Le Général du Diable

Publié le par Helmut Käutner

Le Général du Diable (Des Teufels General) est un film allemand de Helmut Käutner, sorti en 1955. Berlin, décembre 1941. Le colonel SS Schmidt-Lausitz soupçonne le général Harras, intendant général de l'aviation, de sabotage. En fait, il veut éliminer cet homme courageux, séducteur et bon vivant, qui lui fait de l'ombre. Mais Harras a beaucoup d'amis. Parmi eux, le commandant Eilers et sa femme Anna, fille d'un grand financier, le colonel Oderbruch, chef des services techniques de l'aviation, l'actrice Olivia Geiss et sa nièce Diddo. Tandis que Schmidt-Lausitz prépare sa perte, Harras fait la noce chez Olivia et séduit la charmante Diddo. Au petit jour, la Gestapo l'arrête et entreprend de le «briser»...

Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl
Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl

Le Général du Diable de Helmut Käutner avec Curd Jürgens - Viktor de Kowa - Karl John - Marianne Koch - Eva Ingeborg Scholz - Camilla Spira - Erica Balqué - Albert Lieven - Paul Westermeier - Karl Ludwig Diehl

Fiche technique

  • Titre original : Des Teufels General
  • Titre français : Le Général du Diable
  • Réalisation : Helmut Käutner
  • Scénario : George Hurdalek et Helmut Käutner, d'après la pièce éponyme de Carl Zuckmayer
  • Décors : Herbert Kirchhoff et Albrecht Becker
  • Costumes : Erna Sander
  • Photographie : Albert Benitz
  • Son : Werner Schlagge
  • Montage : Klaus Dudenhöfer
  • Production : Walter Koppel et Gyula Trebitsch
  • Société(s) de production : Real Film
  • Société(s) de distribution : Europa-Filmverleih
  • Pays d'origine : Allemagne de l'Ouest
  • Langue : Allemand
  • Genre : Guerre / Drame
  • Format : Noir et blanc - 35 mm - 1,33:1 - stéréo (Klangfilm-Stereocord)
  • Durée : 117 minutes
  • Dates de sortie : Allemagne de l'Ouest : 23 février 1955, Belgique : 21 octobre 1955, France : 1er février 1956
  • Affiche : Yves Thos

Distribution

  • Curd Jürgens : General Harry Harras
  • Viktor de Kowa : SS-Gruppenführer Schmidt-Lausitz
  • Karl John : Oberst Karl Oderbruch, l'ingénieur en chef
  • Marianne Koch : Dorothea Geiss dite "Diddo"
  • Eva Ingeborg Scholz : Waltraut Mohrungen dite "Pützchen"
  • Camilla Spira : Olivia Geiss, la cantatrice
  • Erica Balqué : Anne Eilers
  • Albert Lieven : Oberst Friedrich Eilers
  • Paul Westermeier : Otto Korrianke, le chauffeur de Harras
  • Karl Ludwig Diehl : Mohrungen, le directeur-général
  • Harry Meyen : Leutnant Hartmann
  • Bum Krüger : Hauptmann Lüttjohann
  • Beppo Brem : Hauptmann Pfundtmayer
  • Werner Fuetterer : Baron von Pflunck
  • Robert Meyn : Generalleutnant von Stetten
  • Joseph Offenbach : SS-Hauptsturmführer Zernick
  • Thea Thiele : Jenny Rosenfeld
  • Wolfried Lier : Detlev, le serveur
  • Ingrid van Bergen : Lyra Schöppke
  • Reinhold Nietschmann : Otto, le gérant du restaurant
  • Inge Meysel : Mme Korrianke
  • Wolfgang Neuss : Le photographe de la police
  • Gustl Busch : La femme de ménage de Harras
  • Rudolf Fenner : Un agent du SD
  • Emmy Percy-Wuestenhagen : Therese, la gouvernante
  • Horst Beck : Un agent du SD
  • Werner Schumacher : Un garde de la SS
  • Jochen Meyn : François, le serveur
  • Joachim Hess : Un garde de la SS

Critique lors de la sortie en salle le 14/01/2017 Par Aurélien Ferenczi

Genre : historique.

Un SS veut la peau d'un général populaire qui n'a jamais adhéré aux idées nazies. Tous les moyens sont bons : intimidation, humiliations, arrestation...

Inspiré d'une histoire vraie, Le Général du diable fait partie des oeuvres tournées après guerre, en Allemagne, par un cinéma national moribond pour réhabiliter ceux qui avaient rejeté le national-socialisme. Ecrasé par Curd Jürgens — dont l'interprétation fut primée à Venise, mais qui ne fait pas dans la dentelle —, le film est à la fois sincère et académique, émouvant et un peu compassé. Quoi qu'il en soit, c'est une curiosité. — Aurélien Ferenczi

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article