L'archiduchesse rouge

Publié le par Friedrich Weissensteiner

L'archiduchesse rougeSi les Habsbourg comptent nombre de personnages romanesques à travers les siècles, il restait encore à découvrir la figure singulière et contrastée d'Elisabeth-Marie (1883-1963), dite « Erzsi ». Enfant unique du prince héritier Rodolphe – le suicidé de Mayerling - et petite-fille préférée de l’empereur François-Joseph, elle fut rebelle comme son père tout en restant archiduchesse dans l'âme bien après la chute de l'Empire austro-hongrois.Un premier mariage avec le prince Otto Windisch-Graetz tourna vite au cauchemar mais n'aboutit à une séparation qu'en 1924.

À cette époque, Erzsi avait déjà rencontré le véritable homme de sa vie, Leopold Petznek, figure majeure du parti social-démocrate autrichien. Elle-même y adhéra. Dans la tourmente des années trente, la fortune et les relations de celle qu'on appelait désormais l' « Archiduchesse rouge » lui permirent de venir en aide aux camarades persécutés. Ayant survécu à l'enfer de Dachau, Petznek finit par épouser sa compagne de trente ans, mais l'après-guerre n'eut rien de radieux pour le couple.

Veuve inconsolable à partir de 1956, Elisabeth-Marie n'eut bientôt pour seuls amis que ses bergers allemands.L'historien autrichien Friedrich Weissensteiner a publié plusieurs ouvrages sur les Habsbourg, notamment sur les filles de Marie-Thérèse, sur Jean Orth, François-Ferdinand et les impératrices du XIXe siècle.« Le portrait contrasté d’une femme d’exception, mais aussi celui de la fin d’un monde »Le Figaro

Collection : PETITE BIBLIOTHÈQUE PAYOT
EAN commerce : 9782228907279
Editeur (Livre) : Payot
Date sortie / parution : 01/02/2012
Auteur : Friedrich Weissensteiner

Publié dans Bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article