Kennedy Edward Moore

Publié le par Mémoires de Guerre

Edward Moore Kennedy, Sr., dit Ted Kennedy, né le 22 février 1932 à Boston et mort le 25 août 2009 à Hyannis, est un homme politique américain. Membre du Parti démocrate, il est sénateur du Massachusetts au Congrès des États-Unis de 1962 à sa mort. Il est une figure emblématique de la gauche du Parti démocrate, l'un des hommes politiques les plus progressistes du pays et le frère de l'ancien président John Fitzgerald Kennedy

Kennedy Edward Moore

Jeunesse, études et vie familiale

Edward Moore Kennedy est le plus jeune des neuf enfants de Joseph Patrick Kennedy et de Rose Fitzgerald Kennedy. Il est le frère cadet de John et Robert Kennedy. Élève à l'académie de Milton, il entre au collège d'Harvard en 1950, duquel il est suspendu en 1951 pour avoir fait passer un examen d'espagnol en son nom par un autre élève. Après deux ans dans l'US Army, qu'il passe en poste à Paris, il retourne à Harvard, dont il est diplômé en 1956. En 1958, il suit les cours d'été de l'Académie de droit international de La Haye et participe à la campagne de réélection au Sénat de son frère John

Après avoir obtenu son diplôme de droit de l'université de Virginie, Ted Kennedy est admis au barreau du Massachusetts en 1959. Il épouse Joan Bennett (née le 9 septembre 1936) le 29 novembre 1958, dont il a trois enfants : Kara (1960-2011), Edward Jr. (né en 1961) et Patrick (né en 1967). Le couple divorce en 1982. Il se remarie en 1992 à Victoria Reggie (née en 1954), avocate divorcée et mère de deux enfants, Curran et Caroline. Ted Kennedy est également grand-père de quatre petits-enfants et tuteur de treize autres enfants de ses frères John et Robert à la suite de leurs assassinats en 1963 et 1968. 

Carrière politique

Un début de carrière politique mouvementée

Depuis l'élection sénatoriale de 1962, le nom de Ted Kennedy a été accolé à des histoires de sexe, de corruption ou de morts accidentelles. Il était, à cette époque, surveillé par le FBI, non seulement en raison de menaces de mort le concernant, mais aussi à la suite de l'accident de voiture à Chappaquiddick de 1969 au cours duquel Mary Jo Kopechne s'était noyée, ainsi que pour ses voyages en 1961 au Mexique, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, le FBI surveillant alors ses conversations avec des « gauchistes ». Dès 1962, il est accusé d'être un novice se servant de son nom et de sa fortune afin d'être élu. 

Sénateur des États-Unis

Ted Kennedy est élu au Sénat des États-Unis en 1962 au siège laissé vacant par son frère John, élu Président des États-Unis en novembre 1960. Ted est constamment réélu sénateur du Massachusetts au Congrès américain aux élections de 1964, 1970, 1976, 1982, 1988, 1994, 2000 et 2006 (69 % des voix contre 31 % à Kenneth Chase). En 2005, il devient le plus ancien sénateur en fonction après Robert Byrd. Ted Kennedy est ou a été membre de plusieurs commissions démocrates dont celles sur la santé, l'éducation, le travail et les pensions, la commission judiciaire, la commission des forces armées. Il est le fondateur du groupe d'amitié des congressistes avec l'Irlande.

En 1964, il survit à un accident d'avion dont le pilote et son assistant sont tués. Il est alors tiré des débris de l'appareil par le sénateur Birch E. Bayh II. En 1968, il prononce l'éloge funèbre de son frère Robert, assassiné lors de la campagne présidentielle. Il devient alors le chef de la famille Kennedy, son père étant devenu invalide en 1961 à la suite d'une attaque cérébrale, et commence à recevoir de nombreuses menaces de mort. Espoir démocrate pour l’élection présidentielle de 1972, l'accident de Chappaquiddick de 1969, au cours duquel sa jeune passagère, Mary Jo Kopechne, mourut noyée, ainsi que les menaces de mort le dissuadent de se présenter. 

Chappaquiddick

L'accident de Chappaquiddick est un fait divers qui eut lieu le 18 juillet 1969 à Chappaquiddick, aux États-Unis. Au retour d'une soirée, la spécialiste de campagne politique Mary Jo Kopechne, âgée de 28 ans, trouva la mort dans une voiture conduite par le sénateur démocrate Ted Kennedy. Les circonstances de l'accident firent scandale et il eut d'importantes conséquences sur l'image et la carrière politique de Ted Kennedy. 

Mary Jo Kopechne

Née le 26 juillet 1940, Mary Jo Kopechne avait obtenu son diplôme en Business administration du Caldwell College for women (en) en 1962. D’abord institutrice, puis recommandée à Robert F. Kennedy par le sénateur George Smathers « parce qu’elle adorait les Kennedy », elle se consacra entièrement à la politique, et devint rapidement organisatrice de la campagne pour les Démocrates après l'assassinat de Robert F. Kennedy. Elle n’avait jamais travaillé pour Ted Kennedy. 

L'accident

Le 18 juillet 1969, entre 23 heures et 1 heure à la suite d'une soirée donnée au Lawrence Cottage sur l'île de Chappaquiddick, Ted Kennedy, qui raccompagnait sa passagère, effectua une sortie de route à bord de son Oldsmobile Delta 88 à la hauteur du Dike Bridge, un pont de bois sans garde-fou. Le véhicule, qui circulait sur un chemin de terre et non pas en direction de la jetée du ferry, plongea dans un bras d'eau, se retourna et coula. Kennedy put sortir du véhicule et tenta sans succès de sauver la jeune femme, qui n'avait pas informé les participants de son départ et avait laissé son sac à main et les clés de sa chambre d'hôtel au Lawrence Cottage. Il n'appela pas à l'aide depuis l'une des habitations proches mais retourna au Lawrence Cottage, puis revint sur les lieux de l'accident avec deux personnes. 

Ils ne purent rien faire. Kennedy leur demanda alors de ne pas informer les cinq autres femmes de ce qu’il s'était passé, afin de ne pas les inquiéter et éviter qu'elles se ruent dans l'eau et risquent leur vie. Ted Kennedy, qui semblait sérieusement ébranlé, rentra alors à son hôtel mais n'avertit pas les autorités. Il se plaignit d'avoir été gêné par du tapage vers 2 heures 55. Le lendemain vers 7 heures 30, il discuta l'air de rien avec un client avant d'avoir vers 8 heures un échange tumultueux avec les deux personnes qui l'avaient assisté la veille, scandalisées qu'il n'ait toujours pas appelé la police. Les trois hommes retournèrent en ferry à Chappaquiddick, où Kennedy passa de nombreux coups de fil à des proches, mais n'appela toujours pas les autorités.

Deux pêcheurs avaient entretemps découvert le véhicule au matin et averti les habitants voisins et la police vers 8h20. On appela un plongeur professionnel, qui, arrivé à 8 heures 45, parvint à extraire le corps de Mary Jo Kopechne en 10 minutes. Ce n'est que vers 10 heures, après que le propriétaire de la voiture fut identifié, que Ted Kennedy, apprenant que le corps avait été trouvé, se rendit à la police avec une déclaration. Le FBI fit un rapport de 77 pages sur l'accident, en grande partie composée de coupures de presse. Une note interne informait toutefois le directeur du FBI Edgar Hoover qu'un policier d'Edgartown avait assuré l'agent du FBI que Kennedy était le conducteur, affirmant par ailleurs que « le fait cité ne sera révélé à personne ». 

Le scandale

L'accident prit l'ampleur d'un scandale national. On reprocha à Kennedy de n'avoir pas su venir à l'aide de Mary Jo Kopechne et de n'avoir pas contacté d'abord la police, mais son avocat, et d'avoir attendu le lendemain matin pour déclarer l'accident. De nombreuses allégations circulèrent, notamment selon lesquelles Ted Kennedy aurait été ivre au volant, aurait tenté d'abuser de la jeune fille et n'aurait pas essayé de la sauver. Kennedy plaida coupable d'avoir quitté les lieux de l'accident. Il fut condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis.

Un ensemble d'éléments alimenta ce scandale : Ted Kennedy avait réussi à sortir indemne de son véhicule immergé sans sauver sa passagère et surtout avait omis d'appeler les secours, au point que l’accident ne fut découvert que le lendemain, ainsi que la légèreté de la sentence. Selon certaines sources, dont le plongeur qui estima qu'elle ne s'était pas noyée mais avait mis plusieurs heures à mourir, si Kennedy avait signalé l'accident à temps, la victime aurait pu survivre grâce à une poche d'air à l'intérieur du véhicule immergé. Il nia toute sa vie avoir été sous l'emprise de l'alcool lors des faits. L'affaire a probablement influencé la décision de Ted Kennedy de ne pas se présenter aux élections présidentielles des États-Unis en 1972 et 1976. 

L'accident de Chappaquiddick
L'accident de Chappaquiddick
L'accident de Chappaquiddick

L'accident de Chappaquiddick

Programme No Child Left Behind

Ted Kennedy est un des coauteurs de la loi bipartisane No Child Left Behind Act of 2001, écrite en collaboration avec le président George W. Bush et la secrétaire à l'Éducation Margaret Spellings.

Soutien à Barack Obama

Il annonce, le 28 janvier 2008, son soutien à Barack Obama contre Hillary Clinton et John Edwards pour les primaires du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle de 2008 et participe à l'un de ses meetings. 

Maladie et campagne présidentielle de 2008

Ted Kennedy est hospitalisé le 17 mai 2008 à Boston après un malaise. Les examens révèlent que le sénateur souffre d'une tumeur maligne au cerveau. Selon un communiqué des docteurs Lee Schwamm et Larry Ronan, du Massachusetts General Hospital, publié le 21 mai 2008, il « n'a plus eu de nouveaux malaises, reste dans un état satisfaisant. Il marche, garde bon moral, est plein d'énergie ». La nouvelle est un choc aux États-Unis. George W. Bush se dit « profondément attristé » du diagnostic et assure prier pour le rétablissement du sénateur démocrate. Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre, déclare espérer son rétablissement. 

« Ted Kennedy est un géant de l'histoire politique américaine. Il a fait plus pour la santé publique que n'importe qui dans l'histoire ». Le 2 juin, le sénateur subit une opération chirurgicale de 3 h 30 au Duke University Hospital pour enlever le maximum de la tumeur, opération réalisée avec le patient éveillé, pour éviter toute séquelle neurologique permanente de l'opération. Le docteur Friedman, qui a procédé à l'opération, l'a déclarée réussie dans ses objectifs. Ted Kennedy débute ensuite une chimiothérapie et une radiothérapie au Massachusetts General Hospital.

Les opinions concernant l'évolution de sa maladie varient. La chirurgie peut permettre de prolonger la durée de vie mais en général seulement de quelques mois. John H. Sampson, un neurochirurgien qui a travaillé avec le docteur Friedman, a déclaré que l'opération n'est certainement pas curative mais augmente les chances d'efficacité des traitements additionnels. D'autres commentateurs médicaux ont constaté que des personnes avec une tumeur similaire ont survécu pendant des années. Malgré sa maladie, il se rend à la Convention démocrate à Denver où il reçoit un accueil enthousiaste. Ted Kennedy est victime d'un malaise lors du déjeuner d'investiture de Barack Obama le 20 janvier 2009 et hospitalisé à nouveau. 

Décès

Le 25 août 2009, il meurt dans sa propriété de Hyannisport (Massachusetts), le Kennedy Compound, deux semaines seulement après sa sœur, Eunice Kennedy Shriver. Son corps est transporté de la propriété Kennedy à Hyannisport jusqu'à la bibliothèque John F. Kennedy à Boston, s'arrêtant ou passant devant de nombreux lieux liés à la famille Kennedy. Son corps est exposé au public et plus de 50 000 personnes viennent lui rendre hommage. La messe de funérailles a lieu le 29 août 2009 en la basilique catholique Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours de Boston en présence du président Barack Obama et de son épouse, des anciens présidents Carter, Clinton et Bush, du vice-président Biden, de 58 sénateurs, de nombreuses personnalités politiques ainsi que d'un grand nombre de membres de la famille Kennedy. À cette occasion, Barack Obama rend hommage à celui qu'il salue « comme un infatigable défenseur des pauvres et des plus défavorisés ». 

Sa dépouille est ensuite transportée à Washington pour être inhumée au cimetière national d'Arlington (Virginie), aux côtés de ses frères, le président John F. Kennedy, assassiné en 1963, et Robert Kennedy, ministre de la Justice puis candidat à la présidentielle, assassiné en 1968. À la suite d'une modification de loi électorale au Massachusetts (autorisée par le XVIIe amendement à la Constitution), un sénateur intérimaire Paul Kirk, a été nommé par le Gouverneur Deval Patrick afin de pourvoir le siège de Kennedy jusqu'à l'élection partielle, qui eut lieu le 19 janvier 2010 : le républicain Scott Brown l'emporte face à la démocrate Martha Coakley, faisant ainsi perdre à Barack Obama la majorité qualifiée au Sénat. 

Philosophie politique

Icône démocrate, Ted Kennedy représente l'« aile libérale » du Parti démocrate. Avec John Kerry, il est responsable de la réputation de libéralisme du Massachusetts. Après avoir été corapporteur, en 1996, du Health Insurance Portability and Accountability Act, il fut l'un des plus solides défenseurs de la réforme de la santé entamée par l'administration Obama, en soutenant le Patient Protection and Affordable Care Act de mars 2010. Lui-même est à l'origine du titre VII de la loi, rédigé à l'origine comme Community Living Assistance Services and Supports Act et qui créé une assurance publique fédérale sur une base d'adhésion volontaire, ce qui constitue une véritable révolution dans un pays où la protection sociale est gérée par le privé. Il est aussi à l'origine du Biologics Price Competition and Innovation Act de 2009, qui a été intégré dans la loi de 2010 et concerne les biogénériques. 

Avortement

En 1971, Ted Kennedy est encore un opposant à l'IVG. Mais après la légalisation de l'avortement par la Cour suprême des États-Unis (affaire Roe v. Wade) et bien que catholique, il change d'avis après mûres réflexions et devient un défenseur de l'IVG ce qui en fait une cible de choix des groupes de pressions pro-vie. Kennedy est partisan d'une immigration contrôlée et des quotas, et défenseur des énergies alternatives. 

Kennedy Edward Moore

Publications

  • Edward M. Kennedy, Decisions for a Decade : Policies and Programs for the 1970s, Michael Joseph, 1968
  • Edward M. Kennedy, In Critical Condition : The Crisis in America's Health Care, Simon & Schuster, 1972
  • Edward M. Kennedy, Our Day and Our Generation : The Words of Edward M. Kennedy, Simon & Schuster, 1979 (ISBN 0-671-24133-8)
  • Edward M. Kennedy, America Back On Track, Viking Adult, 2006 (ISBN 0-670-03764-8)
  • Edward M. Kennedy (Small, David (illus.)), My Senator and Me : A Dog's-Eye View of Washington, D.C., Schonom1ic Press, 2006 (ISBN 0-439-65077-1)
  • Edward M. Kennedy, True Compass : A Memoir, Twelve, 2009 (ISBN 978-0-446-53925-8)5
  • Edward M. Kennedy (trad. de l'anglais), Mémoires, Paris, Albin Michel, 2010, 614 p. (ISBN 978-2-226-19597-5)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article