Callaghan Audrey

Publié le par Mémoires de Guerre

Audrey Elizabeth Callaghan, baronne Callaghan de Cardiff (née Moulton, 28 juillet 1915 - 15 mars 2005), était l’épouse du premier ministre travailliste britannique James Callaghan. Elle a été conseillère syndicale et est devenue plus tard militante et collecteur de fonds pour la santé et le bien-être des enfants. 

Callaghan Audrey

Jeunesse

Elle est née à Maidstone, dans le Kent, où son père était directeur de la Lead Wool Company, une entreprise d’outillage. Elle préside le Parti travailliste de Maidstone et la Société Fabienne. Elle se joignit au Parti travailliste alors qu’elle était adolescente et rencontra son futur mari au début des années 1930 à l’école du dimanche de l’église baptiste, où ils travaillaient tous deux, puis au Parti travailliste, mais ils ne se marièrent pas avant le 28 juillet 1938. Ils partirent en lune de miel à Paris et à Chamonix, puis revinrent louer une maison à Norwood. Callaghan a fait ses études au Maidstone Grammar School for Girls, puis a étudié la cuisine au Battersea College of Domestic Science. Elle a travaillé comme diététiste dans une clinique prénatale à Greenwich pendant la Seconde Guerre mondiale, une jeune mère elle-même. En même temps, elle a étudié l’économie dans un cours de vulgarisation de l’Université de Londres à Eltham, avec comme tuteur le futur chef du Parti travailliste Hugh Gaitskell. Elle a réalisé une étude spéciale sur la malnutrition chez les enfants et ses remèdes. 

Carrière

Son mari James avait été élu député de Cardiff en 1945 et elle était à ses côtés tout au long de sa carrière. Elle a été un peu raillée, décrite comme "le Yorkshire Pudding", ostensiblement pour son habileté à cuisiner, mais aussi comme une référence à son mauvais sens vestimentaire perçu et légèrement désorganisé apparence; elle a été ridiculisée pour son passe-temps de garder des porcs. Audrey resta très discrète et évita les feux de la rampe. Cependant, elle s’occupait des emplois de son mari et aurait contribué à le dissuader de démissionner après la dévaluation de la livre en 1967. En 1958, Audrey est élue députée travailliste de Lewisham North au conseil du comté de London. Elle s’est particulièrement intéressée aux foyers pour enfants et au Comité des enfants. Elle a été échevin du Conseil du Grand Londres à partir de 1964 et est devenue présidente du comité des enfants du Conseil de Lewisham, où elle était également échevin, lorsque le GLC a été aboli.

En 1969, Callaghan devient président du conseil d’administration du Great Ormond Street Hospital for Sick Children. Elle a continué de recueillir des fonds pour l’hôpital pendant les trente années suivantes, notamment en obtenant une extension du droit d’auteur sur Peter Pan pour l’hôpital par un amendement des Lords proposé par son mari. En 1987, lorsque James a été créé baron Callaghan de Cardiff, elle est devenue Lady Callaghan. Elle a elle-même refusé un bon à rien du premier ministre Margaret Thatcher. Ils se sont retirés dans une ferme à Ringmer, East Sussex, où elle gardait des porcs et il gardait des vaches et des moutons, et cultivait de l’orge. Avec son mari, elle soutenait des causes liées au University College of Swansea, dont James Callaghan était président. Au cours de ses années 80, Callaghan a développé la maladie d’Alzheimer. En juillet 2001, alors que son état s’était détérioré, elle est entrée dans un foyer de soins géré par des religieuses catholiques, où son mari lui a rendu visite tous les jours jusqu’à sa mort en mars 2005, date à laquelle ils étaient mariés depuis 66 ans et ensemble depuis plus de 70 ans. James Callaghan est décédé le 26 mars 2005, onze jours après la mort d’Audrey et la veille de son 93e anniversaire. 

Vie privée

Elle a eu trois enfants : Margaret Jay, la baronne Jay de Paddington, Julia et Michael. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article