Ritchie Neil

Publié le par Rodney42

Ritchie NeilSir Neil Methuen Ritchie, né le 28 juillet 1897, mort le 11 décembre 1983 était un officier supérieur britannique durant la Deuxième Guerre mondiale. La carrière militaire de Ritchie débute en 1914 lorsqu'il fut affecté en tant qu'officier dans la Black Watch. Durant la Première Guerre mondiale il servit en France et en Mésopotamie où il obtint la Croix militaire en 1918, pour « [avoir montré] un calme et un courage parfait ainsi qu'un profond mépris pour le danger ».

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Ritchie avait déjà atteint le rang de brigadier. Il participa à l'évacuation de Dunkerque. Il fit partie des états-majors des généraux Wavell, Brooke and Auchinleck qui le tenaient tous en grande estime. C'est Auchinleck qui lui confia son premier grand commandement de terrain, celui de la VIII° Armée, en novembre 1941.

Ritchie eut la malchance d'obtenir ce commandement dans les premières phases de la guerre, lorsque les revers britanniques furent les plus forts. Sur l'ensemble des théâtres de guerre, la VIII° Armée, en Afrique du Nord, était la seule force terrestre à combattre les Allemands. Après quelques réussites contre les Italiens, les Britanniques furent repoussés par l'arrivée de l'Afrika Korps de Rommel.

Initialement, Ritchie ne devait commander la VIII° Armée que temporairement dans l'attente d'un remplaçant, mais il occupa ce poste pendant plus de six mois. Il était en charge de la VIII° Armée lors de la Bataille de Gazala en mai-juin 1942, son commandement fut approximatif et les Britanniques furent lourdement défaits, perdant le port de Tobrouk.

Il fut destitué par Auchinleck le 25 juin 1942 avant la Première bataille d'El Alamein. Auchinleck est fréquemment soupçonné d'avoir mandaté Ritchie, alors relativement jeune, dans le but de pouvoir lui-même diriger étroitement la bataille en tant que Commandant-en-Chef des forces au Moyen-Orient. Ritchie fut critiqué lourdement pendant et après la guerre pour avoir échoué à bloquer Rommel. Depuis plusieurs commentateurs l'ont défendu, dont notamment le Field Marshal Lord Carver.

Après avoir été remplacé à la tête de la VIII° Armée Ritchie fut affecté à la 52e Division d'infanterie en Grande Bretagne et plus tard à la tête du XII Corps lors du Débarquement en normandie. Le fait que Ritchie ait obtenu un commandement au feu après avoir été relevé, à la différence de son prédécesseur à la tête de la VIII° Armée Cunningham, reflète la haute estime dans laquelle le tenait le Chef d'État Major Impérial, Alan Brooke. Après la guerre Ritchie resta dans l'Armée et en 1947 servit comme Commandant-en-Chef des forces britanniques en Extrême-Orient, aide de camp du Roi et colonel du Black Watch, son ancien régiment. Après son départ en retraite il émigra au Canada et devint Secrétaire Général d'une compagnie d'assurance. Il mourut à l'âge de 86 ans à Toronto.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article