Bataille du Cer

Publié le par Mémoires de Guerre

La bataille du Cer est une bataille de la Première Guerre mondiale qui s'est déroulée du 16 au 20 août 1914 en Serbie, opposant les forces serbes à celles de l'Empire d'Autriche-Hongrie. La bataille du Cer doit son nom au mont Cer, sur lequel elle a été menée. C'est aussi la première victoire des Alliés. De nombreux historiens la mentionnent sous le nom de bataille du Jadar. En effet, les principaux combats ont eu lieu près de la rivière du Jadar. Alors que l'état-major serbe s'attendait à une offensive sur Belgrade qui se trouvait à la portée des canons de l'armée austro-hongroise, les Autrichiens attaquèrent à l’ouest du Royaume de Serbie en traversant la Drina, une rivière jugée difficile à franchir. L’attaque fut menée par Oskar Potiorek, à la tête de 200 000 hommes. Une avant-garde serbe réussit à ralentir cette armée, le temps que l'état-major serbe mette en place une contre-offensive. L'armée serbe était placée sous les ordres de Stepa Stepanović et de Pavle Jurišić Šturm, à la tête de 180 000 hommes. 

Bataille du Cer

Préparation de bataille

Sachant que l'Empire austro-hongrois prépare une grande offensive d'été en Serbie, le commandement suprême de Serbie organise la défense. En se référant à des conflits passés, l’état-major estime que la principale force austro-hongroise passera par le nord et la vallée de la Morava, tandis que les offensives secondaires traverseront à l’ouest par la Drina. En conséquence, les armées serbes sont déployées de la manière suivante : la Première Armée, sous le commandement du général Petar Bojović, est située sur le territoire de Grocka, Smederevska Palanka ; la Deuxième Armée de terre, sous le commandement du Général Stepa Stepanović, est située dans la zone de Obrenovac, Lazarevac et Aranđelovac ; la Troisième Armée, sous le commandement du Général Pavle Jurisic, défend le nord et le nord-ouest de la frontière de la bouche de Kolubara à Ljubovija ; l’armée de Užice, sous le commandement du général Milos Božanović, est située dans la région de Užice.

Contrairement à eux, la Ve armée austro-hongroise sous le commandement du Général Frank, est située dans la région de Bijeljina, Zvornik, Priboj, Brčko. La sixième armée, sous le commandement du Général Poćorek, est regroupée dans la région de Vlasenica, Rogatica, Kalinovik, Sarajevo, pendant que la deuxième armée, sous le commandement Bem-Ermolija, est située dans le Srem et le Banat. Le Commandement Austro-hongrois qui concentre la majorité de ses forces sur la Drina, décisive pour le nord-ouest de l'orientation stratégique, est quelque peu surpris par le commandement suprême de Serbie. Comprenant l’importance stratégique de la montagne Cer, Stepanović, le Commandant de la Deuxième Armée, prend la défense de la montagne et de son alentour en attendant les renforts. 

Bataille

Le premier affrontement sur la montagne de Cer a lieu dans la nuit du 15 au 16 août 1914, entre les 200 000 hommes de la 21e austro-hongroise et une division combinée de 180 000 Serbes. Dans la nuit, après de féroces combats près de Tekeriš, les Serbes obligent les forces austro-hongroises à se retirer. Toutefois, le lendemain matin, la 9e division Austro-hongroise perce l'aile gauche et force la division combinée à se retirer. Le front se stabilise après l’intervention du commandant Stepanović qui amène la 1re Division de Morava, rejette la 9e Austro-hongroise et protège le Begluk.

Le retrait de la Drina de l’armée austro-hongroise, commencé dans la nuit de 19 août, est poursuivi le lendemain. La première victoire des alliés de la Première Guerre mondiale, a permis de découvrir le commandant Stepanović, et a considérablement renforcé le moral des alliés. En raison de mérites exceptionnels pour son aptitude au commandement et au contrôle durant la Bataille du Cer, le commandant de l'armée serbe Stepanović reçoit le grade de Vojvoda. Les Austro-hongrois sont poursuivis vers la Drina et tentent un dernier combat dans Sabac du 21 au 24 août 1914 qui terminera la bataille du Cer. Dans le combat de Cer les forces serbes ont perdu plus de 16 000 soldats, tandis que pour l'Empire austro-hongrois, les pertes s'élèvent à environ 25 000 morts. 

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article