Hedman Marina

Publié le par Mémoires de Guerre

Marina Hedman Bellis, née le 29 septembre 1944 à Göteborg, est un mannequin et actrice suédoise naturalisée italienne. Aussi connue sous les noms de Marina Frajese ou Marina Lotar, elle est devenue une des toutes premières vedettes du cinéma italien.

Hedman Marina
Hedman Marina
Hedman Marina
Hedman Marina

De la Suède à l'Italie

 

Marina Hedman travaille comme hôtesse de l'air quand elle rencontre le journaliste italien Paolo Frajese envoyé en Suède pour une série de reportages. Le couple se marie rapidement, s'installe en Italie et donne naissance à deux enfants, Paolo Attilio (°1967) et Liselott (°1969). Au début des annèes 1970, la jolie suédoise mène avec succès une carrière de mannequin tout en rêvant de célébrité et de cinéma. Son ambition la conduit à s'éloigner de son époux dont le conservatisme semble devoir brider sa carrière.

Du soft au hard

En 1976, elle fait sa première apparition au cinéma dans la comédie sexy On a demandé la main de ma sœur de Lucio Fulci avec Edwige Fenech. Si l'essentiel de sa carrière est consacrée à l'érotisme, on voit aussi l'actrice tenir de petits rôles dans Dernier Amour (1978) de Dino Risi, dans La Cité des femmes (1980) de Federico Fellini, dans deux films de Pasquale Festa Campanile et dans la trilogie Delitto... de Bruno Corbucci avec Tomás Milián qui incarne l'inspecteur Nico Giraldi. Son physique nordique lui ouvre d'autres portes. Elle apparaît dans l'émission de la RAI Carosello, pose pour l'édition italienne de Playboy de mai 1977 et remporte le titre de Lady Europa en 1978. Sa rencontre avec Joe D'Amato marque un tournant dans la carrière de l'actrice qui tourne pour lui ses premières scènes hardcore.

Black Emanuelle en Amérique sort en Italie en 1977 dans une version expurgée de ses scènes qui sont réservées pour l'exploitation à l'étranger. Apprenant la direction que l'actrice donne à sa carrière Paolo Frajese demande le divorce. En 1979, le réalisateur présente pour la première fois des scènes de sexe explicite aux spectateurs italiens dans le provocant Les amours interdites d'une religieuse (d'après La Religieuse de Diderot). On y voit le personnage de sœur Marta incarné par Marina Hedman partager une scène lesbienne et subir un viol. Le film est un succès, d'autant que sa sortie est accompagnée du scandale suscité par la prestation de l'ex-femme du présentateur vedette de la RAI. Celui-ci intente à l'actrice un procès pour lui interdire d'utiliser son patronyme. Elle sera créditée par la suite sous des pseudonymes comme Marina Lothar ou Marina Chantal.

La première vedette de l'érotisme italien

À quarante ans Marina Hedman connaît la période la plus faste de la carrière. Elle tient la vedette de nombreux films titré d'après son prénom (Marina… miele selvaggio, Marina vedova viziosa, Marina, un vulcano di piacere…). Marina e la sua bestia (1984) est le premier d'une série de films qui la présentent dans des mises en scènes très explicites, qui bien qu'en fait tournées au moyen de prothèses en plastique, laissent à penser que l'actrice ne sait rien refuser. Pour Marina il cavallo e lo stallone (1986), elle tourne une séquence urophile avec Gabriel Pontello. Marina Hedman, qui se donne sans retenue et aime faire l'amour devant la caméra est plus que convaincante en nymphomane. Malgré une forte dépendance à l'alcool, elle est également appréciée sur les tournages pour sa douceur et sa gentillesse.

Comme l'américaine Ajita Wilson, la hongroise Ilona Staller ou l'allemande Karin Schubert, avec qui elle partage à plusieurs reprises l'affiche, elle fait partie des actrices étrangères qui incarnent la nouvelle libération des mœurs et la première décennie du cinéma en Italie. Elle tourne aussi dans des productions françaises aux côtés de Catherine Ringer ou de Marilyn Jess. Elle travaille avec les principaux réalisateurs italiens du genre comme Arduino Sacco, Mario Bianchi, Antonio d'Agostino et Franco Lo Cascio. Elle a notamment pour partenaires masculins Rocco Siffredi, Mark Shannon ou encore John Holmes dans Supermaschio per mogli viziose de Giorgio Grand tourné à Rome en 1987. Après un bref retour au cinéma classique pour deux apparitions dans des gialli d'Antonio Bonifacio, elle met fin sa carrière en 1991 et se retire définitivement de la vie publique. Elle aurait décliné des propositions de retour à l'écran faites en 1998 (pour le cinéma) et en 2008 (pour la série Carabinieri).

Filmographie

Films classiques et érotiques

  • 1976 : On a demandé la main de ma sœur (La pretora) de Lucio Fulci : Régina
  • 1977 : Le Gynécologue de ces dames (Il ginecologo della mutua) de Joe D'Amato : la femme de Natisone
  • 1977 : Le notti porno nel mondo de Bruno Mattei et Joe D'Amato : (comme Marina Lothar)
  • 1977 : Le notti porno nel mondo nº 2 de Joe D'Amato : la reporter
  • 1978 : Gegè Bellavita de Pasquale Festa Campanile : Chantal, la femme d'Attanasi (comme Marisa Harrison)
  • 1978 : Follie di notte de Joe D'Amato : Sonia
  • 1978 : Un brivido di piacere de Angelo Pannacciò
  • 1978 : Come perdere una moglie e trovare un'amante de Pasquale Festa Campanile : la première fille auditionnée
  • 1978 : Dernier amour (Primo amore) de Dino Risi (comme Marina Lothar Frajese)
  • 1979 : Quello strano desiderio de Enzo Milioni (comme Marina Fraiese)
  • 1979 : Play Motel de Mario Gariazzo : Loredana Salvi
  • 1979 : Le mani di una donna sola de Nello Rossati : Eugenia Fabiani (comme M. Frajese)
  • 1979 : Libidine de Raniero di Giovanbattista : Carla
  • 1980 : Una moglie, due amici, quattro amanti de Michele Massimo Tarantini : Signora Bigotti
  • 1980 : La compagna di viaggio de Ferdinando Baldi : la patiente en psychiatrie (comme Marina Frajese)
  • 1980 : Febbre a 40! de Marius Mattei : Rosalind (comme Marina Frajese)
  • 1980 : Delitto a Porta Romana de Bruno Corbucci : Antonella (comme Marina Frajese)
  • 1980 : La cité des femmes (La città delle donne) de Federico Fellini
  • 1980 : Cameriera senza… malizia de Lorenzo Onorati
  • 1981 : StarCrash 2 : Les Évadés de la galaxie III (Giochi erotici nella terza galassia) de Bitto Albertini
  • 1982 : Sueca bisexual necesita semental de Ricard Reguant : Simona (comme Marina Fraiese)
  • 1982 : Delitto sull'autostrada de Bruno Corbucci (non créditée)
  • 1983 : Amori morbosi di una contessina de Amasi Damiani
  • 1983 : Fantozzi subisce ancora de Neri Parenti : la comtesse
  • 1984 : Pas folle le flic ! (Delitto al Blue Gay) de Bruno Corbucci : la prostituée blonde
  • 1987 : La lingua de Marco Toniato (comme Marina Frajese)
  • 1990 : Appuntamento in nero de Antonio Bonifacio : la caissière du cinéma
  • 1991 : Nostalgia di un piccolo grande amore de Antonio Bonifacio : la caissière du cinéma (non créditée)
  • 1999 : Joe D'Amato Totally Uncut de Roger A. Fratter (documentaire, images d'archives)

Autres

  • 1977 : Black Emanuelle en Amérique (Emanuelle in America) de Joe D'Amato : la femme dans la cabane de plage
  • 1979 : Les Amours interdites d'une religieuse (Immagini di un convento) de Joe D'Amato : Sœur Marta (comme Marina Hadman Bellis)
  • 1979 : Elles font tout de Jess Franco
  • 1979 : Deux supersensuelles (Il mondo porno di due sorelle / Emanuelle and Joanna) de Franco Rossetti : Rossella (soft avec inserts hardcore)
  • 1980 : La spécialiste du ciné (Si… Lo voglio!) de Angelo Pannacciò
  • 1980 : Luce rossa de Angelo Pannacciò
  • 1980 : La zia svedese de Mario Siciliano : Barbara (comme Marina Fraiese)
  • 1980 : Con la zia non è peccato de Giuseppe Pulieri : Gloria Lamborghini (comme Marina Frajese)
  • 1980 : La bestia nello spazio porno (version hard de La bestia nello spazio d'Alfonso Brescia : Frieda Henkel (comme Marina Lotar)
  • 1981 : Perversions très spéciales pour jeunes filles de bonne famille (Lea) de Lorenzo Onorati
  • 1981 : Carnalitá morbosa de Mario Siciliano
  • 1981 : La dottoressa di campagna de Mario Bianchi: Gioia (comme Marina Frajese)
  • 1981 : Sesso allegro de Mario Siciliano : Elisa (comme Marina Frajese)
  • 1981 : Chiamate 6969: taxi per signora de Mario Bianchi : Barbara (comme Marina Frajese)
  • 1981 : Attenti a quelle due… ninfomani de Mario Siciliano (comme Marina Lotar)
  • 1981 : Petite culotte mouillée (Peccati di giovani mogli) de Angelo Pannacciò
  • 1981 : Albergo a ore de Roberto Bianchi Montero : Zelda
  • 1981 : Erotic Flash de Roberto Bianchi Montero
  • 1981 : Angela et ses amies (Quella porcacciona di mia moglie) de Lorenzo Onorati : la mère d'Angela
  • 1981 : Oldest Pleasure (compilation vidéo)
  • 1982 : Orgasmo non-stop (Primo amore) de Mario Siciliano
  • 1982 : Orgasmo esotico de Mario Siciliano : Marina (comme Marina Lotar)
  • 1982 : Erotico 2000 de Angelo Pannacciò (comme Marina Fraiese)
  • 1982 : La comtesse perverse (Aristocratica perversa) de Carlo Leone
  • 1982 : To glyko kormi tis Bianca (Sweet Body of Bianca) de Ilias Mylonakos : Stella (soft avec inserts hardcore)
  • 1982 : La bimba di Satana de Mario Bianchi : Maria Aguilar (soft avec inserts hardcore)
  • 1983 : L'amica di Sonia de Carlo Leone et Mario Siciliano (comme Marina Frajese)
  • 1983 : Movie in the Movie de Mario Bianchi
  • 1983 : Corpi nudi de Amasi Damiani (inserts hardcore)
  • 1983 : Margot, la pupa della villa accanto de Ennio Pontis : Margot
  • 1983 : La casa delle hostess d'Arduino Sacco
  • 1984 : Sesso allo specchio de Franco Lo Cascio
  • 1984 : Notti calde de Mario Siciliano (comme Marina Frajese)
  • 1984 : Marina… miele selvaggio de Mario Bianchi (vidéo)
  • 1984 : Marina governante sexy de Franco Lo Cascio (vidéo)
  • 1984 : Marina e la sua bestia de Renato Polselli (vidéo, comme Marina Lotar)
  • 1984 : L'amante bisex de Carlo Leone : Ester (vidéo, comme Marina Lotar)
  • 1984 : Jojami nido d'amore de Franco Lo Cascio
  • 1984 : Deborah la bambola bionda (Proibitissimo)de Lawrence Webber
  • 1984 : Le Due… grandi labbra de Luca Damiano
  • 1984 : Pin Pon de Franco Lo Cascio
  • 1985 : Fashion Love de Franco Lo Cascio
  • 1984 : Wendee la chiave del piacere de Franco Lo Cascio
  • 1985 : Swoosie de Franco Lo Cascio
  • 1985 : Le Voglie di Marina (Marina's gigolò) de Luigi Grosso
  • 1985 : Marina vedova viziosa de Luigi Grosso (vidéo)
  • 1985 : Marina Hard Core de Mario Bianchi (vidéo)
  • 1985 : Marina e la sua bestia 2 d'Arduino Sacco (vidéo)
  • 1985 : Marina e il suo amore de M. Gennaro (vidéo)
  • 1985 : Marina e il gigolo de Mario Bianchi (vidéo, comme Marina Lotar)
  • 1985 : Le due bocche… di Marina de Franco Lo Cascio
  • 1985 : Zerbal de Franco Lo Cascio
  • 1985 : Colossale débauche pour une femme frigide de Michel Berkowitch (comme Marina Fraiese)
  • 1985 : Fantasia erotica in concerto de Angelo Pannacciò
  • 1985 : La bionda e la bestia de Luigi Grosso
  • 1985 : La bionda e la bestia 2 d'Arduino Sacco
  • 1986 : La sfida erotica d'Arduino Sacco (Images d'archives)
  • 1986 : Marina, un vulcano di piacere de Mario Bianchi (comme Marina Lotar)
  • 1986 : Marina, i desideri di una nobildonna de Mario Bianchi (comme Marina Lotar)
  • 1986 : Marina e il suo cinema de Mario Bianchi
  • 1986 : Marina e le sue voglie de Mike Strong
  • 1986 : La perdizione de Luigi Grosso
  • 1986 : La châtelaine vicieuse dans l'écurie du sexe (Marina il cavallo e lo stallone ou L'amore e la bestia) de Roberto Bianchi Montero et Mario Bianchi
  • 1986 : Adolescentes pour satyres (Adolescenti vogliose) de Pierre B. Reinhard
  • 1986 : Plaisirs jouissances (Natasha) de Andrea Bianchi
  • 1986 : Il set del piacere de Paolo Di Tosto
  • 1986 : Bocca bianca, bocca nera d'Arduino Sacco : Marina
  • 1987 : Un desiderio bestiale d'Antonio D'Agostino
  • 1987 : Profondo visite de Luigi Soldati
  • 1987 : Le vice dans le ventre (Poker di donne) de Antonio D'Agostino : Rosalba (comme Marina Lotar)
  • 1987 : Messalina oggi de Luigi Soldati
  • 1987 : Marina 10+ de Luigi Soldati (vidéo, comme Marina Lotar)
  • 1987 : La ninfomane, il trans lo stallone de Franco Lo Cascio (comme Marina Chantal)
  • 1987 : P… come puberta de Lorenzo Onorati
  • 1987 : Il vizio nel ventre de Antonio D'Agostino (comme Marina Lotar)
  • 1987 : Ramba sfida la bestia (Marina, una bestia in calore) de Mario Bianchi et Salvatore Di Liberto
  • 1987 : Belve del sesso de Mario Bianchi (comme Marina Lotar)
  • 1987 : Supermaschio per mogli viziose (The Devil in Mr. Holmes) de Giorgio Grand
  • 1987 : Slip caldo e bagnato d'Arduino Sacco
  • 1987 : Osceno de Antonio D'Agostino : Marina (comme Marina Lotar)
  • 1988 : Transex de Franco Lo Cascio
  • 1988 : Marina un corpo da possedere de Mario Bianchi (vidéo)
  • 1988 : Marina una moglie così perbene de Franco Lo Cascio (vidéo)
  • 1988 : Marina umida d'amore (vidéo)
  • 1988 : Marina perversa d'Arduino Sacco (vidéo, comme Marina Lotar)
  • 1989 : Ramba 2: scontro bestiale d'Arduino Sacco
  • 1990 : A vidita'orale de Mario Bianchi :
  • 1990 : Gioco di seduzione de Andrea Bianchi
  • 1991 : Baby nata per godere ovvero la figlia libidinosa (La Suocera in calore) de Mario Bianchi : Marina (comme Marina Lotar)
  • 1991 : Finalmente Marina
     

Télévision

  • 1978 : : Morte di un seduttore di paese téléfilm de Giovanni Fabbri

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article