Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse de l'Histoire - La Seconde guerre mondiale le cinéma les acteurs et les actrices de l'époque - les périodes de conflits mondiaux viètnamm corée indochine algérie, journalistes, et acteurs des médias

Kelly Gene

Eugene Curran Kelly, dit Gene Kelly, est un danseur, chanteur, acteur, réalisateur, chorégraphe et producteur américain né le 23 août 1912 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, et mort à Beverly Hills le 2 février 1996. Il est probablement, avec Fred Astaire, la personnalité masculine la plus marquante de la comédie musicale hollywoodienne des années 1950. Il inscrit son nom à plusieurs classiques du genre, tels que Le Pirate, Un Américain à Paris et Brigadoon de Vincente Minnelli, Un jour à New York et Chantons sous la pluie qu'il coréalise avec Stanley Donen, Les Girls de George Cukor ou encore Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Il réalise ensuite plusieurs films, dont la comédie musicale Hello Dolly avec Barbra Streisand. Puis, avec le déclin de la comédie musicale, ses prestations se raréfient. Il retrouve son éclat et sa popularité passés dans deux documentaires, That's entertainment Part I et II, à la fin des années 1970. En 1999, il est classé quinzième plus grande légende du cinéma par l'American Film Institute. En outre, Chantons sous la pluie et Un Américain à Paris sont respectivement classées 1re et 9e plus grandes comédies musicales du cinéma par l'American Film Institute. 

Kelly Gene
Enfance

Gene Kelly est le troisième d'une famille de cinq enfants, et il eut trois frères et une sœur. Son père, James Patrick Kelly, est un canadien d'origines irlandaises et allemandes et sa mère, Harriet (Curran) Kelly, est une britannique avec des origines nord-irlandaises et allemandes. Tous furent amenés par leur mère au monde de la danse. Bien que monté sur scène dès l'âge de huit ans pour des spectacles amateurs, Gene Kelly préfère le sport et souhaite faire partie de l'équipe de baseball des Pittsburgh Pirates. Il pratique par ailleurs le hockey sur glace, la gymnastique, le football américain et la natation, autant de sports qui l'ont aidé à atteindre le niveau physique, la souplesse et l'aisance en danse qui le rendront célèbre. Ayant surmonté son aversion première pour la danse, il se produit plus tard avec son frère Fred dans plusieurs spectacles en amateur sous le nom des Kelly Brothers. 

Carrière à Broadway

Comédien et danseur

En 1932, la famille Kelly au complet monte un atelier de danse, The Gene Kelly Studio of the Dance, que Gene Kelly quitte en 1938 lorsqu'il fait ses débuts à Broadway dans la comédie musicale Leave It to Me. Il est cependant véritablement remarqué dans Pal Joey en 1940, rôle qui lui vaut un contrat par David O. Selznick à Hollywood. Selznick n'ayant pas de film à lui faire tourner, la MGM rachète son contrat et Gene Kelly tourne Pour moi et ma mie en 1942 avec Judy Garland. Le succès du film et les critiques positives lui valent une certaine notoriété, mais la MGM n'a aucun projet qui puisse tirer parti de son talent et elle l'emploie dans des comédies musicales de deuxième catégorie. 

Chorégraphe

En 1944, le studio « prête » l'acteur à la Columbia pour laquelle il tourne La Reine de Broadway avec Rita Hayworth et assure la chorégraphie des numéros de danse. Le film a un succès retentissant et marque le début des années de gloire de la danse au cinéma. Gene Kelly a su donner un style particulier à ses chorégraphies. Dans son film suivant, Escale à Hollywood avec Frank Sinatra, Gene Kelly fait encore preuve d'innovation dans la chorégraphie qu'il met en place, notamment dans la scène où il danse avec Jerry la souris en dessin animé. La scène rejetée au départ par le studio, est finalement acceptée et reste, à ce jour, un modèle du genre. Gene Kelly est nommé pour l'Oscar du meilleur acteur pour ce film qui reçoit un grand succès.

En 1944, après avoir tourné Escale à Hollywood sorti l'année suivante et bien qu'au faîte de sa carrière, Gene Kelly souhaite participer à l'effort de guerre et s'engage pour servir dans la division photographique de la Navy, jusqu'en 1946. À son retour, il participe au tournage de Ziegfeld Follies et continue sur sa lancée dans plusieurs comédies musicales. Pour faire face au Comité des activités antiaméricaines, il est membre du Comité pour le premier amendement (donc en faveur de la liberté d'expression), co-fondé par Philip Dunne, Myrna Loy, John Huston et William Wyler. En 1948, il est D'Artagnan dans le film Les Trois Mousquetaires. 

Réalisateur

Avec Un jour à New York en 1949, second de ses films avec Frank Sinatra, il fait ses premières armes en tant que réalisateur, avec son complice Stanley Donen, innovant une série de comédies musicales à succès. Le film est suivi en 1952 par Chantons sous la pluie, un des films les plus reconnus de Gene Kelly, tant par la critique que par le public. Le 18 avril 1956 il organise le mariage du prince Rainier III de Monaco et de l'actrice américaine Grace Kelly. 

En Europe

Sa carrière commence à décliner à partir du milieu des années 1950. Il s'installe en Europe pendant plus d'un an pour raisons fiscales et tourne L'Île du danger (Seagulls Over Sorrento) et Au fond de mon cœur (Deep in my Heart) deux films dans lesquels ses prestations, plus dramatiques, n'ont pas le succès escompté. Il se fâche avec Stanley Donen après le tournage de Beau fixe sur New York, mettant fin à une relation professionnelle et une amitié vieille de plus de vingt ans. Il quitte la MGM en 1957 après le tournage de Les Girls, le studio ayant refusé de lui rendre sa liberté le temps de films tels que La Blonde ou la Rousse (Pal Joey). Il chorégraphie Pas de dieux pour l’Opéra de Paris en 1960 avec Claude Bessy comme interprète. S'il continue à tourner jusqu'à la fin de ses jours (plus souvent dans des rétrospectives et des spectacles de commémoration), il ne retrouvera jamais le succès de Chantons sous la pluie. Son rôle le plus marquant de cette partie de carrière est sans conteste Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy en 1967, à la fois, un hommage et une innovation pour lui, puisque tourné en décors naturels et non en studio.

Il participe à des émissions de télévision pendant les années 1960, mais sa seule tentative de série télé, dans le rôle du père O'Malley dans Going My Way (1962-1963) se solde par un échec, bien que cette série ait connu une grande popularité dans des pays catholiques hors des États-Unis. Dans les années 1960, son Gigot, le clochard de Belleville (1962) est un échec , mais il renoue avec le succès en réalisant Hello, Dolly ! avec Barbra Streisand et Walter Matthau en 1969, film qui reçoit plusieurs Oscars. Il tourne ensuite Attaque au Cheyenne Club (1970) avec James Stewart et Henry Fonda et Hollywood, Hollywood (1976). Il meurt des suites d'une série d'attaques cérébrales en 1996. Ses cendres sont remises à sa famille et des amis. Il possède son étoile sur le Walk of Fame (6153 Hollywood Boulevard) depuis le 8 février 1960.

Vie privée

Gene Kelly épouse Betsy Blair en 1941, dont il a une fille, Kerry ; ils divorcent en 1957. Il épouse en deuxièmes noces Jeannie Coyne, dont il a deux enfants, Thimothy et Bridget. Jeannie meurt des suites d'un cancer en 1973. En 1990, il épouse Patricia Ward qui lui survivra. 

Prix et distinctions

Récompenses

  • Oscars 1951 : Oscar d'honneur en reconnaissance de sa carrière d'acteur, de réalisateur et de danseur et sa contribution exceptionnelle à l'art de la chorégraphie cinématographique.

Nominations

Kelly Gene
Filmographie

Acteur

  • 1942 : Pour moi et ma mie (For Me and My Gal) de Busby Berkeley : Harry Palmer
  • 1943 : La Du Barry était une dame (Du Barry Was a Lady) de Roy Del Ruth : Alec Howe/Black Arrow
  • 1943 : Pilot N° 5 de George Sidney
  • 1943 : Parade aux étoiles (Thousands cheer) de George Sidney
  • 1943 : La Croix de Lorraine (The Cross of Lorraine), de Tay Garnett
  • 1944 : La Reine de Broadway (Cover Girl) de Charles Vidor : Danny Mc Guire
  • 1944 : Vacances de Noël (Christmas Holiday) de Robert Siodmak : Robert Monette
  • 1945 : Escale à Hollywood (Anchors Aweigh) de George Sidney : Joseph Brady
  • 1945 : Ziegfeld Follies de Vincente Minnelli
  • 1945 : Combat Fatigue Irritability de lui-même
  • 1947 : Living in a Big Way de Gregory La Cava
  • 1948 : Le Pirate (The Pirate) de Vincente Minnelli : Serafin
  • 1948 : Les Trois Mousquetaires (The Three Musketeers) de George Sidney : D'Artagnan
  • 1948 : Ma vie est une chanson (Words and Music) de Norman Taurog
  • 1949 : Match d'amour (Take Me Out to the Ball Game) de Busby Berkeley
  • 1949 : Un jour à New York (On the Town), coréalisation avec Stanley Donen : Gabey
  • 1950 : La Main noire (The Black Hand) de Richard Thorpe
  • 1950 : La Jolie Fermière (Summer Stock) de Charles Walters : Joe D. Roos
  • 1951 : Un Américain à Paris (An American in Paris) de Vincente Minnelli : Jerry Mulligan
  • 1951 : It's a Big Country de Clarence Brown, Don Hartman, ...
  • 1952 : Ruse d'amour (Love Is Better Than Ever) : lui-même (caméo)
  • 1952 : Chantons sous la pluie (Singin' in the Rain), coréalisation avec Stanley Donen : Don Lockwood
  • 1952 : Le diable fait le troisième (en) (The Devil Makes Three)
  • 1953 : The Magic Lamp : Voix de Sinbad
  • 1954 : Brigadoon de Vincente Minnelli : Tommy Albright
  • 1954 : L'Île du danger (Crest of wave)
  • 1955 : Au fond de mon cœur (Deep in My Heart)
  • 1955 : Beau fixe sur New York (It's Always Fair Weather) : Ted Riley
  • 1956 : Invitation à la danse (Invitation to the dance)
  • 1957 : Les Girls de George Cukor : Barry Nichols
  • 1957 : La Route joyeuse (The Happy Road)
  • 1958 : Le Père malgré lui (The tunnel of love) (réalisation)
  • 1958 : La Fureur d'aimer (Marjorie Morningstar)
  • 1960 : Le Milliardaire (Let's make love)
  • 1960 : Procès de singe (Inherit the Wind)
  • 1962 : Gigot, le clochard de Belleville (Gigot)
  • 1962 : Going My Way
  • 1964 : Madame croque-maris (What a way to go!)
  • 1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy : Andy Miller
  • 1967 : Petit guide pour mari volage (A Guide of the Married Man)
  • 1970 : Attaque au Club Cheyenne (The Cheyenne Social Club) (réalisation)
  • 1973 : 40 Carats de Milton Katselas : Billy Boylan
  • 1974 : Il était une fois Hollywood (That's Entertainement Part I) - Film documentaire de Jack Haley Jr
  • 1976 : Hollywood, Hollywood (That's entertainement Part II) - Film documentaire (réalisation)
  • 1977 : Le Casse-cou (Viva Knievel)
  • 1980 : Xanadu
  • 1981 : Reporters
  • 1985 : That's Dancing
  • 1986 : La Griffe du destin (Sins) (feuilleton TV) : Eric Hovland
  • 1994 : That's Entertainement Part III

Réalisateur

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article