L'assassin habite au 21

Publié le par Henri-Georges Clouzot

L'assassin habite au 21 est un film français réalisé par Henri-Georges Clouzot, sorti sur les écrans en 1942. Il est inspiré du roman policier éponyme de Stanislas-André Steeman publié en 1939. Un mystérieux assassin terrorise Paris en commettant des crimes en série. Il signe ses forfaits d’une carte de visite au nom de « Monsieur Durand ». Le commissaire Wens est chargé de l’enquête. Ses investigations le conduisent rapidement dans une pension de famille où se cache le coupable. Il n’aura alors de cesse de le démasquer parmi les locataires.

Dans le roman original de Stanislas-André Steeman, l’action se déroule à Londres et l'enquête est menée par le surperintendant Strickland. Cependant, pour son adaptation au cinéma, le romancier et Henri-Georges Clouzot décident de la situer à Paris et l'enquête est menée par le commissaire Wens. Les personnages évoluent dans une petite pension de famille nommée « Les Mimosas » ayant pour adresse le 21 avenue Junot dans le 18e arrondissement. Enfin, l’assassin ne signe plus ses forfaits du nom de « Mr Smith », mais de « Monsieur Durand ».

Dès son premier film, Clouzot impose sa vision noire et pessimiste du monde. La tension dramatique va crescendo, jusqu'à l'ultime seconde. La mise en scène est nerveuse. Clouzot offre une galerie de personnages bien typés, aidé en cela par des comédiens talentueux. Mais le cinéaste n'épargne pas pour autant les personnages qu'il croque : les habitants de la pension des Mimosas sont dépeints sans concession et les dialogues sont caustiques et percutants.

L'assassin habite au 21 d'Henri-Georges ClouzotL'assassin habite au 21 d'Henri-Georges Clouzot

L'assassin habite au 21 d'Henri-Georges Clouzot

videoFiche technique

  • Titre : L'assassin habite au 21
  • Réalisation : Henri-Georges Clouzot
  • Scénario et Adaptation : Henri-Georges Clouzot, Stanislas-André Steeman
  • Dialogue : Henri-Georges Clouzot
  • Images : Armand Thirard
  • Décors : André Andrejew
  • Musique : Maurice Yvain
  • Montage : Christian Gaudin
  • Son : William-Robert Sivel (Wide Rande System Electric)
  • Production : Alfred Greven
  • Société de production : Continental-Films
  • Société de distribution : Films Sonores Tobis (France) ; Mage Films (USA)
  • Langue : français
  • Format : 1,37:1 - Noir et blanc - Son Mono
  • Durée : 84 minutes
  • Genre : Policier
  • Date de sortie : 7 août 1942

videoDistribution

  • Pierre Fresnay : le commissaire Wens (Wenceslas Vorobeïtchik... orthographié Vorobietchik sur la porte de son bureau) et le pasteur Robert Lester
  • Suzy Delair : Mila Malou, la chanteuse, petite amie du commissaire
  • Jean Tissier : Lallah Poor, le fakir
  • Pierre Larquey : Collin, le petit artisan
  • Noël Roquevert : le docteur Théodore Linz, de la coloniale
  • Odette Talazac : Mme Point, gérante de la pension
  • Marc Natol : Armand, valet de chambre de la pension de famille
  • Louis Florencie : le commissaire Monet, le supérieur de Wens
  • André Gabriello : Pussot, agent de police qui arrête Turlot
  • Raymond Bussières : Jean-Baptiste Turlot, le brocanteur
  • Huguette Vivier : Vania, l'infirmière de Kid Robert
  • Maximilienne : Mlle Cuq, la romancière, vivant dans la pension
  • Jean Despeaux : Kid Robert, l'ancien boxeur aveugle
  • René Génin : Alfred, le clochard qui a gagné à la loterie
  • Sylvette Saugé : la « poule » du bistrot qui s'intéresse à Alfred
  • René Blancard : Picard, un inspecteur
  • Marcel Pérès : Ballandieu, un inspecteur
  • Léon Belières : Christophe, imprésario musical
  • Lucien Blondeau : Edouard, le préfet de police
  • Antoine Balpêtré : Albert, le ministre de l'intérieur
  • Léon Larive : le patron du bistrot
  • Paul Barge : Ernest, le garçon du bistrot
  • Gustave Gallet : Le directeur de la Police judiciaire
  • Guy Sloux : Bob Destirac, le journaliste assassiné
  • Maurice Marceau : un type au bistrot
  • André Varennes : le brigadier de gendarmerie
  • Henri Vilbert : l'agent qui se fait cracher sur ses chaussures
  • Maurice Salabert : un agent
  • Albert Malbert : le chauffeur de taxi
  • Martial Rèbe : le caissier sur le chantier
  • Géo Forster
  • Daniel Gélin : un inspecteur lors de l'arrestation finale
  • Evelyne Séjourné : Juliette, la femme de chambre​

 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article