Neumann Lotte

Publié le par Mémoires de Guerre

Charlotte Pötler voit le jour le 5 août 1896, dans le quartier de Charlottenburg à Berlin, capitale de l’Empire Germanique.

Neumann Lotte
Neumann Lotte
Neumann Lotte
Neumann Lotte
Neumann Lotte

Après avoir étudié à l’école Reine Louise de Berlin, elle suit une formation de chant et de danse chez Karl Grünwald et Emma Seebold. Entre temps, elle débute sa carrière artistique comme choriste à l’Opéra Comique berlinois. En 1912, sous le nom de Lotte Neumann, la ravissante jeune femme entame une carrière d’actrice dans trois films de Max Mack: «Die launen des schicksals», «Im übermut» et «Das bild der mutter». Elle tourne ensuite sous la direction de Walter Schmidthässler, Emerich Hanus et Paul von Woringen et accède rapidement au vedettariat. Parallèlement, Lotte se produit sur les scènes germaniques dans plusieurs pièces de théâtre et récitals de chansons. Dès 1916, elle écrit ses premiers textes et l’année suivante, elle se lance dans la production cinématographique.

Elle fonde la Lotte-Neumann-Film GmbH et produit toute une série de films à épisodes principalement réalisés par Paul von Woringen, parmi lesquels: «Hinter verschlossenen türen» (1917) avec Ernst Rückert, «Die richterin» (1917) avec Magnus Stifter, «Die töchter des herrn von Dornberg» (1918) avec Leopold von Ledebur et «Die buchhalterin» (1918) avec Bruno Kastner. Au début des années vingt, Lotte Neumann, femme d’affaires avisée, signe des contrats de films avec plusieurs maisons de production européennes dont la Gaumont-Aubert de Paris. Son statut de star de l’écran germanique se confirme. Elle tourne dans une des toutes premières œuvres de Ernst Lubitsch: «Romeo und Julia im schnee» (1920), mais aussi avec Carl Froelich pour «Arme Thea» (1919), Felix Basch pour «Eines grossen mannes liebe» (1920), Rudolf Biebrach pour «Das abenteuer des Dr. Kircheisen» (1921) et Robert Dinesen pour «Tabea, stehe auf !» (1922).

En 1924, Lotte apparaît dans l’un des plus gros succès allemands de la décennie: «Die brigantin von New York» de Hans Werckmeister. L’ère du cinéma muet étant révolue, la carrière de Lotte Neumann s’achève également. En 1931, elle tourne dans le film parlant «Die liebesfiliale» de Carl Heinz Wolff. Mais cette expérience demeurera sans suite. Mariée au scénariste Walter Wassermann, Lotte Neumann fait son retour dans l’écriture en 1935. Sous le pseudonyme de C.H. Diller, elle signe son premier manuscrit: «Ein ganzer kerl» pour Carl Boese. Elle poursuit sur sa lancée et rédige ainsi une vingtaine de scénarii qui seront, pour la plupart, couronnés de succès. Parmi lesquels, nous pouvons citer: «L’étudiant pauvre» (1936) avec Carola Höhn, «La lutte héroïque» (1939) avec Emil Jannings, «Cora Terry» (1940) avec Marika Rökk et «Carl Peters» (1941) avec Hans Albers. Après la seconde guerre mondiale, Lotte Neumann participe au scénario de deux petites productions, puis se retire définitivement en 1958. Elle meurt dans l’indifférence la plus totale, le 26 février 1977 à Geissach, en Allemagne. 

Filmographie

  • 1912 Im übermut – de Max Mack avec Friedrich Sterler
  • Die launen des schicksals – de Max Mack avec Erwin Fichtner
  • Das bild der mutter – de Max Mack avec Hanni Weisse
  • 1913 Der schwarze Pierrot – de Harry Piel avec Ludwig Trautmann
  • Ketten der vergangenheit – de ? avec Mia May
  • 1914 Das millionen-halsband – de Eugen Illès avec Erna Morena
  • Ein seltsamer fall – de Max Mack avec Hanni Weisse
  • Goldene herzen in eiserner zeit / Vaterländisches schauspiel – de Walter Schmidthässler & Gerhard Dammann avec Richard Wirth
  • 1915 Arthur Imhoff – de Paul von Woringen avec Erich Kaiser-Titz
  • Ein held des unterseebootes / Der U-Boot-Kommandant – de Walter Schmidthässler avec Hermann Seldeneck
  • Der eiserne ring – de Paul von Woringen avec Frederic Zelnik
  • Chateau Tamare ( Schloss Tamare / Schloss Tamare, tragödie aus der gesellschaft ) de Paul von Woringen avec Albert Paul
  • Soleil et ombre ( sonne und schatten ) de Paul von Woringen avec Georg Alexander
  • Der rote faden – de Paul von Woringen avec Charly Berger
  • Die andere – de Paul von Woringen avec Theodor Loos
  • 1916 Das goldene friedelchen – de Emmerich Hanus avec Hans Mierendorff
  • À la dernière seconde ( in letzter sekunde ) de Walter Schmidthässler avec Olga Engl
  • La sonate fiévreuse ( die fiebersonate ) de Emmerich Hanus avec Frederic Zelnik
  • Die bettlerin von St. Marien – de Alfred Halm avec Werner Krauss
  • Jenseits der hürde – de Emmerich Hanus avec Max Ruhbeck
  • Der schwarze Pierrot – de Emmerich Hanus
  • 1917 Die furcht vor der wahrheit – de Paul von Woringen 
  • Die jugend / Die furcht vor der wahrheit – de Paul von Woringen 
  • Die hochzeit der Cassilda Mediadores – de Emmerich Hanus
  • Derrière les portes closes ( hinter verschlossenen türen ) de Paul von Woringen avec Ernst Rückert 
  • Die richterin – de Paul von Woringen avec Magnus Stifter
  • Lori & Co. – de ? avec Bruno Kastner
  • Der geigenspieler – de Paul von Woringen avec Paul Otto
  •  Die rache des Avenarius – de ? avec Bruno Kastner
  • Le courage du bonheur ( der mut zum glück ) de Paul von Woringen avec Erich Kaiser-Titz
  •  1918 Die ehe der Charlotte von Brakel – de Paul von Woringen avec Bruno Kastner
  •  Silence dans la forêt, 1ère partie ( das schweigen im walde, 1. Teil, ein erbfolgeistreit ) de Paul von Woringen avec Ernst Rückert
  •  Silence dans la forêt, 2ème partie ( das schweigen im walde, 2. Teil, eine aussergerichtliche ) de Paul von Woringen avec Ernst Rückert
  •  Le jeu avec le feu ( das spiel mit dem feuer ) de Paul von Woringen avec Ernst Rückert
  •  La fille du seigneur de Dornberg ( die töchter des herrn von Dornberg ) de Paul von Woringen avec Leopold von Ledebur
  • Le comptable ( die buchhalterin ) de Paul von Woringen avec Bruno Kastner
  •  Das hexlein von Gross-Tornau – de Paul von Woringen avec Ernst Rückert
  •  Le château du bouffon ( das narrenschloss ) de Paul von Woringen avec Erich Kaiser-Titz
  •  1919 Das schicksal der Carola van Geldern – de Ludwig Wolff & Carl Froelich avec Blandine Ebinger
  • Schatten der vergangenheit – de Paul von Woringen avec Anna von Palen
  •  Le chemin de Grete Lessen ( der weg der Grete Lessen ) de Rudolf Biebrach avec Helga Molander
  • Prinzesschen – de Alfred Halm avec Charles Willy Kayser
  • La société des cigognes ( der klapperstorchverband ) de Carl Froelich avec Josefine Dora
  • Quand l’amour ne fait jamais rien regretter ( wem nie von liebe leid geschah ) de Paul von Woringen avec Ernst Rückert
  •  Arme Thea – de Carl Froelich avec Ernst Hofmann
  • 1920 Die frau im doktorhut – de Arthur Brenken avec Ferry Silla
  • Le coup de chance ( die glücksfalle ) de Robert Liebmann avec Oscar Marion
  •  Romeo et Juliette dans la neige ( Romeo und Julia im schnee ) de Ernst Lubitsch avec Jakob Tietdke
  • Eines grossen mannes liebe – de Felix Basch avec Harry Nestor
  • Moj – de Rudolf Biebrach avec Rudolf Forster
  • 1921 Die drei tanten – de Rudolf Biebrach avec Olga Limburg
  • Das gelübde – de Rudolf Biebrach avec Eugen Rex
  • Le fruit défendu ( die verbotene frucht ) de Rudolf Biebrach avec Hans Marr
  • Papa ne peut pas le laisser ( Papa kann’s nicht lassen ) de Erich Schönfelder avec Hans Junkermann
  • Les aventures du Dr. Kircheisen ( das abenteuer des Dr. Kircheisen ) de Rudolf Biebrach avec Hermann Thimig
  • L’eternel combat ( der ewige kampf ) de Paul L. Stein avec Alfons Fryland
  • 1922 Tabea, steh auf ! / Die kleine Madonna – de Robert Dinesen avec Maria Forescu
  • Das spiel mit dem weibe – de Adolf E. Licho avec Georg Alexander
  • 1923 Un homme sans cœur ( muz bez srdce / der mann ohne herz ) de Josef Hurnák & Franz W. Koebner avec Anny Ondra
  • 1924 Die brigantin von New York – de Hans Werckmeister avec Albert Paulig
  • L’histoire de Lilian Hawley / Le roman de Lilian Hawley ( der roman der Lilian Hawley / die Geschichte einer ehe ) de Franz W. Koebner avec Luigi Serventi
  • 1925 Une femme pendant vingt-quatre heures ( die frau für 24 stunden ) de Reinhold Schünzel avec Harry Liedtke
  • 1926 La bonne réputation / Les mensonges ( der gute ruf ) de Pierre Marodon avec Hans Mierendorff
  • Les voleurs de gloire / La femme en or ( die frau in gold ) de Pierre Marodon avec Eduard von Winterstein
  • 1927 Le joyeux vignoble ( der fröhliche weinberg ) de Jakob Fleck & Luise Fleck avec Paul Morgan
  • 1928 Er geht rechts, sie geht links – de Fred Sauer avec Georg Alexander
  • 1931 La succursale de l’amour ( die liebesfiliale ) de Carl Heinz Wolff avec Paul Westermeier
  • 1935 Ein ganzer kerl / Karl räumt auf – de Carl Boese avec Lien Deyers
  •  1936 L’étudiant pauvre ( der bettelstudent ) de Georg Jacoby avec Carola Höhn
  •  1937 Menschen ohne Vaterland – de Herbert Maisch avec Lissy Arna
  •  Starke herzen / Starke herzen im sturm – de Herbert Maisch avec Elisabeth Flickenschildt
  •  Die fledermaus – de Paul Verhoeven avec Lida Baarova
  •  1938 Rätsel um Beate – de Johannes Meyer avec Albrecht Schoenhals
  •  Sergeant Berry – de Herbert Selpin avec Hans Albers
  •  Schüsse in kabine 7 – de Carl Boese avec Harald Paulsen
  •  Schwarzfahrt ins glück / Die kleine sünderin – de Carl Boese avec Paul Dahlke
  •  1939 Faux coupables ( dein leben gehört mir ) de Johannes Meyer avec Karin Hardt
  •  La lutte héroïque ( Robert Koch, der bekämpfer des todes / Robert Koch ) de Hans Steinhoff avec Emil Jannings
  •  1940 Cora Terry ( Kora Terry ) de Georg Jacoby avec Marika Rökk
  •  Friedrich Schiller ( Friedrich Schiller – Der triumph eines genies ) de Herbert Maisch avec Dagny Sewaes
  •  1941 Carl Peters – de Herbert Selpin avec Hans Leibelt
  •  Die nacht in venedig – de Paul Verhoeven avec Harald Paulsen
  •  1942 Ein zug fährt ab – de Johannes Meyer avec Ferdinand Marian
  •  1943 Altes herz wird wieder jung – de Erich Engel avec Maria Landrock
  •  Es lebe die liebe – de Erich Engel avec Johannes Heesters
  •  1944 Das konzert – de Paul Verhoeven avec Käthe Haack
  •  Die heimlichen bräute – de Johannes Meyer avec Elga Brink
  •  1953 Voyage de noces ( hochzeit auf reisen ) de Paul Verhoeven avec Karlheinz Böhm
  •  1958 Man müßte nochmal zwanzig sein – de Hans Quest avec Ewald Balser

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article