Easy Rider

Publié le par Mémoires de Guerre

Easy Rider est un film américain réalisé par Dennis Hopper en 1969. En 1998, il est sélectionné pour conservation par le National Film Registry de la bibliothèque du Congrès pour son apport significatif au cinéma américain et à la culture des États-Unis. 

Easy Rider de Dennis Hopper
Easy Rider de Dennis Hopper

Easy Rider de Dennis Hopper

Synopsis

Ce road movie, devenu un emblème de la génération hippie des années 1960-1970, raconte le voyage de deux jeunes motards, Wyatt et Billy, qui, après avoir vendu une grosse quantité de drogue, décident de quitter Los Angeles et d'aller participer à la célébration du carnaval de La Nouvelle-Orléans avec l'argent gagné. Durant leur traversée des États-Unis sur leurs motos de type choppers, les protagonistes rencontrent et découvrent le mode de vie d'une communauté hippie. Accusés à tort de participer illégalement à un défilé, ils sont jetés en prison. Là, ils sympathisent avec George Hanson, un avocat défenseur des droits civiques qui se joint à eux pour la suite du périple. Les trois compères se confrontent à l'Amérique profonde, raciste et conservatrice, qui refuse l'évolution des années 1960. 

Naissance du Nouvel Hollywood

Le drapeau américain porté dans le film par Peter Fonda sur son blouson de cuir, vendu pour 89 625 dollars en 2007. Easy Rider marque la naissance du Nouvel Hollywood, qui apparaît à la fin des années 1960. Il y a bien sûr des prémices avec des films tels que Bonnie and Clyde ou Le Lauréat. Mais c'est avec Easy Rider que le Nouvel Hollywood prend son envol et rompt avec le système de production classique bien rodé, en perte de vitesse à ce moment. Ce mouvement cinématographique qui s'inspire du néoréalisme italien et de la Nouvelle Vague française s'inscrit dans la contre-culture américaine. Les jeunes réalisateurs américains s'emparent du principe de liberté mis en avant par la Nouvelle Vague, par la prise de pouvoir des réalisateurs sur les studios. Cette construction du récit et cette esthétique de l'image nouvelles vont influencer en retour le cinéma européen. Le cinéma du Nouvel Hollywood devient le cinéma des réalisateurs et non celui des producteurs, un cinéma qui renoue avec le 7e Art et refuse le système de production de divertissements. 

Influences

Ce film a donné son nom à une émission de la radio belge Classic 21, de la radio locale PFM diffusée près d'Arras, ainsi qu'à plusieurs marques et magasins. L'influence, dans la mode de la fin des années 1960, des deux tenues de motards de Peter Fonda et Dennis Hopper est considérable aux États-Unis et en Europe. Le blouson avec le drapeau américain dans le dos de Fonda ou la veste à franges de Hopper sont, ces années là, maintes fois repris. 

Fiche technique

  • Titre original : Easy Rider
  • Réalisation : Dennis Hopper
  • Scénario : Peter Fonda - Dennis Hopper - Terry Southern
  • Directeur de la photographie : Laszlo Kovacs
  • Montage : Donn Cambern
  • Musique : Roger McGuinn
  • Producteur : Peter Fonda
  • Producteur exécutif : Bert Schneider
  • Producteur associé : William Hayward
  • Sociétés de production : Columbia Pictures Corporation, Pando Company Inc. et Rayber Productions
  • Société de distribution : Columbia Pictures
  • Budget : 340 000 USD (estimation)
  • Box-Office : 41 728 598 USD
  • Dates de sortie : France : 8 mai 1969 (Festival de Cannes 1969), États-Unis : 14 juillet 1969 (New York), Belgique : 2 janvier 1970 (Gand)
  • Film interdit aux moins de 12 ans

Distribution

  • Peter Fonda (VF : Bernard Tiphaine) : Wyatt (Captain America)
  • Dennis Hopper (VF : Pierre Trabaud) : Billy
  • Jack Nicholson (VF : Michel Roux) : George Hanson
  • Phil Spector : le riche client près de l'aéroport
  • Mac Mashourian: le garde du corps et chauffeur du client de l'aéroport
  • Luke Askew (VF : Paul-Émile Deiber) : l'auto-stoppeur hippie
  • Karen Black (VF : Nelly Vignon) : Karen
  • Toni Basil : Mary
  • Antonio Mendoza : Jesus
  • Warren Finnerty : le fermier
  • Tita Colorado : la femme du fermier
  • Luana Anders (VF : Anne Jolivet) : Lisa, membre de la communaute hippie
  • Sabrina Scharf : Sarah, membre de la communaute hippie
  • Robert Walker Jr. (crédité Robert Walker) : Jack, membre de la communaute hippie
  • Sandy Brown Wyeth : Joanne
  • Hayward Robilard (VF : Claude Bertrand) : le client du Gril à la casquette
  • Arnold Hess (VF : Gérard Hernandez) : le Shérif du Gril
  • George Fowler Jr : Bob, le gardien de prison

Bande-son

  • Steppenwolf – The Pusher
  • Steppenwolf – Born to Be Wild
  • The Byrds – I Wasn't Born to Follow
  • The Band – The Weight
  • The Holy Modal Rounders – If You Want to Be a Bird
  • Fraternity of Man – Don't Bogart That Joint
  • The Jimi Hendrix Experience – If Six Was Nine
  • Little Eva – Let's Turkey Trot
  • The Electric Prunes – Kyrie Eleison
  • The Electric Flag – Flash, Bam, Pow
  • Roger McGuinn – It's Alright Ma (I'm Only Bleeding)
  • Roger McGuinn – Ballad of Easy Rider

Easy Rider est également le titre d'une composition du groupe Iron Butterfly, durant les années 1960, et d'un album des Byrds contenant le morceau enregistré pour le film. Il a aussi inspiré un morceau à Jimi Hendrix portant le même nom. Le morceau cité de Jimi Hendrix est Ezy Rider, enregistré en décembre 1969 paru sur l'album The Cry of Love en 1971, mais sans aucun rapport avec celui du film Easy Rider.  Quant au morceau d'Iron Butterfly, son titre exact est Easy Rider (Let The Wind Pay The Way). Le morceau est paru en 1970 sur l'album Metamorphosis. La chanson The Weight n'est pas la version du Band, c'est une reprise du groupe américain Smith pour des histoires de contrat.  Les chansons Little Eva et Flash, Bam, Pow ne sont pas sur l'album original mais seulement sur la bande son du film Easy Rider. 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article