Siodmak Robert

Publié le par Mémoires de Guerre

Robert Siodmak est un réalisateur, scénariste, producteur de cinéma et acteur allemand né le 8 août 1900 à Dresde (Allemagne) et mort le 10 mars 1973 (à 72 ans) à Locarno (Suisse).

Siodmak Robert
Siodmak Robert
Siodmak Robert
Siodmak Robert

Carrière

Robert Siodmak est né dans une famille d'origine polonaise juive à Dresde en 1900 (et non à Memphis aux États-Unis comme parfois indiqué). Il travaille en Allemagne comme metteur en scène et banquier avant de devenir scénariste pour le réalisateur Curtis Bernhardt en 1925. Quatre ans plus tard, il réalise son premier film muet, Les Hommes le dimanche, avec l'aide au scénario de son frère Curt et de deux débutants qui deviendront célèbres par la suite, Billy Wilder et Fred Zinnemann. Il réalise en 1933 Fin de saison, d'après la nouvelle Brennendes Geheimnis de Stefan Zweig, qui sera interdit après l'arrivée du nazisme au pouvoir.

La montée du nazisme au début des années 1930 pousse Robert Siodmak à l'exil. Il se rend tout d'abord à Paris, où il réalise plusieurs films dont La crise est finie (1934) et La Vie parisienne (1936), avant de s'envoler vers Hollywood. En 1941, il réalise son premier film américain West Point Widow. Après cette expérience, il signe un contrat avec les studios Universal pour sept ans. Ce contrat va lui permettre d'imposer son style, très influencé par l'expressionnisme allemand, puis par le cinéma d'Orson Welles (Citizen Kane constitue pour lui un modèle indépassable) et de signer quelques-uns des films noirs les plus marquants dont Les Tueurs en 1946.

Il travaille également au scénario de ce qui deviendra plus tard Sur les quais avec Budd Schulberg. Malgré ses protestations, il ne sera pas crédité pour ce film contrairement à Schulberg. Après avoir signé à Hollywwod un dernier film, Le Corsaire rouge, avec son acteur fétiche Burt Lancaster, il retourne en 1951 en Allemagne où il réalise, entre autres films notables, La Nuit quand le diable venait. Dans les années 1960, il se partage entre les États-Unis et l'Europe (l'Allemagne surtout), où il réalise des films dans des genres variés, allant de la comédie dramatique au western, en passant par le peplum. La fin de sa carrière est faite d'une série de déceptions. Robert Siodmak meurt en Suisse en 1973.

Filmographie

Réalisateur
  • 1930 : Les Hommes le dimanche (Menschen am Sonntag)
  • 1930 : Der Kampf mit dem Drachen oder : Die Tragödie des Untermieters
  • 1930 : Adieux (Abschied)
  • 1931 : Autour d'une enquête (version française, coréalisée par Henri Chomette) et Voruntersuchung (version allemande)
  • 1931 : Der Mann, der seinen Mörder sucht
  • 1932 : Tumultes (version française) et Stürme der Leidenschaft (version allemande)
  • 1932 : Quick (deux versions, l'une française — coréalisée par André Daven —, l'autre allemande)
  • 1933 : Fin de saison (Das Brennendes Geheimnis)
  • 1933 : Le Sexe faible
  • 1934 : La crise est finie
  • 1936 : Mister Flow
  • 1936 : Le Grand Refrain
  • 1936 : La Vie parisienne
  • 1937 : Le Chemin de Rio
  • 1938 : Ultimatum
  • 1938 : Mollenard
  • 1939 : Pièges
  • 1941 : West Point Widow
  • 1942 : Fly-By-Night
  • 1942 : The Night Before the Divorce
  • 1942 : My Heart Belongs to Daddy
  • 1943 : Someone to Remember
  • 1943 : Le Fils de Dracula
  • 1944 : Les Mains qui tuent (Phantom Lady)
  • 1944 : Le Signe du cobra (Cobra Woman)
  • 1944 : Vacances de Noël (Christmas Holiday)
  • 1944 : Le Suspect (The Suspect)
  • 1945 : The Strange Affair of Uncle Harry
  • 1945 : Deux mains, la nuit (The Spiral Staircase)
  • 1946 : Les Tueurs (The Killers)
  • 1946 : La Double Énigme (The Dark Mirror)
  • 1947 : Désirs de bonheur (Time Out of Mind)
  • 1948 : La Proie (Cry of the City)
  • 1949 : Pour toi j'ai tué (Criss Cross)
  • 1949 : Passion fatale (The Great Sinner)
  • 1950 : La Femme à l'écharpe pailletée (The File on Thelma Jordon)
  • 1950 : Deported
  • 1951 : The Whistle at Eaton Falls
  • 1952 : Le Corsaire rouge (The Crimson Pirate)
  • 1954 : Le Grand Jeu
  • 1955 : Les Rats (Die Ratten)
  • 1956 : Mein Vater, der Schauspieler
  • 1957 : La Nuit quand le diable venait aussi appelé Les S.S. frappent la nuit (Nachts, wenn der Teufel kam)
  • 1957 : O.S.S. (série TV)
  • 1958 : Dorothea Angermann
  • 1959 : The Rough and the Smooth
  • 1959 : Une jeune fille un seul amour (Katia)
  • 1960 : Mein Schulfreund
  • 1961 : L'Affaire Nina B.
  • 1962 : Tunnel 28 (Escape from East Berlin)
  • 1964 : Au pays des Skipétars (Der Schut)
  • 1965 : Les Mercenaires du Rio Grande (Der Schatz der Azteken)
  • 1965 : Die Pyramide des Sonnengottes
  • 1967 : Custer, l'homme de l'Ouest (Custer of the West)
  • 1968 : Pour la conquête de Rome I (Kampf um Rom I)
  • 1969 : Pour la conquête de Rome II (Kampf um Rom II - Der Verrat)
Scénariste
  • 1957 : O.S.S. (série TV)
  • 1930 : Les Hommes le dimanche (Menschen am Sonntag) (coscénariste)
  • 1930 : Der Kampf mit dem Drachen oder : Die Tragödie des Untermieters
  • 1931 : Voruntersuchung
  • 1961 : L'Affaire Nina B.
  • 1964 : Au pays des Skipétars (Der Schut)
Producteur
  • 1947 : Time Out of Mind
  • 1957 : La Nuit quand le diable venait (Nachts, wenn der Teufel kam)
Acteur
  • 1971 : Ein Großer graublauer Vogel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article