Conférence de l'Atlantique

Publié le par Roger Cousin

Conférence de l'AtlantiqueLa Conférence de l'Atlantique (nom de code RIVIERA) permit la négociation de la Charte de l'Atlantique, par le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin D. Roosevelt, à bord de navires de guerre ancrés à Argentiasur la côte Sud de Terre-Neuve,alors colonie britannique. Une déclaration commune fut rédigée le 14 août 1941. Cette réunion au large de Terre Neuve s'est tenue secrète ; les deux dirigeants s'y rencontraient pour la première fois depuis le début des hostilités. Churchill parla a Roosevelt des nouvelles formes prises par ce nouveau conflit mondial, très différent du premier, notamment par les effets de la mécanisation.

La Charte de l'Atlantique proposait une vision pour l'après-Seconde Guerre mondiale, en dépit du fait que les États-Unis n'étaient pas encore entrés dans le conflit. Les participants espéraient être rejoints par l'Union soviétique, qui avait été envahie au mois de juin précédent, mais ce ne fut pas le cas. A la réunion alliée du 24 septembre 1941 à Londres, les pays suivants adhérèrent aux principes de la Charte de l'Atlantique: Belgique, Tchécoslovaquie, Grèce, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, URSS, Yougoslavie, ainsi que la France libre (via des représentants du Général de Gaulle).

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article