Kokumin Domei

Publié le par Roger Cousin

Adachi KenzoLe Kokumin Dōmei (« Alliance nationale») est un parti politique fasciste japonais actif dans les années 1930. Seigō Nakano et Adachi Kenzō fonde l'organisation politique d'extrême-droite du Kokumin Dōmei en décembre 1932, après le bannissement d'Adachi des rangs du Rikken Minseitō suite à son retrait de 1931. Le Kokumin Dōmei prône une forme de socialisme d'État ou de corporatisme avec un contrôle du gouvernement sur les industries stratégiques et les institutions financières, et la création d'une union économique entre le Japon et le Mandchoukouo.

Les membres du parti sont en grande majorité des défecteurs du Minseitō, et ont une force de 32 sièges à la Diète du Japon. En 1934, l'organisation demande une enquête sur le scandale de Teijin afin de renverser le gouvernement du premier ministre Saitō Makoto.

Cependant, en 1935, beaucoup de membres retourne dans le Minseitō et, en 1936, Nakano quitte lui-même le parti et fonde le Tōhōkai l'année suivante. Après les élections législatives japonaises de 1937, la force du parti chute de 32 sièges à 11. En juin 1940, le Kokumin Dōmei est absorbé au sein de l'association de soutien à l'autorité impériale dans le cadre des efforts de Fumimaro Konoe pour créer un État à parti unique, puis cesse d'exister par la suite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article