Kaklea Lenio

Publié le par Mémoires de Guerre

Lenio Kaklea (1985-) est une danseuse, chorégraphe et écrivaine née à Athènes, en Grèce. Elle vit et travaille à Paris, en France. Son travail se situe à la lisière de l’écriture, du langage et de la fiction. 

Kaklea Lenio

Jeunesse et formation

Lenio Kaklea est née à Athènes en 1985. Elle étudie au Conservatoire National de Danse Contemporaine d’Athènes (SSCD), où elle se forme au ballet classique et aux techniques et répertoires modernes américains de chorégraphes tels que Martha Graham, Merce Cunningham et Jose Limon. 

Carrière

Début

En 2005, elle reçoit le Prix de la Fondation Pratsika et s’installe en France, où elle étudie au Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers et commence à collaborer avec des artistes de la scène européenne tels que Boris Charmatz, Alexandra Bachzetsis, Claudia Triozzi, François Chaignaud et Cecilia Bengolea, Emmanuelle Huynh1, Fanny De Chaillé, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux. En 2011, désireuse d’étendre sa pratique artistique, elle participe au programme SPEAP, un master sur l’expérimentation dans les arts et la politique dirigé par Bruno Latour à Sciences Po à Paris. 

Langage chorégraphique

Depuis 2009, Lenio Kaklea utilise différents médiums : la chorégraphie, la performance, le texte et la vidéo. Sa pratique artistique s’inspire de la danse post-moderne, du féminisme, de la psychanalyse et de la critique institutionnelle. Dans son travail, elle explore la production de la subjectivité par la répétition et la transmission organisée des mouvements et cherche à révéler les espaces intimes et marginaux dans lesquels nous construisons notre identité. Elle crée des projets chorégraphiques comme Matter of Act (2009), Fluctuat nec Mergitur (2010), Arranged by Date (2012), Deux • L (2013) — en collaboration avec Lucinda Childs —, Margin Release f/f (2015) et Arranged by Date, A Guided Tour (2016). En 2017, elle crée la performance A hand's turn au Festival d’Athènes dans les bureaux désaffectés de la Banque Nationale grecque et la produit ensuite dans d'autres lieux liés à une histoire révolue. 

Encyclopédie pratique

Un volet important de son travail est le projet Encyclopédie pratique. Depuis 2016, parcourant les rues et les sentiers de différents territoires périphériques européens, elle rassemble près de 600 histoires uniques qui témoignent de la familiarité et de la diversité des habitudes, des rituels et des métiers qui composent et distinguent ces terrains. Différentes formes artistiques se manifestent dans ce projet (un solo de danse, un quatuor de danse, une lecture démonstration, deux publications et deux installations vidéo). Son travail a été présenté par différentes institutions et festivals à travers l’Europe, tels que le Centre national et de culture Georges Pompidou à Paris, l'ImPulsTanz Festival (à Vienne, en Autriche), la Fondation Onassis, le CND Pantin, le Lafayette Anticipations, la Triennale de Milan, les Laboratoires d’Aubervilliers, les Documenta 14-Programmes publics, le NEXT Festival, le Passerelle Art center, le PACT Zollverein, à l'Athens & Epidaurus Festival, aux Latitudes Contemporaines, à la Ménagerie de Verre1, et Les Presses du réel. 

Collaboration avec d'autres artistes

Parallèlement à son travail chorégraphique personnel, elle s’engage dans des collaborations avec d’autres artistes. En 2013, elle poursuit une "collaboration en solo"avec la chorégraphe américaine Lucinda Childs sur la musique de Ryoji Ikeda. En 2016, elle est commissaire invitée à la Scène Nationale de Brest (Le Quartz) et présente Iris, Alexandra, Mariela, Katerina et moi, une programmation autour des chorégraphes femmes travaillant à Athènes. En 2017, elle accompagne la chorégraphie de Suite No 3, un concert scénique de Joris Lacoste et Pierre-Yves Macé et est invitée à participer à Phenomenon 2, une Biennale sur l'île grecque d'Anafi, organisée par Iordanis Kerenidis et Piergiorgio Pepe. En 2019, elle entreprend de chorégraphier l’œuvre emblématique pour piano préparé de John Cage, Sonates et Interludes. La même année, elle reçoit le Prix de la Danse de la Fondation Hermès Italie et de la Triennale de Milan9. En 2020, son travail rejoint la collection de la Fondation KADIST. 

Chorégraphies

  • Matter of Act, projet in situ pour un groupe de participant.e.s, 2009-2010
  • Fluctuat nec Mergitur, projet in situ pour un large groupe de participant.e.s, 2010
  • Arranged by Date, solo, 2012
  • Deux l, solo en collaboration avec Lucinda Childs, 2013
  • Margin Release, duo, 2015
  • A Hand’s Turn, solo pour deux spectateurs•rices, 2017
  • Analphabète, une pièce située, 2017
  • Encyclopédie pratique, projet multidisciplinaire, 2016-2020
  • 41 rue Lécuyer, installation vidéo pour deux écrans, second chapitre d’Encyclopédie pratique, 2019
  • Ballad, lecture démonstration, troisième chapitre d’Encyclopédie pratique, 2016-2020
  • Détours, quartet, quatrième chapitre d’Encyclopédie pratique, 2019

Publications

  • Iris, Alexandra, Mariela, Katerina et moi, catalogue d’exposition en collaboration avec Lou Forster, publication Big black mountain the darkness never ever comes (2016)
  • A Hand’s Turn, publication Big black mountain the darkness never ever comes (2017)
  • Encyclopédie pratique - Portraits d'Aubervilliers en collaboration avec Lou Foster, publication Les Laboratoires d’Aubervilliers (2018)
  • Encyclopédie pratique - Détours en collaboration avec Lou Foster, publication abd et Les presses du réel (2019)

Publié dans Danseurs-Danseuses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article