Le témoignage est un combat

Publié le par Roger Cousin

Le témoignage est un combatBiographe infatigable du XXe siècle, Jean Lacouture ne pouvait éviter la figure discrète et héroïque de Germaine Tillion. Le parcours de cette intellectuelle résolument engagée dans l'action manifeste, plus qu'aucun autre, un souci continu d'ouverture et de compréhension de l'autre, malgré les vicissitudes et les horreurs de l'histoire.

Qu'on en juge par ses engagements. L'ethnologie, d'abord : pionnière en la matière au même titre que son contemporain Claude Levi-Strauss, elle s'embarque dès 1934 pour l'Algérie afin d'étudier les populations berbères ; ses travaux postérieurs sur la condition féminine dans le bassin méditerranéen font d'ailleurs autorité.

La Résistance, ensuite, dont elle anime dès juin 1940 l'un des principaux réseaux de renseignements, avant d'être déportée en octobre 1943 - expérience dont elle tire un des ouvrages majeurs sur l'univers concentrationnaire, Ravensbrück. L'Algérie, enfin : pendant la guerre d'Indépendance, elle vit en première ligne l'effondrement du colonialisme, tout en dénonçant à la fois la torture des militaires français et le terrorisme des combattants algériens.

Avec le brio et le talent qu'on lui connaît, Jean Lacouture raconte avec respect et admiration la vie tumultueuse d'une grande dame qu'il avait déjà interrogée dans La Traversée du mal. Un regret toutefois : l'absence de photos. Complément indispensable à cette biographie de Germaine Tillion : Il était une fois l'ethnographie. --Sylvain Lefort

Parce que le siècle qui s'achève fut plus qu'aucun autre lardé de crimes collectifs, il lui faut des témoins. Et parce que l'imposture, soudée au crime, lui a survécu, il importe que ces témoins soient, par l'expérience, la culture, le désintéressement et le courage, dignes de foi.

En voici un, qui étudie depuis bientôt quatre-vingt-treize ans les fureurs du temps, en éprouve sur elle les effets, et sait, de chaque épreuve affrontée, nourrir ses analyses du mal à venir. Des vices du régime colonial aux horreurs du système concentrationnaire, et de la pratique de la torture à l'usage du terrorisme ou de l'esclavage, elle a su éclairer l'une par l'autre les atteintes faites au genre humain, et créer une science de l'épreuve.

C'est pourquoi jean Lacouture, qui la connaît, l'interroge et l'admire depuis plus de quarante ans, a voulu écrire la vie de Germaine Tillion, ethnographe, résistante de 1940, déportée à Ravensbrück, sociologue du nazisme, interlocutrice des combattants algériens, ennemie de la torture, avocate de l'émancipation de la femme méditerranéenne - vie qui manifeste à grands périls courus que tout témoignage est un combat, avec l'autre et pour l'Autre.

Editeur : Seuil
Auteur : Jean Lacouture
Publié le : 29 septembre 2000
ISBN-10: 202040401X
ISBN-13: 978-2020404013


Publié dans Bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article