Samuel Herbert

Publié le par Roger Cousin

Samuel HerbertHerbert Samuel (1870-1963) fut un politicien anglais et premier consul en Palestine. Il naquit en Angleterre en 1870. Il travailla au service des hautes sphères gouvernementales. À 38 ans, il fut élu ministre du gouvernement britannique. Pendant la Première Guerre mondiale, il se rapprocha, en tant que juif, de l'idéal sioniste. Il devint chef de conseil et adhèra au Congrès Sioniste d'Angleterre. Il usa de son influence auprès du gouvernement britannique pour la reconnaissance d'un État pour les Juifs en Palestine, et devint le soutien du Dr Weizman dans ses tractations en vue de l'obtention de la Déclaration Balfour.

Des années 1920 à 1925, il remplit la fonction de Haut-Commissaire britannique, premier du nom en Palestine. La liesse que provoqua parmi les juifs, dans le monde et en Palestine, la nomination d'Herbert Samuel à ses nouvelles fonctions, fut de courte durée au vu des problèmes tels que l'opposition arabe, la nomination d'Amin al-Husseini - qui avait été à la tête des émeutes meurtrières de 1920 - comme Mufti de Jérusalem et les nouvelles tueries de mai 1921. Dans un contexte d'immigration juive soutenue, Herbert Samuel mit en place les prémices des infrastructures éducatives et médicales.

Dès son retour en Angleterre, Samuel joua un rôle important dans la grève générale de 1926 en tant que président de la commission chargée par le gouvernement de trouver une solution équitable au conflit qui opposait alors les mineurs aux patrons des houillères1. Il dirigea le Parti Libéral au Parlement Britannique et à la Chambre des Lords et reçut en 1937 le titre de vicomte. Il participa à la création de l'Agence juive ainsi qu'aux campagnes d'aide aux Juifs d'Allemagne, suite à la montée au pouvoir du parti nazi. Il s'avèra être un écrivain talentueux et un fin orateur. Herbert Samuel mourut en 1963. Le quartier de "Kiryat Shmuel" à Tibériade ainsi que le quartier "Ahuzat Herbert Samuel" sur le mont Carmel rappellent aujourd'hui son souvenir.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article