Pas de week-end pour notre amour

Publié le par Pierre Montazel

Pas de week-end pour notre amour est un film français de Pierre Montazel sorti en 1950. L'annonce du futur mariage de Franck Reno, une vedette de la chanson, adulée par des milliers d'admiratrices provoque un émoi considérable dans le monde entier. Pour calmer la folie collective qui s'est emparée des fans, le chanteur doit rencontrer son public lors d'une soirée qui se trouve être celle de ses fiançailles. À sa place, une jeune femme vient parler aux femmes présentes dans la salle, Margaret Duval, une journaliste par qui toute l'affaire a débuté. Envoyée par sa rédaction pour enquêter sur la famille de Franck Reno, elle détaille toute l'histoire.

Elle surprend dans un cabaret une conversation entre Franck Reno et sa mère (jouée par Denise Grey), fille du baron Richard de Valirman. Ce dernier après une nouvelle attaque (dont il se remet toujours) a décidé de le revoir après l'avoir renié trois ans plus tôt. Ayant séduit le frère de Franck, la journaliste se laisse inviter dans le château familial le même week-end que Franck Reno. Il s'ensuit un chassé croisé entre Christian (le frère du chanteur), Margaret qui va tomber amoureuse de Franck, lui aussi sous le charme de la journaliste, Lorie Touquet, la fiancée délaissée de Christian...

L'extravagant baron et toute sa maisonnée suivent ces pérégrinations entre les soirées de notables, les parties de campagnes à vélo et les appels secrets de la journaliste à la rédaction. Après une nuit de quiproquos entre les quatre amoureux, et des accusations de tromperie, il est décidé par la famille de faire épouser Franck Reno et Lorie Touquet afin de préserver les intérêts des familles et sauver les apparences. Marguerite s'enfuit, aidée par Christian.

La soirée de fiançailles de Franck et Lorie qui ont acceptés de se marier par dépit et vengeance après avoir cru être trompés coïncide avec la soirée destinée au public (au début du film). Margaret venue en secret au château pour rencontrer Franck s'enfuit et vient raconter tout la vérité sur la scène du music-hall. La cérémonie de fiançailles permet de réconcilier Christian et Lorie, le baron accepte que son petit-fils soit une vedette de la chanson et finalement Franck part rejoindre Margaret sur scène pour la plus grande joie des admiratrices qui sont finalement convaincues par le bonheur du chanteur.

Pas de week-end pour notre amour de Pierre Montazel avec Jules BerryPas de week-end pour notre amour de Pierre Montazel avec Jules Berry

Pas de week-end pour notre amour de Pierre Montazel avec Jules Berry

Fiche technique

  • Titre : Pas de week-end pour notre amour
  • Réalisation : Pierre Montazel
  • Scénario, adaptation et dialogues : Pierre Montazel
  • Décors : Jean d'Eaubonne
  • Costumes : Jacques Heim, Marcelle Desvignes, Marcelle Dormoy
  • Photographie : Roger Dormoy
  • Son : Jean-Roger Bertrand
  • Montage : Marcelle Lloret, Étiennette Muse
  • Musique : Roger Lucchesi
  • Chansons : Roger Lucchesi, Mireille Brocey, Pierre Guillermin (éditions Semi)
  • Production : Guy Lacourt
  • Société de production : Gloria Films
  • Société de distribution : UFPC
  • Pays d’origine : France
  • Format : noir et blanc - 35 mm - 1,37:1 - Son mono (Omnium Sonore, système Euphonic)
  • Genre : Comédie
  • Durée : 96 minutes
  • Date de sortie : France : 23 janvier 1950

Distribution

  • Maria Mauban : Margaret Duval
  • Jules Berry : le baron Richard de Valirman
  • Denise Grey : Gabrielle, sa fille
  • René Stern : M. Alvarez, mari de Gabrielle
  • Luis Mariano : Franck Reno, leur fils
  • Bernard Lajarrige : Christian, leur autre fils
  • Louis de Funès : Constantin, domestique du baron
  • Anne Laurens : Laurie Touquet, fiancée de Christian
  • Jean Ozenne : Bertrand Touquet, son père
  • René Berthier : le docteur Étoffe
  • Jean Hebey : Robert Renfort, directeur de journal
  • Colette Georges : Hélène, amie de Laurie
  • Germaine Stainval : Une invitée
  • Manuel Gary : Léon, secrétaire de Franck
  • José Casa : le brigadier
  • Maurice Regamey : le patron du Casanova
  • Jean Carmet : le pianiste malade
  • Paul Temps : le speaker
  • Edouard Francomme : le braconnier
  • Joe Davray : un invité
  • Charles Bayard : un gentleman au préambule
  • Bernard Farrel

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article