Collection Gurlitt

Publié le par Mémoires de Guerre

Hildebrand Gurlitt constitue aussi une collection privée constituée principalement d'œuvres d'avant-garde ou relevant de l'art moderne du début du XXe siècle (klassische Moderne). 

Collection Gurlitt

Historique

Une partie de la collection est saisie en 1945 et entreposée au Central Collecting Point à Wiesbaden, mais est restituée en 1950 : le chef de la Haute commission pour l'Allemagne occupée autorise alors la restitution à Gurlitt de 134 tableaux et dessins. En 1956, des œuvres de la collection sont exposées à New-York et à San Francisco. En février 2012, 1285 œuvres non encadrées et 121 œuvres encadrées, dont une grande partie était déclaré perdue depuis la période national-socialiste, sont découvertes dans l'appartement de Cornelius Gurlitt, fils de Hildebrand Gurlitt, et sont saisies.

Parmi elles se trouveraient 300 œuvres confisquées à partir de 1937 car considérées comme œuvres d'art dégénéré, et 200 autres œuvres recherchées en tant qu'œuvres confisquées sous le troisième Reich (NS-Raubkunst). Ces chiffres n'ont pas été confirmés par le ministère public allemand. Certaines œuvres ont une grande valeur, notamment d'artistes d'avant-garde ou relevant de l'art moderne comme Marc Chagall, Ernst Ludwig Kirchner, Paul Klee, Oskar Kokoschka, Franz Marc, Henri Matisse et Emil Nolde. L'historienne de l'art Meike Hoffmann, chargée de recherche auprès de l'Université libre de Berlin, a pour mission de documenter l'origine et la valeur des œuvres.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article