Llorenç Villalonga

Publié le par Mémoires de Guerre

Llorenç Villalonga i Pons, né à Palma, dans l'île de Majorque le 1er mars 1897 et mort dans cette même ville le 28 janvier 19801, est un écrivain majorquin de langues catalane et castillane. 

Llorenç Villalonga
Llorenç Villalonga
Llorenç Villalonga
Llorenç Villalonga
Llorenç Villalonga

Né au sein d'une famille aristocrate, il termine ses études de médecine en 1926 et se spécialise en psychiatrie. Deux ans plus tôt, il commence à écrire dans la presse, dans le quotidien « El Día » de Palma. Il publie son premier roman, « Mort de dama », en 1931. Il s’agit d’une satire de l’aristocratie majorquine régionaliste de son époque. En 1934, il prend la tête de la revue littéraire « Brisas ». Il écrit ses premières œuvres en castillan, mais très vite, il adopte à nouveau le catalan comme langue d’expression littéraire. Le ton satirique de ses premiers romans laisse place à une certaine nostalgie et un regret de la décadence de sa classe sociale. Il s’éteint à Palma de Majorque en 1980.

Publications

Roman

  • Mort de dama, 1931
  • Bearn o la sala de las muñecas, (version espagnole de l'original catalan alors inédit) 1956
  • La novel·la de Palmira, 1952
  • Bearn o La sala de les nines, 1961 (la version complète ne fut publiée qu'en 1966)
  • La gran batuda, 1968
  • Desenllaç a Montlleó, , 1963
  • L'hereva de Donya Obdúlia, 1964
  • Les fures, 1967
  • El misantrop, 1972
  • Andrea Víctrix, 1973

Théâtre

  • Fedra, 1932
  • Faust, 1956
  • Aquil·les o l'impossible, 1964
  • Els desbarats, 1965
  • Un estiu a Mallorca, 1975

Publié dans Ecrivains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article