Sellers Peter

Publié le par Mémoires de Guerre

Richard Henry Sellers, dit Peter Sellers, né le 8 septembre 1925 dans le quartier de Southsea à Portsmouth et mort le 24 juillet 1980 à Londres, est un acteur britannique. D'abord vedette comique dans son pays, il accède à la notoriété internationale dans les années 1960. Réputé pour ses talents de transformiste, il utilise les accents et les maquillages les plus divers, et joue volontiers des rôles multiples. Il a notamment interprété l'inspecteur Clouseau dans la série de films La Panthère rose, et joué un triple rôle dans Docteur Folamour. 

Sellers Peter
Sellers Peter
Sellers Peter
Sellers Peter

Enfance

Né le 8 septembre 1925 à Portsmouth dans le Hampshire, Richard Henry Sellers vécut dans une famille de comédiens. Il va dans une école catholique, bien que son père Bill Sellers fût protestant et sa mère Agnes Doreen 'Peg', née Marks, fût juive d'origine portugaise. Ses parents avaient l'habitude de l'appeler Peter en mémoire de leur fils aîné mort à la naissance, l’année précédente. Il était petit cousin lointain du boxeur britannique Daniel Mendoza (1764-1836). Selon le critique de cinéma, Alexander Walker, Mendoza était l'ancêtre « le plus vénéré » et Sellers avait l'habitude de garder une gravure du boxeur dans son bureau. Plus tard, il envisagea d'avoir l'image de Mendoza pour logo de sa société de production.

Selon son biographe, Roger Lewis, Sellers a été intrigué par le catholicisme, mais peu après être entré à l'école catholique, il « découvrit qu'il avait des origines juives - il était quelqu'un en dehors des mystères de la foi ». Sellers affirme que les enseignants faisaient référence à lui comme « le Juif », ce qui a développé par la suite sa sensibilité aux sous-entendus antisémites. Il était un des meilleurs élèves à l'école et se rappelle que l'enseignant une fois gronda les autres garçons qui n'étudiaient pas suffisamment : « Le garçon juif sait son catéchisme mieux que le reste d'entre vous ! » Plus tard dans sa vie, Sellers sera cité disant : « Mon père était un solide croyant de l'Église d'Angleterre, mais ma mère était une juive d'origine Portugaise, et les Juifs adoptent la foi de leur mère ». Le critique de cinéma Kenneth Tynan a noté après son entrevue avec Sellers que l'une des « forces motrices » principales pour son ambition d'acteur était « sa haine de l'antisémitisme ».

En accompagnant sa famille sur le circuit des spectacles de variété, Sellers a appris la mise en scène, ce qui s'est révélé précieux plus tard. Il a joué dès l'âge de cinq ans au théâtre burlesque du Windmill Theatre. Toutefois, il a grandi avec les influences contradictoires de ses parents et a développé des sentiments ambivalents à propos du show-business. Son père n'avait pas confiance dans ses capacités à jamais devenir quelqu'un dans le domaine du divertissement, suggérant même que les talents de son fils étaient juste suffisants pour devenir balayeur, tandis que la mère de Sellers l'a sans cesse encouragé. 

Carrière

Les débuts

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'enrôle. Sellers sert dans la Royal Air Force en tant que caporal, mais devra rester personnel de terrain en raison de sa mauvaise vue. Il séjourna ainsi en Inde et en Birmanie. Il a également servi en Allemagne et en France après la guerre. Pour se distraire de la vie de sous-officier, Sellers rejoint l'Entertainments National Service Association (ENSA), où son père avait également engagé plus tôt, lui permettant de parfaire son jeu. À la fin de la guerre en 1945, plus de quatre artistes britanniques sur cinq avaient travaillé pour l'ENSA, dont l'objectif était de remonter le moral des soldats et des ouvriers d'usine.

Après la guerre, il multiplie les métiers artistiques, tels que danseur ou musicien de jazz, avant de prêter sa voix à l'émission radiophonique de la BBC, le Goon Show, de 1951 à 1960. Son aptitude à parler avec des accents différents (par exemple, français, indien, américain, allemand, ou encore les accents régionaux britanniques) et son talent à dépeindre toute une gamme de personnages à effet comique ont contribué à son succès en tant que personnalité de la radio et l'écran. Parallèlement, il entame une carrière cinématographique principalement dans des comédies des studios Ealing, dont Tueurs de dames (1955) au côté d'Alec Guinness et Après moi le déluge (1959). 

Maturité

Dans les années 1960, sa carrière culmine grâce à deux collaborations avec Stanley Kubrick, dans Lolita (1962) et Docteur Folamour (1964) où il interprète trois rôles, le film Casino Royale (1967) et La Panthère rose de Blake Edwards (1963), avec le personnage de l'inspecteur Clouseau qu'il interprètera dans six suites (plus un à titre posthume) et La Party aussi de Blake Edwards (1968). En 1969, il joue dans le film The Magic Christian de Joseph McGrath avec entre autres l'ex-batteur des Beatles, Ringo Starr, ainsi que John Cleese, Richard Attenborough, Christopher Lee, Yul Brynner et Raquel Welch. La Bande Sonore, The Magic Christian (Original SoundTrack) est parue avec des chansons du groupe Badfinger dont leur succès Come and Get It écrite par Paul McCartney, la même année. Le réalisateur Peter Hall déclarait : « Peter avait la capacité de s'identifier complètement à une autre personne, et de penser comme s'il était physiquement, mentalement et émotionnellement dans sa peau. D'où cela vient-il ? Je n'en ai aucune idée. Est-ce une malédiction ? » 

Nominations et récompenses

  • BAFTA du meilleur acteur britannique en 1960 pour Après moi le déluge (I'm All Right Jack).
  • Prix de la meilleure interprétation masculine au Festival de Saint-Sébastien 1962 pour Les Femmes du général (Waltz of the Toreadors).
  • Nomination au BAFTA du meilleur acteur britannique en 1963 pour On n'y joue qu'à deux (Only Two Can Play).
  • Nomination à l'Oscar du meilleur acteur en 1965 pour Docteur Folamour (Doctor Strangelove).
  • Double nomination au BAFTA du meilleur acteur britannique en 1965 pour Docteur Folamour (Doctor Strangelove) et pour La Panthère Rose (The Pink Panther).
  • Nomination à l'Oscar du meilleur acteur en 1979 pour Bienvenue, Mister Chance.
  • Nomination au BAFTA du meilleur acteur en 1981 pour Bienvenue, Mister Chance (Being There).
  • Golden Globe Award : Meilleur acteur dans un film musical ou une comédie en 1980 pour Bienvenue, Mister Chance.

Mort

En 1964, à l'âge de trente-huit ans, il est plusieurs fois victime de crises cardiaques et préfère la chirurgie psychique au traitement médical. Sa maladie évolue durant treize ans, jusqu'en 1977 où il est à nouveau victime d'une crise cardiaque et doit finalement porter un stimulateur cardiaque. Il meurt le 24 juillet 1980 au Middlesex Hospital à Londres, à la suite d'une nouvelle attaque, provoquée, si l'on en croit les souvenirs de l'acteur Helmut Berger dans Autoportrait, par une surconsommation de cocaïne. 

Vie privée

Peter Sellers a été marié quatre fois. La vie privée de Sellers a été caractérisée par des troubles et des crises, et notamment par des problèmes émotionnels et de toxicomanie. Peter Sellers demeure un personnage énigmatique. Il a souvent affirmé ne pas avoir d'identité en dehors des rôles qu'il a joués. Sa première épouse est Anne Howe (1951–1961), avec qui il a eu deux enfants :

  • Michael Peter Anthony Sellers (en) (1954–2006) qui fut également acteur
  • Sarah Sellers.

Sa deuxième épouse est l'actrice suédoise Britt Ekland (1942-), avec qui il a eu une fille, Victoria Sellers (en). Le couple a partagé l'affiche dans trois films :

  • Carol for Another Christmas (en) (1964)
  • Le Renard s'évade à trois heures (1966)
  • Le Bobo (1968)

Il épouse ensuite Miranda Quarry (en) (1970–1974), un mannequin australien qui devint comtesse de Stockton en 1995. Sa dernière épouse est Lynne Frederick de 1977 à 1980, une actrice anglaise. 

Sellers Peter

Filmographie

  • 1950 : La Rose noire (The Black Rose) d'Henry Hathaway : doublage en anglais de la voix d'Alfonso Bedoya
  • 1951 : Let's Go Crazy d'Alan Culimore : Groucho / Giuseppe / Cedric / Izzy / Gozzunk / Crystal Jollibottom
  • 1951 : Penny Points to Paradise de Tony Young : le Major / Arnold Fringe
  • 1952 : Goonreel (TV) : plusieurs rôles
  • 1952 : Down Among the Z Men de Maclean Rogers : le major Bloodnok
  • 1953 : Trois Adam au paradis (Our Girl Friday) de Noel Langley : voix du perroquet
  • 1954 : And So to Bentley (série télévisée) : plusieurs rôles
  • 1954 : Orders Are Orders de David Paltenghi : 2de classe Griffin
  • 1955 : Le Voyageur sans billet (John and Julie) de William Fairchild : Diamond, un agent de police
  • 1955 : Tueurs de dames (The Ladykillers) d'Alexander Mackendrick : Harry (alias monsieur Robinson)
  • 1956 : The Case of the Mukkinese Battle Horn de Joseph Sterling : narrateur / Superintendant Quilt / Sir Jervis Fruit / Henry Crun
  • 1956 : The Idiot Weekly, Price 2d (série télévisée) : plusieurs rôles
  • 1956 : L'Homme qui n'a jamais existé (The Man Who Never Was) de Ronald Neame : voix de Winston Churchill
  • 1956 : A Show Called Fred (série télévisée) : plusieurs rôles
  • 1956 : Son of Fred (série télévisée) : plusieurs rôles
  • 1957 : Insomnia Is Good for You de Leslie Arliss : Hector Dimwiddle
  • 1957 : Yes, It's the Cathode-Ray Tube Show! (série télévisée) : plusieurs rôles
  • 1957 : Sous le plus petit chapiteau du monde (The Smallest Show on Earth) de Basil Dearden : Mr. Quill
  • 1957 : La Vérité presque nue (The Naked Truth) de Mario Zampi : Sonny MacGregor
  • 1958 : The April 8th Show (Seven Days Early) (TV) : plusieurs rôles
  • 1958 : Up the Creek de Val Guest : Premier maître Doherty
  • 1958 : Les Aventures de Tom Pouce (Tom Thumb) de George Pal : Antony
  • 1959 : Carlton-Browne of the F.O. de Roy Boulting et Jeffrey Dell : Premier Ministre Amphibulos
  • 1959 : Après moi le déluge (I'm All Right Jack) de John Boulting : Fred Kite / Sir John Kennaway
  • 1959 : La souris qui rugissait (The Mouse That Roared) de Jack Arnold : Grande Duchesse Gloriana XII / Premier Ministre Comte Rupert Mountjoy / Tully Bascombe
  • 1960 : La Bataille des sexes (The Battle of the Sexes) de Charles Crichton : Mr. Martin
  • 1960 : The Running Jumping & Standing Still Film de Richard Lester : photographe
  • 1960 : Quand gronde la colère (Never Let Go) de John Guillermin : Lionel Meadows
  • 1960 : Les Dessous de la millionnaire (The Millionairess) d'Anthony Asquith : Dr. Ahmed el Kabir
  • 1960 : Le Paradis des monte-en-l'air (Two Way Stretch) de Robert Day : Dodger Lane
  • 1961 : Mr. Topaze de Peter Sellers : Auguste Topaze
  • 1962 : On n'y joue qu'à deux (Only Two Can Play) de Sidney Gilliat : John Lewis
  • 1962 : Les Femmes du général (Waltz of the Toreadors) de John Guillermin : le général Leo Fitzjohn
  • 1962 : Astronautes malgré eux (The Road to Hong Kong) de Norman Panama : le neurologue indien
  • 1962 : Lolita de Stanley Kubrick : Clare Quilty (scénariste de TV) / Dr. Zempf (psychologue de Beardsley High School)
  • 1962 : Le Défenseur ingénu (The Dock Brief) de James Hill : Wilfred Morgenhall
  • 1963 : The Telegoons (série télévisée) : Bluebottle / (épisodes inconnus)
  • 1963 : Jules de Londres (The Wrong Arm of the Law) de Cliff Owen : Pearly Gates
  • 1963 : Heavens Above! de John Boulting et Roy Boulting : Révérend John Smallwood
  • 1963 : La Panthère rose (The Pink Panther) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau
  • 1964 : Docteur Folamour (Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb) de Stanley Kubrick : le capitaine Lionel Mandrake, le président Merkin Muffley et le docteur Folamour
  • 1964 : Deux copines, un séducteur (The World of Henry Orient) de George Roy Hill : Henry Orient
  • 1964 : Quand l'inspecteur s'emmêle (A Shot in the Dark) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau
  • 1964 : Carol for Another Christmas (téléfilm) : Imperial Me
  • 1965 : Birds, Bees and Storks : narrateur
  • 1965 : Quoi de neuf, Pussycat ? (What's New, Pussycat) de Clive Donner : le docteur Fritz Fassbender
  • 1966 : Un mort en pleine forme (The Wrong Box) de Bryan Forbes : Doctor Pratt
  • 1966 : Le Renard s'évade à trois heures (Caccia alla volpe) de Vittorio De Sica : Aldo Vanucci / Federico Fabrizi
  • 1967 : Casino Royale de John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish... : Evelyn Tremble
  • 1967 : Sept fois femme (Woman Times Seven) de Vittorio De Sica : Jean
  • 1967 : Le Bobo (The Bobo) de Robert Parrish : Juan Bautista
  • 1968 : La Party (The Party) de Blake Edwards : Hrundi V. Bakshi
  • 1968 : Le Baiser papillon (I Love You, Alice B. Toklas!) de Hy Averback : Harold Fine
  • 1969 : The Magic Christian de Joseph McGrath : sir Guy Grand KG, KC, CBE
  • 1970 : Un jour sur la plage (A Day at the Beach) de Simon Hesera : le vendeur
  • 1970 : Hoffman d'Alvin Rakoff : Benjamin Hoffman
  • 1970 : Une fille dans ma soupe (There's a Girl in My Soup) de Roy Boulting : Robert Danvers
  • 1970 : 'Wiltons' - The Handsomest Hall in Town (téléfilm) : chanteur de Music Hall
  • 1972 : La Clinique en folie (Where Does It Hurt?) de Rod Amateau : le docteur Albert T. Hopfnagel
  • 1972 : Alice au pays des merveilles (Alice's Adventures in Wonderland) de William Sterling : le lièvre de mars
  • 1973 : Ghost in the Noonday Sun de Peter Medak : Dick Scratcher
  • 1973 : The Blockhouse de Clive Rees : Rouquet
  • 1973 : Les Optimistes (The Optimists of Nine Elms) d'Anthony Simmons : Sam
  • 1974 : The Great McGonagall de Joseph McGrath : Reine Victoria
  • 1974 : En voiture, Simone (Soft Beds, Hard Battles) de Roy Boulting : le général Latour / le major Robinson / Herr Schroeder / Adolf Hitler / The President / Prince Kyoto
  • 1975 : Le Retour de la panthère rose (The Return of the Pink Panther) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau
  • 1976 : Un cadavre au dessert (Murder by Death) de Robert Moore : Inspecteur Sidney Wang
  • 1976 : Quand la panthère rose s'emmêle (The Pink Panther Strikes Again) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau
  • 1978 : Kingdom of Gifts : le maire légèrement voleur (voix)
  • 1978 : Le Muppet Show (Episode 19, saison 2) : lui-même
  • 1978 : La Malédiction de la panthère rose (Revenge of the Pink Panther) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau
  • 1979 : Le Prisonnier de Zenda (The Prisoner of Zenda) de Richard Quine : Rudolf IV / Rudolf V / Syd Frewin
  • 1979 : Bienvenue, Mister Chance (Being There) de Hal Ashby : M. Chance, le jardinier
  • 1980 : Le Complot diabolique du docteur Fu Manchu (The Fiendish Plot of Dr. Fu Manchu) de Piers Haggard : Dennis Nayland Smith / le docteur Fu('Fred') Manchu
  • 1982 : À la recherche de la panthère rose (Trail of the Pink Panther) de Blake Edwards : l'inspecteur Jacques Clouseau (film posthume monté à partir des chutes des précédents épisodes)

Discographie

  • 1958 : The Best Of Sellers
  • 1958 : Tom Thumb - Avec Terry-Thomas, Russ Tamblyn, Ian Bryce Wallace, etc.
  • 1959 : Songs For Swingin' Sellers
  • 1960 : Peter And Sophia - Avec Sophia Loren.
  • 1962 : Bridge On The River Wye - Avec Peter Cook, Spike Milligan, Patricia Ridgway, etc.
  • 1963 : Fool Britannia - Avec Joan Collins, Anthony Newley
  • 1964 : How To Win An Election (Or Not Lose By Much) - Avec Harry Secombe et Spike Milligan
  • 1969 : The Magic Christian - Avec Ringo Starr
  • 1974 : He's Innocent Of Watergate.... Or Dick's Last Stand - Avec Spike Milligan.
  • 1977 : Peter Sellers In The Pink Panther Strikes Again
  • 1979 : Sellers Market
  • 1980 : The Parkinson Interview
  • 1996 : Parkinson Interviews The Goons & Peter Sellers

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article