Al-Zaim Husni

Publié le par Rodney42

Al-Zaim HusniHusni al-Zaim (1897-1949) est un militaire et un homme politique syrien. Husni al-Zaim est issu de la minorité kurde de Syrie. Il occupait un poste important dans l'armée ottomane. Après que la France a institué un mandat en Syrie, Husni est devenue un dirigeant de l'armée française dans le pays. Après l'indépendance de la Syrie, il est devenu Chef d'état-major et a mené l'armée syrienne lors de la guerre israélo-arabe en 1948. La défaite des forces arabes a profondément secoué la Syrie et la confiance des Syriens dans la démocratie parlementaire.

Le 30 mars 1949, Zaim procède à un coup d'État, le président Shukri al-Kuwatli est brièvement emprisonné avant de partir en exil en Égypte. Certains avancent comme une des causes de ce coup d'État la volonté de Zaim d'empêcher une enquête sur un détournement de fonds dans l'armée syrienne suspecté par al-Kuwatli qui constate la mauvaise qualité de la nourriture lors d'une visite à un poste de l'armée. Pour son coup d'État, Zaim aurait reçu une aide discrète de l'ambassade américaine. On pense aussi qu'il a été aidé par le Parti social nationaliste syrien, même si lui même n'était pas membre du parti. Le coup d'État d'al-Zaim est le premier coup d'État qu'ait connu la Syrie et le monde arabe.

Zaim n'a pas utilisé de méthode violente pour s'imposer dans le pays, il n'avait pas recours aux exécutions des opposants politiques et il y avait peu d'arrestations d'opposants, mais, malgré cela, il s'est rapidement fait beaucoup d'ennemis. Sa proposition de donner le droit de vote aux femmes et de les faire dévoiler a soulevé une vive opposition parmi le clergé. Sa décision d'augmenter les taxes a déçu beaucoup d'hommes d'affaires, et sa volonté de signer un traité de paix avec Israël et de participer à la construction d'un pipeline avec une compagnie américaine a irrité beaucoup de nationalistes arabes.

Après la fuite du dirigeant et fondateur du PSNS, Antoun Saadé du Liban, Zaim lui offre l'asile en le promettant de le protéger. Mais Zaim trahit sa promesse et livre Antoun Saadé aux autorités libanaises, et après un bref jugement, il est exécuté le 8 juillet 1949, jour désormais considéré comme jour de deuil parmi ses partisans. Le colonel Sami al-Hinnawi, membre du PSNS, veut venger la mort de Saadé. Dans ce but, il procède à un coup d'État le 14 août 1949, arrête le colonel Zaim et le fait exécuter. La femme de Saadé, Juliette al-Myr reçoit quelques jours plus tard une lettre d'al-Hinnawi lui indiquant que la mort de son mari a été vengée. Adib Chichakli, un autre officier membre du PSNS renversera en décembre 1949 Sami al-Hinnawi. Le pays aura connu trois coups d'états et quatre gouvernement en un an.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article