Invasion de la Yougoslavie

Publié le par Mémoires de Guerre

L'invasion de la Yougoslavie par les forces de l'Axe, dite également Guerre d'avril a eu lieu en avril 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale et marqua le déclenchement de la campagne de Yougoslavie.

Pierre II de Yougoslavie avec Roosevelt

Pierre II de Yougoslavie avec Roosevelt

Historique

A la suite des difficultés de l'Italie dans la Guerre italo-grecque, l'Axe avait besoin de renforcer sa position dans la région. Ayant obtenu l'appui de la Roumanie, de la Hongrie et de la Bulgarie, Adolf Hitler fit pression sur le régent Paul pour qu'il accepte de signer le Pacte tripartite et de laisser un droit de passage aux troupes Allemandes parties aider les Italiens. Le prince Paul finit par obtempérer, et signa le traité le 25 mars. Cela provoqua l'opposition immédiate d'une partie de l'armée, favorable au Royaume-Uni, et de la classe politique : le 27 mars, un Coup d'État fut organisé, avec le soutien du roi Pierre II. Ce dernier, âgé de 17 ans, fut proclamé majeur et mis officiellement en charge des affaires de son royaume. L'Allemagne nazie décida aussitôt de punir le Royaume de Yougoslavie pour son insubordination, afin d'éviter notamment un retournement d'alliance du pays. L'invasion était désignée par l'Allemagne et ses alliés sous le nom de code Opération 25.

Le 6 avril, sans aucune déclaration de guerre préalable, la Luftwaffe déclencha l'Opération Châtiment (Unternehmen Strafgericht) et commença à bombarder Belgrade. La campagne de bombardements dura 4 jours, causant de nombreux morts civils et perturbant gravement les lignes de communication entre la capitale yougoslave et l'armée. L'armée de l'air yougoslave riposta aux attaques de la Luftwaffe et de la Regia Aeronautica, frappant des cibles en Hongrie, en Bulgarie, en Roumanie, en Autriche, en Italie et en Albanie, mais n'était pas de taille à résister longtemps aux forces aériennes allemandes et italiennes. Les troupes yougoslaves lancèrent le 7 une contre-offensive sur le territoire albanais, mais furent repoussées par les armées allemandes et italiennes. La flotte yougoslave tenta à partir du 9 avril de réaliser un débarquement sur l'enclave italienne de Zadar, mais la contre-attaque italienne fit échouer l'opération le 14. Les forces terrestres de l'Axe enfoncèrent rapidement les lignes de l'Armée Royale yougoslave. Le 9 avril, la Wehrmacht prit Niš, empêchant la manoeuvre de retraite décidée par le général Milan Nedić et débuta son avance sur Belgrade, vers laquelle convergèrent trois corps de Panzers.

L'armée italienne, de son côté, envahit des parties des territoires de la Croatie, de la Slovénie, du Monténégro et de la Dalmatie. L'armée hongroise envahit la Bačka. La Bulgarie et la Roumanie n'envoyèrent pas de troupes au sol, mais fournirent un appui logistique aux forces de l'Axe : les troupes allemandes opérèrent notamment depuis le territoire roumain. Belgrade fut prise le 13 avril, et les combats s'arrêtèrent le 16, et la Yougoslavie capitula officiellement le 17. La famille royale dut prendre la fuite. Le sort de la Yougoslavie fut décidé par la conférence de Vienne. L'Allemagne et l'Italie démembrèrent la Yougoslavie, créant l'État indépendant de Croatie, le Gouvernement de Salut National de Serbie et le nouveau Royaume du Monténégro, et divisant le reste du territoire en zones d'occupation allemandes, ainsi qu'en protectorats italiens, hongrois ou bulgares. Malgré cette facile victoire des forces de l'Axe, l'invasion du territoire yougoslave ne fut que le début de la campagne de Yougoslavie, une féroce guerre de résistance se déclenchant dès l'été 1941.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article