Caron Pierre

Publié le par Roger Cousin

En 1923, il avait créé la société de production Pierre Caron qui produisit le film La Mare au diable. Pierre Caron entre en cinéma très tôt puisqu'il dirige son premier film, L'Homme qui vendit son âme au Diable, à l'âge de vingt ans, ce qui lui valut le titre de « plus jeune metteur en scène du monde ». De cette date à 1941, il enchaîne vingt films parmi lesquels La Mare au Diable (1923), Les Femmes collantes (1938), La Route enchantée (1938), Bécassine (1939), Ils étaient cinq permissionnaires (1941) et Pension Jonas (1941). Ce dernier film lui vaut d'être interdit par la censure de Vichy pour, dit-on, imbécillité, il doit abandonner le cinéma, se compromet dans la collaboration et ne doit son salut qu'à des amis résistants qui l'aident à fuir en Amérique du Sud. Il décède le 22 février 1971.

Bécassine - Mon oncle et mon curéBécassine - Mon oncle et mon curé

Bécassine - Mon oncle et mon curé

Filmographie

Assistant réalisateur

Réalisateur

  • 1920 : L'Homme qui vendit son âme au diable
  • 1923 : La Mare au diable
  • 1932 : Grains de beauté co-réalisé avec Léonce Perret
  • 1934 : Votre sourire co-réalisé avec Monty Banks
  • 1935 : Juanita
  • 1936 : La Tentation
  • 1936 : Notre-Dame d'amour
  • 1936 : Les demi vierges
  • 1936 : Blanchette
  • 1936 : Marinella
  • 1937 : La Fessée
  • 1937 : Cinderella
  • 1938 : Le Monsieur de 5 heures
  • 1938 : Mon oncle et mon curé
  • 1938 : Les Femmes collantes
  • 1938 : Riviera Express ou L'Accroche-cœur)
  • 1938 : La Route enchantée
  • 1939 : Chantons quand même
  • 1940 : Bécassine
  • 1941 : Ne bougez plus
  • 1942 : Pension Jonas
  • 1945 : Ils étaient cinq permissionnaires
  • 1946 : Por el gran premio
  • 1952 : Esmeralda la Gitanilla
  • 1952 : Solea la Montesa
  • 1956 : Eva no Brasil

 

Publié dans Métiers du Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article