Fonssagrives Lisa

Publié le par Mémoires de Guerre

Lisa Fonssagrives, née Lisa Birgitta Bernstone ou Lisa Anderson, également appelée Lisa Fonssagrives-Penn après son remariage au photographe de mode américain Irving Penn, est un mannequin suédois né le 17 mai 1911 en Suède et mort le 4 février 1992 à New York. Elle est considérée comme le premier top model de l'histoire de la photographie de mode.

Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa
Fonssagrives Lisa

Née en 1911 Lisa Anderson puis Lisa Birgitta Bernstone après le changement de nom instauré par son père, semble-t-il à Uddevallan, elle fait arts et études de danse en Allemagne à l'école de Mary Wigman. Sa pratique de la danse, jeune, lui donnera ce maintien de tête si particulier. Elle retourne en Suède et y ouvre une école de danse. Partie en France pour participer à une compétition, elle y reste pour effectuer une carrière de danseuse. Dans une école de danse, elle rencontre puis travaille comme professeur de danse avec le français Fernand Fonssagrives. Elle prend le nom en 1935 suite à son mariage, et elle divorcera après la Guerre tout en conservant ce patronyme. Ils auront une fille, Mia Fonssagrives-Solow connue de nos jours comme sculptrice et créatrice de bijoux. Abandonnant tous deux la danse, ils deviennent ces années là, lui un important photographe et elle le premier de ce qui sera appelé de nos jours un top model.

En 1936, le photographe Willy Maywaldn découvre Lisa Fonssagrives dans un ascenseur et lui propose de poser pour des chapeaux. Les tirages parviennent au Vogue français, et Horst P. Horst, qui dirige alors les studios du magazine, teste quelques photographies de Fonssagrives à la demande du magazine. Peu après, son mari Fernand a un accident qui l'empêche de poursuivre sa carrière de danseur : elle lui donne un Rolleiflex et il commence à prendre des images, la photographiant tout le temps. En mai 1939, elle est photographiée par Erwin Blumenfeld pour le Vogue français, parmi une vingtaine d'autres mannequins, au sommet de la tour Eiffel. Lorsqu'elle se rend aux États-Unis juste avant la Guerre, elle est déjà un top model. La Guerre est déclarée durant son voyage, et elle décide de rester à New York et y deviendra photographe jusqu'à la naissance de son enfant qu'elle aura avec Penn.

Après la Seconde Guerre mondiale, elle est le mannequin attitré du couturier Christian Dior10 et travaille principalement pour l'édition américaine de Vogue. Lisa Fonssagrives inspire et travaille avec les plus célèbres photographes de mode : Horst, Hoyningen-Huene, Man Ray, Richard Avedon, Jean Moral… et bien sur Pennn avec qui elle se mariera en 1950 et aura un fils, Tom Penn. Elle devient un temps styliste, puis dans les années 1960, après avoir arrêté sa carrière de mannequin quelques années avant, elle devient sculptrice et est représentée par la galerie Marlborough Fine Art de Manhattan. Elle apparait fréquemment dans les pages du Vanity Fair (1913) (en) dans sa version originale, de Vogue américain et autres éditions dont elle fera environ 200 couvertures, ou d'Harper's Bazaar, mais à la fin des années 1940, elle est le premier mannequin à faire la couverture du magazine Time en septembre 1949 dans lequel elle déclare : « C'est la robe qui importe, jamais, jamais la fille. je ne suis qu'un bon cintre. » Durant cette même période, elle est payée pratiquement le double du salaire habituel des mannequins de l'époque. Elle meurt à New York début 1992 en ayant été, d'après Alexander Liberman des Éditions Condé Nast, le sujet des plus grandes photographies d'Irving Penn et dont il précise qu'« il est difficile d'imaginer l'histoire de la photographie de mode sans penser à Lisa Fonssagrives-Penn » ce que confirme David Seidner, auteur d'un ouvrage à son sujet, en des termes équivalents.

Publié dans Mode

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article