Lesca Charles

Publié le par Roger Cousin

Charles Lesca (1871-1948) est un éditeur de presse et journaliste d'extrême droite franco-argentin. 

Laubreaux, Cousteau, Lesca, Blond, Brasillach, Bardèche

Laubreaux, Cousteau, Lesca, Blond, Brasillach, Bardèche

Né à Buenos Aires, riche héritier d'un basque émigré en Argentine et y ayant fait fortune dans le commerce des viandes de conserve, il est engagé volontaire dans les troupes françaises durant la Première Guerre mondiale. Ami de Charles Maurras, il est un temps administrateur de l'imprimerie du journal L'Action française. Il devient en 1936 administrateur du journal Je suis partout, après que l'éditeur Fayard ait souhaité revendre ce journal jugé trop radical. Ayant racheté les parts du journal que les rédacteurs ne pouvaient acquérir faute de moyens, il en devient l'actionnaire principal et, à partir de 1943, le directeur de publication en titre. Radicalisé politiquement avec le temps, il se réclame ouvertement du fascisme. Il collabore également à d'autres publications comme Le Cri du peuple.

Ayant été arrêté par la police française en 1940 sur ordre du ministre de l'intérieur Georges Mandel, il publie l'année suivante un ouvrage antisémite intitulé Quand Israël se venge (Paris, Grasset). C'est contre l’avis de Maurras qu’il veut faire reparaître Je suis partout en zone occupée sous contrôle allemand. Acteur de la collaboration active avec les nazis, il est membre du comité central de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF). Il se réfugie en Amérique du Sud à la Libération de la France en 1944. Il aide également Pierre Daye à trouver refuge en Argentine. Condamné à mort par la Cour de Cassation de Paris en 1947, il ne sera jamais extradé, en dépit des demandes de l’État français en ce sens. C'est en Argentine qu'il meurt l'année suivante, en 1948.

Publié dans Journalistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article