Manafort Paul

Publié le par Mémoires de Guerre

Paul John Manafort, Jr., né le 1er avril 1949 à New Britain (Connecticut), est un avocat, consultant politique et lobbyiste américain. « Doreur d'image » (spin doctor), il dirige la campagne de Donald Trump pour l'élection présidentielle américaine de 2016 et est impliqué dans l'affaire du Russiagate. 

Manafort Paul
Manafort Paul
Manafort Paul
Manafort Paul

Il est un célèbre lobbyiste américain. Il défend les intérêts des présidents Gerald Ford, Ronald Reagan et George H.W. Bush lors de leurs conventions d’investitures aux élections présidentielles. Au cours des années 1980, en tant que lobbyiste ou consultant, Manafort travaille notamment pour le compte de l'UNITA, le groupe rebelle angolais dirigé par Jonas Savimbi, pour le dictateur philippin Ferdinand Marcos ainsi que pour le controversé chef d'état zaïrois Mobutu Sese Seko. Il est également conseiller de chefs d'États et de gouvernements comme Viktor Ianoukovytch ou Édouard Balladur lors de sa campagne présidentielle de 1995. Au cours de l'année 2016, il est embauché par Donald Trump, menacé par une stratégie d'appareil politique pour l'empêcher d'être candidat de son camp.

Il devient son directeur de campagne et cela soulève des interrogations lorsque le procureur spécial Robert Mueller enquête dans le cadre de l'affaire du Russiagate. En cours de campagne, il est remplacé par Steve Bannon. Le 30 octobre 2017, le procureur spécial Robert Mueller annonce des poursuites judiciaires à l’encontre de Paul Manafort et de son associé Rick Gates. Douze chefs d’inculpation sont retenus, dont les plus importants sont l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent et le fait d’avoir agi en tant qu’agent non enregistré du gouvernement ukrainien. Les faits reprochés remontent à plusieurs années. Il est condamné le 21 août 2018 pour fraude bancaire et fiscale, dans la continuité des procédures amorcées à son encontre par Mueller dans le cadre de l'enquête sur le Russiagate. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article