Diesbach de Belleroche Louis de

Publié le par Roger Cousin

Diesbach de Belleroche Louis deLouis Marie Joseph Emeric Frédéric de Diesbach de Belleroche est un pilote de chasse et un homme politique français né le 31 août 1893 à Hendecourt-lès-Ransart, dans le Pas-de-Calais et décédé le 25 juillet 1982 à Paris. Il est le petit-fils d'Eugène de Diesbach Belleroche, député du Pas de Calais. Le comte Louis de Diesbach étudia au Collège Stanislas de Paris, à l’Institution Saint-Joseph à Arras puis à l'Institut Florimont de Genève avant de s'engager dans l'armée française en 1913 puis devenir pilote de chasse en 1916, pendant la Première Guerre mondiale.

Breveté pilote sur Farman (1er octobre 1916 ; brevet N° 4663), il fut affecté à l'escadrille Nieuport 15 qui devint la Spa 15. Après la guerre, il devient en 1919 maire de sa commune natale complètement détruite par les combats et s'occupe activement de sa recontruction. Il devient également président de la fédération du Pas-de-Calais de l'Union nationale des combattants. En 1928, il devient également conseiller général, mandat qu'il conserve jusqu'en 1940.

En 1932, il se présente comme candidat de l'Alliance démocratique aux élections législatives. Il siège au groupe des Républicains de gauche après son élection. Réélu en 1936, il rejoint l'Alliance des républicains de gauche et des radicaux indépendants. Il s'engage à nouveau dans l'aviation lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale. Il rejoint ensuite Vichy où il vote, le 10 juillet 1940, en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. Il demeure dans son village d'Hendecourt-lez-Ransart pendant l'occupation et accepte de sièger au Conseil national. Inéligible à la Libération, il redevient maire d'Hendecourt mais son élection est annulée. Sa femme, née Hélène Farges de Rochefort-Sirieyx, se présente à sa place et est élue mais Louis de Diesbach de Belleroche restera cependant maire.

En 1946, il se représente et est élu à la quasi-unanimité des votants et demeurera maire jusqu'en 1971. En 1951, il devient président du Centre des indépendants et paysans de la deuxième circonscription du Pas-de-Calais. Il est aussi rédacteur en chef de Pionniers, revue des Vieilles Tiges dont il devient vice-président. Il est titulaire des Médaille militaire (1917), Croix de guerre 1914-1918, médaille d'Artois, Médaille de la Victoire, Médaille des Engagés volontaires, Médaille du combattant, médaille des blessés, Médaille Interalliée, Médaille George Washington Bicentenial (1932), chevalier de l'ordre de Léopold II (1937), Médaille de bronze des médaillés militaires (1938), chevalier du Mérite social, Grand officier de l'ordre de Nichan Iftikar, Commandeur de l'ordre de Ouissam Alaouite, Médaille commémorative 1919-1945, chevalier de la Légion d'honneur (1951), officier de la Légion d'honneur (1958), médaille d'or départementale et communale, médaille de bronze des Vieilles Tiges (1966), médaille d'argent des médaillés militaires (1972), médaille de l'Aéronautique (1972), médaille d'or des Vieilles Tiges (1981) et Palme de bronze des Vieilles Tiges (1982).


Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article