Jonathan Goodluck

Publié le par Roger Cousin

Goodluck Jonathan, né le 20 novembre 1957 à Otueke dans la zone de gouvernement local d'Ogbia (anciennement dans l'État de Rivers et actuellement dans l'État de Bayelsa), est un homme politique nigérian membre du Parti démocratique populaire (PDP). Il est président de la République du Nigeria depuis le 9 février 2010.

Jonathan Goodluck

Jonathan Goodluck

Candidat à la vice-présidence du PDP sur le ticket d'Umaru Yar'Adua, il est élu et investi le 29 mai 2007. Jonathan est président de la République par intérim à partir du 9 février 2010 en raison de l'absence prolongée du président Yar'Adua qui souffre de problèmes de santé. Ce dernier décède le 5 mai 2010 et Jonathan lui succède officiellement le 9. Jonathan est élu président lors de l'élection présidentielle du 16 avril 2011 avec 59 % des voix. Il est titulaire d'un doctorat de zoologie de l'université de Port Harcourt. Il détient également une maîtrise ès sciences en hydrobiologie et en biologie de la pêche. Après ses études, il devient inspecteur d'école, lecteur à l'université et chargé de la protection environnementale. Il entre en politique en 1998. Jonathan et son épouse, Patience, ont deux enfants. Il est membre de l'ethnie Ijaw.

Jonathan est élu vice-gouverneur de l'État de Bayelsa, État producteur de pétrole du sud du pays, en 1999 sur le ticket du gouverneur Diepreye Alamieyeseigha. Le gouverneur Alamieyeseigha est mis en examen puis mis sous contrôle judiciaire au Royaume-Uni pour une affaire de blanchiment d'argent en 2005. Il est destitué par l'Assemblée de l'État de Bayelsa et Jonathan devient gouverneur le 9 décembre 2005. Patience Jonathan, la femme de Jonathan a été elle aussi mise en examen pour blanchiment d'argent par la commission fédérale de lutte contre la corruption (la Economic and Financial Crimes Commission). Jonathan fait aussi l'objet d'une enquête de la part de la EFCC sur le financement de concerts au Nigeria avec Beyoncé, Snoop Dogg et Jay-Z.

Le PDP élit Umaru Yar'Adua comme candidat pour l'élection présidentielle d'avril 2007 et ce dernier choisit Jonathan comme candidat à la vice-présidence. Le choix de Jonathan comme candidat à la vice-présidence est fondé sur la division géographico-religieuse du pays  : si Yar'Adua représente le Nord musulman, Jonathan représente lui le Sud chrétien. Jonathan n'était pas favori parmi les candidats du Sud pour obtenir l'investiture en tant que vice-président. Les candidats avec une « personnalité trop forte » comme Peter Odili ont été écartés pour ne pas faire d'ombre au candidat à la présidence Umaru Yar'Adua. Du 23 novembre 2009 au 23 février 2010, le président Yar'Adua est hospitalisé à Djeddah en Arabie saoudite pour des problèmes cardiaques. L'absence de plus en plus longue de Yar'Adua laisse de jure l'État nigérian sans chef et le vice-président n'est pas enthousiaste à l'idée d'assumer la présidence. Le 12 janvier 2010, des manifestants, menés par Wole Soyinka, dénoncent la vacance du pouvoir. Le conseil des ministres est divisé déclarant que Yar'Adua « n'était pas incapable d'assurer ses fonctions ».

Poussé par la puissante association des gouverneurs et par un vote du Sénat le 9 février, Jonathan accepte d'être investi président par intérim. Cette investiture est contestée car constitutionnellement, le président doit notifier par écrit qu'il est dans l'incapacité de gouverner, ce qui n'a pas été fait. Au retour du président, il continue à assurer l'intérim, Yar'Adua ne semblant pas en mesure de reprendre ses fonctions. Ce dernier meurt le 5 mai 2010 et Jonathan lui succède officiellement le 9. Namadi Sambo devient son vice-président. Après les mauvais résultats de l'équipe nationale de football, Goodluck Jonathan décide de la retirer de toute compétition pendant deux ans. Le 16 avril 2011, Jonathan remporte l'élection présidentielle dès le premier tour avec 57 % des voix contre 31 % à Muhammadu Buhari10, remportant 22 États sur 36. Le résultat est contesté par Buhari auprès de la commission électorale et des affrontements interreligieux éclatent dans le Nord du pays, faisant plus de 800 morts en trois jours. Les observateurs étrangers, menés par John Kufuor, ont cependant noté une bonne tenue de l'élection par rapport aux précédentes. Goodluck Jonathan prête serment et entre en fonctions officiellement fin mai 2011.

Il promulgue en 2014 une loi punissant de 10 ans de prison les personnes affichant publiquement une relation homosexuelle et de 14 ans de prison celles se mariant avec une personne de même sexe, alors que l'homosexualité est déjà sévèrement réprimée au Nigéria. Cette loi a été votée à l’unanimité par les parlementaires nigérians en 2013. Goodluck Jonathan est contraint, début 2014, de renvoyer les chef d'état major de son armée. En effet, il les avait nommés sans concertation avec l'assemblée nationale, comme la loi l'y obligeait. Une décision de justice en juillet 2013 a donc jugée ces nominations illégales. Jonathan se plie à cette décision en janvier, lorsque l'avocat à l'origine de la plainte lui écrit afin de lui demander de la respecter. Le nouvel état-major est nommé en concertation avec l'assemblée nationale16. Ce renvoi est toutefois interprêté diversement puisque d'autres médias considèrent que le limogeage de son état major est dû à l'incapacité de ce dernier à lutter contre Boko Haram, un groupe terroriste islamiste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article