libéré en 1952
  • Hans von Salmuth Generaloberst 20 ans d'emprisonnement; peine réduite à 12 ans en 1951
  • Karl-Adolf Hollidt Generaloberst 5 ans d'emprisonnement ; libéré le 22 décembre 1949
  • Otto Schniewind Amiral ; acquitté
  • Karl von Roques Generalleutnant 20 ans d'emprisonnement; décédé le 24 décembre 1949
  • Hermann Reinecke Generalleutnant ; chef du bureau central des forces armés à l'OKW (Allgemeines Wehrmachts-Amt, AWA) et du National-Sozialistische Führungs-Offiziere, regroupant les officiers nazis en charge de la propagande politique au sein de la Wehrmacht : emprisonnement à vie ; libéré en 1954
  • Walter Warlimont Generalleutnant ; chef adjoint des opérations de l'OKW ; emprisonnement à vie ; libéré en 1954 ; peine réduite à 18 ans en 1951; libéré en 1954.
  • Otto Wöhler Generalleutnant 5 ans d'emprisonnement ; libéré en 1951
  • Rudolf Lehmann Generalleutnant ; avocat général de l'OKW, notamment responsable, entre autres, de l'élaboration de l'ordre sur les commissaires politiques ; 7 ans d'emprisonnement

Toutes les peines comprennent la durée de la détention depuis le 7 avril 1945.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article