Prigojine Evgueni

Publié le par Mémoires de Guerre

Evgueni Viktorovitch Prigojine est un homme d'affaires russe né le 1er juin 1961 à Léningrad. Prigojine fait fortune dans le domaine de la restauration dans les années 1990. Il fait partie du cercle rapproché du président russe Vladimir Poutine, et est lié au groupe de mercenaires Wagner et à l'Internet Research Agency, une officine de propagande russe. Prigojine et ses entreprises sont sous le coup de plusieurs sanctions de la part des États-Unis et de l'Union européenne. 

Prigojine Evgueni

Carrière de restaurateur

En 1979, Prigojine est condamné à du sursis pour vol, puis en 1981 à douze ans de prison pour « brigandage, escroquerie et incitation de mineurs à la prostitution ». Il est libéré en 1990. En 1990, Prigojine ouvre un fast-food qui vend des hotdogs, puis une chaîne de fast-foods grâce à laquelle il commence sa fortune.

Au sommet de l'État russe

Prigojine est décrit comme un oligarque proche du président Poutine, parfois surnommé le « cuisinier de Poutine ». Le journaliste Roman Dobrokhotov le décrit comme au « sommet de l'État russe ». Prigojine est sous le coup de sanctions du Département du Trésor des États-Unis depuis décembre 2016 dans le cadre de l'implication de Russes dans la crise ukrainienne. Pour les mêmes raisons, ses entreprises Concord management et consulting et Concord traiteur, sont sous le coup de sanctions américaines depuis juin 2017. En mars 2020, le ministère de la justice américain décide de lever les accusations contre Concord management et consulting. Pour des raisons de sécurité nationale, le ministère de la Justice préfère lever ces accusations : pour se défendre devant un tribunal, Concord aurait eu droit d'accéder à des documents sensibles sur les méthodes d'enquête de la justice américaine. Cependant, cette décision est parfois perçue comme une volonté du procureur général William P. Barr de saboter l'enquête du procureur Robert Mueller. En octobre 2019, Prigojine laisse officiellement le contrôle de Concord à une autre entreprise, The Development Corporation, propriété de Yekaterina Roslikova, une avocate de 27 ans liée à Prigojine. En août 2020, Prigojine rachète les droits sur une amende de 1,15 million de dollars reçue par Alexeï Navalny, la Fondation anti-corruption et Lioubov Sobol en raison d'une enquête jugée diffamante contre une entreprise de restauration liée à Prigojine. Prigojine annonce son intention de collecter cette amende auprès de Navalny

Groupe Wagner

Le groupe Wagner est une entreprise russe spécialisée dans le mercenariat. Prigojine est généralement considéré comme le principal financeur de l'entreprise et on lui prête un rôle opérationnel dans les actions de ces mercenaires. Officiellement, le fondateur et dirigeant de Wagner est Dmitri Outkine. En octobre 2020, l'Union européenne puis le Royaume-Uni imposent des sanctions économiques à Prigojine en raison de sa proximité avec le groupe Wagner. Le groupe Wagner est accusé de menacer la paix et la stabilité en Libye, et de violation de l'embargo sur les armes à destination de la Libye voté par l'ONU

Internet Research Agency

En février 2018, Prigojine, ses entreprises Concord management et consulting et Concord traiteur et l'Internet Research Agency (IRA) sont inculpés par un grand jury américain, principalement pour leur rôle dans l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016. Leur campagne sur les médias sociaux visait à promouvoir la candidature de Donald Trump contre celle d'Hillary Clinton. Prigojine est inculpé en tant que financeur et principal dirigeant de l'IRA. Pour ces faits, le FBI offre une récompense de 250 000 $ pour toute information menant à son arrestation. En octobre 2019, Prigojine est accusé par Facebook d'être relié à trois campagnes de manipulation des opinions publiques de différents pays africains sur le réseau social. En septembre 2020, le département d'État des États-Unis impose des sanctions à deux entreprises de Prigojine (M Finans et Lobaye Invest) opérant en République centrafricaine dans l'extraction de minerais. Trois personnes travaillant pour ces deux entreprises sont aussi soumises à des sanctions. 

Implication en Libye

En 2019, plusieurs personnes liées à Prigojine et à l'IRA rencontrent Saïf al-Islam Kadhafi, fils de l'ancien président libyen Mouammar Kadhafi. L'objectif est d'aider Saïf al-Islam à accéder à la présidence libyenne en lui fournissant des conseils politiques, électoraux et en communication. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article