Ardant Fanny

Publié le par Mémoires de Guerre

Fanny Ardant est une actrice, réalisatrice et scénariste française, née le 22 mars 1949 à Saumur en Maine-et-Loire. Révélée en 1981 par La Femme d'à côté de François Truffaut, elle reçoit en 1997 le César de la meilleure actrice pour Pédale douce. 

Ardant Fanny
Ardant Fanny
Ardant Fanny
Ardant Fanny

Jeunesse et formation

Issue d'une vieille famille originaire de Limoges (son père, Jean Ardant, est un officier de cavalerie né à Saint-Jouvent à 15 km de Limoges, apparenté à Charles Ardant du Picq), Fanny passe sa jeunesse à Monaco, où son père, colonel, ami du prince Rainier, devient gouverneur du palais princier. Elle passe une partie de son enfance à voyager en Europe. Diplômée de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence dans la section « Relations internationales », elle décide assez tardivement de devenir actrice afin d'assouvir sa passion pour le théâtre et joue notamment Racine, Claudel et Montherlant. Elle a été un temps secrétaire bénévole du Club de l'horloge. Elle a trois filles : Lumir née en avril 1975 de son amour avec Dominique Leverd, Joséphine avec François Truffaut en septembre 1983 et enfin Baladine avec Fabio Conversi en avril 1989. Le couple est aujourd'hui séparé. 

Carrière au cinéma

Sa première apparition, dans Marie-poupée de Joël Séria, en 1976, est remarquée par le public. Fanny Ardant tourne divers films pour la télévision, dont certains, comme Les Dames de la côte de Nina Companeez, attirent l'attention de François Truffaut, qui cherche une actrice et fait d'elle le premier rôle de La Femme d'à côté (1981) et de Vivement dimanche ! (1982). Elle s'engage dans une relation amoureuse avec lui et sera sa dernière compagne. Fanny Ardant travaille aussi avec Vittorio Gassman dans Benvenuta (1983) d'André Delvaux et La vie est un roman (1983) d'Alain Resnais, avec également Géraldine Chaplin. Après la mort de Truffaut en 1984, elle participe aux films Un amour de Swann (1984), avec Ornella Muti, Michele Placido et Alain Delon, Conseil de famille (1986) de Costa-Gavras, avec Johnny Hallyday, et à La Famille (1986), d'Ettore Scola, à nouveau avec Gassman.

Après quelques films mineurs, elle apparaît dans le Colonel Chabert (1994) d'Yves Angelo, Sabrina (1995) de Sydney Pollack et, surtout, Par-delà les nuages (1995), de Michelangelo Antonioni, avec Marcello Mastroianni, Inés Sastre et Claudia Cardinale. Elle rejoint ensuite Mastroianni dans Les Cent et Une Nuits (1995) d'Agnès Varda, puis remporte le César de la meilleure actrice pour la comédie Pédale douce (1996) de Gabriel Aghion. Elle rejoint la distribution du film choral Le Dîner (La Cena, 1998) d'Ettore Scola, dernière variation sur le couple Ardant-Gassman avant la disparition de ce dernier. Elle incarne dans la même année le rôle de Marie de Guise (1515-1560) dans Elizabeth (film) réalisé par Shekhar Kapur en 1998.

Les années 2000 lui offrent des rôles importants dans Sin noticias de Dios (2001), Huit femmes (2002), de François Ozon, avec Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Virginie Ledoyen, Emmanuelle Béart, Isabelle Huppert, Firmine Richard et Ludivine Sagnier, Callas Forever de Franco Zeffirelli (2002) et L'Odeur du sang (2003) avec Michele Placido. En 2009, Fanny Ardant réalise son premier film Cendres et Sang et, en 2010, met en scène Chimères absentes, court-métrage dans lequel elle interprète le premier rôle, et qui s'inscrit dans son combat en faveur de la communauté rom en Europe. En 2015, elle interprète la sulfureuse Comtesse de Castiglione dans La Séance, le premier court-métrage d'Edouard de La Poëze. 

Chanson

En 2011, elle apparait dans le clip de la chanson Elle me dit de Mika après avoir fait une apparition, vingt ans auparavant, dans celui d'Alain Bashung, Madame rêve. En 2012, elle enregistre Amoureuse en duo avec Véronique Sanson. Vincent Delerm lui a consacré une chanson, Fanny Ardant et moi. Mais bien en amont, elle avait aussi travaillé sa voix avec la célèbre professeur de chant Annette Charlot qui est d’ailleurs celle avec qui elle a trouvé sa couleur de voix. 

Polémiques

En Italie

En 2007, Fanny Ardant déclenche la colère d'hommes politiques italiens et de familles de victimes du terrorisme en confiant dans une interview qu'elle considérait Renato Curcio, fondateur des Brigades rouges, comme « un héros ». Piero Mazzola, fils d'un policier abattu en 1974 par les Brigades rouges, dépose plainte contre l'actrice. Elle a présenté des excuses : « Je comprends que des gens m'aient traitée d'idiote. Je ne leur donne pas tort. Je ne suis pas une politicienne, je n'ai pas d'expérience. Je ne suis qu'une actrice, une personne ordinaire. »

En France

Lors de la promotion de son film Le Divan de Staline en janvier 2017, Fanny Ardant, sur le plateau de l’émission 28 minutes d'Arte, attaque violemment la corporation des journalistes « laquais de l'Amérique », soumis à « la pensée unique ». Elle dénonce un « Occident donneur de leçons » et se félicite aussi de ce « contre pouvoir » incarné par la Russie, tout en reconnaissant « ne pas connaître “les tenants et les aboutissants” ». Elle reçoit alors un soutien des médias proches du Kremlin (Russia Today, Sputnik) et de la presse d'extrême droite, comme Valeurs actuelles. 

Distinctions

Récompenses
  • Césars 1997 : Meilleure actrice pour Pédale douce
  • Prix Lumières 1997 : Meilleure actrice pour Pédale douce
  • Festival international du film de Moscou 2003 : prix Stanislavski
Nominations
  • César 1982 : Meilleure actrice pour La Femme d'à côté
  • César 1984 : Meilleure actrice pour Vivement dimanche !
  • Molières 1993 : Molière de la comédienne pour L'Aide-mémoire
  • Molières 1997 : Molière de la comédienne pour Master class
  • César 2002 : Meilleure actrice pour Huit femmes
  • César 2014 : Meilleure actrice pour Les Beaux Jours

Filmographie

Actrice
  • 1976 : Marie-poupée de Joël Séria
  • 1979 : Les Chiens d’Alain Jessua
  • 1980 : Les Uns et les Autres de Claude Lelouch
  • 1981 : La Femme d'à côté de François Truffaut
  • 1982 : La vie est un roman d’Alain Resnais
  • 1982 : Vivement dimanche ! de François Truffaut d'après Charles Williams
  • 1983 : Benvenuta d’André Delvaux
  • 1983 : Un amour de Swann de Volker Schlöndorff
  • 1983 : Desiderio d’Anna Maria Tatò
  • 1984 : L'Amour à mort d’Alain Resnais
  • 1985 : L'Été prochain de Nadine Trintignant
  • 1985 : Les Enragés de Pierre-William Glenn
  • 1986 : Conseil de famille de Costa-Gavras
  • 1986 : Le Paltoquet de Michel Deville
  • 1986 : Mélo d’Alain Resnais
  • 1987 : La Famille d’Ettore Scola
  • 1988 : Pleure pas my love de Tony Gatlif
  • 1988 : Trois sœurs de Margarethe von Trotta d'après Anton Tchekhov
  • 1989 : Australia de Jean-Jacques Andrien
  • 1990 : Aventure de Catherine C. de Pierre Beuchot
  • 1991 : Rien que des mensonges de Paule Muret
  • 1991 : Double vue (Afraid of the Dark) de Mark Peploe
  • 1992 : La Femme du déserteur de l'actrice Michal Bat-Adam
  • 1992 : Amok de Joël Farges
  • 1993 : François Truffaut : Portraits volés de Serge Toubiana et Michel Pascal
  • 1993 : Le Colonel Chabert d’Yves Angelo
  • 1994 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d’Agnès Varda
  • 1995 : Par-delà les nuages (Al di là delle nuvole) de Michelangelo Antonioni
  • 1995 : Sabrina de Sydney Pollack
  • 1996 : Désiré de Bernard Murat
  • 1996 : Pédale douce de Gabriel Aghion
  • 1996 : Ridicule de Patrice Leconte
  • 1998 : Elizabeth (Elizabeth: The Virgin Queen) de Shekhar Kapur
  • 1998 : Le Dîner (La cena) d’Ettore Scola
  • 1999 : Augustin, roi du kung-fu d’Anne Fontaine
  • 1999 : La Débandade de Claude Berri
  • 1999 : Le Fils du Français de Gérard Lauzier
  • 2000 : Le Libertin de Gabriel Aghion
  • 2000 : Change moi ma vie de Liria Bégéja
  • 2001 : Huit femmes de François Ozon
  • 2001 : Callas Forever de Franco Zeffirelli
  • 2001 : Sans nouvelles de Dieu (Sin noticias de Dios) d’Agustín Díaz Yanes
  • 2003 : Nathalie… d’Anne Fontaine
  • 2003 : L'Année du déluge (El ano del deluvio) de Jaime Chavarri
  • 2003 : L'Odeur du sang de Mario Martone
  • 2006 : Paris, je t’aime : Pigalle (court-métrage) de Richard LaGravenese
  • 2007 : Roman de gare de Hervé Picard
  • 2007 : L'Ora di Punta de Vincenzo Marra
  • 2007 : Il divo de Paolo Sorrentino
  • 2008 : Hello Goodbye de Graham Guit
  • 2008 : Ha-Sodot (The Secrets) d’Avi Nesher
  • 2009 : Cendres et Sang de Fanny Ardant
  • 2009 : Visage de Tsai Ming-liang
  • 2009 : Trésor de Claude Berri et François Dupeyron
  • 2010 : You Never Left de Youssef Nabil
  • 2011 : Interno giorno de Tommaso Rossellini
  • 2012 : Le Guetteur (non créditée) de Michele Placido
  • 2013 : La grande bellezza (caméo) de Paolo Sorrentino
  • 2013 : Les Beaux Jours de Marion Vernoux
  • 2013 : Alliés Nés de Abraham Belaga, court métrage
  • 2014 : Casanova Variations de Michael Sturminger
  • 2015 : Chic ! de Jérôme Cornuau
  • 2015 : La Séance (court métrage) d'Edouard de La Poëze
  • 2016 : Five d'Igor Gotesman
  • 2016 : For This Is My Body de Paule Muret
  • 2017 : Lola Pater de Nadir Moknèche
  • 2018 : Vostok n° 20 (voix off) de Élisabeth Silveiro
  • 2018 : Ma mère est folle de Diane Kurys
  • 2019 : La Belle Époque de Nicolas Bedos
  • 2019 : Perdrix d'Erwan Le Duc
Réalisatrice
  • 2009 : Cendres et Sang
  • 2010 : Chimères absentes (court-métrage)
  • 2013 : Cadences obstinées
  • 2016 : Le Divan de Staline

Théâtre

Actrice
  • 1974 : Polyeucte de Pierre Corneille, mise en scène Dominique Leverd
  • 1975 : Le Bonheur est dans le pré, mise en scène Henri Lazarini
  • 1976 : Le Maître de Santiago d'Henry de Montherlant, mise en scène Dominique Leverd
  • 1976 : Bonsoir Monsieur Tchekhov de Dimítris Kollátos, mise en scène au Théâtre d'Art16
  • 1977 : Esther de Jean Racine, mise en scène Dominique Delouche
  • 1978 : Électre de Jean Giraudoux, mise en scène Dominique Leverd, festival de Bellac
  • 1979 : Tête d'or de Paul Claudel, mise en scène Dominique Leverd
  • 1980 : Les Bons Bourgeois de René de Obaldia, mise en scène Jacques Rosny, Théâtre Hébertot
  • 1983 : Mademoiselle Julie de Strindberg, mise en scène Andréas Voutsinas, Théâtre Édouard VII
  • 1987 : Dom Juan de Molière, mise en scène Francis Huster, Théâtre Renaud-Barrault
  • 1989 : Comme tu me veux de Luigi Pirandello, mise en scène Maurice Attias, Théâtre de la Madeleine
  • 1990 : Comme tu me veux de Luigi Pirandello, mise en scène Maurice Attias, Théâtre des Célestins
  • 1992 : L'Aide-mémoire de Jean-Claude Carrière, mise en scène Bernard Murat, Comédie des Champs-Élysées
  • 1995 : La Musica deuxième de Marguerite Duras, mise en scène Bernard Murat, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, Festival d'Anjou, Tournée
  • 1997 : Master Class ou la leçon de chant de Maria Callas de Terrence McNally, adaptation Pierre Laville, mise en scène Roman Polanski, Théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1998 : Deux Phèdre, mise en scène Antoine Bourseiller, Festival de Gordes
  • 2002 : Sarah de John Murell, mise en scène Bernard Murat, Théâtre Édouard VII
  • 2004 : Médée de Luigi Cherubini, récitante, mise en scène Jean-Paul Scarpitta, Arènes de Nîmes
  • 2004 : La Bête dans la jungle de James Lord, mise en scène Jacques Lassalle, Théâtre de la Madeleine
  • 2006 : Le Journal de Jules Renard de Jules Renard, lecture avec Jean-Louis Trintignant
  • 2006 : La Maladie de la mort de Marguerite Duras, mise en scène Bérangère Bonvoisin, Théâtre de la Madeleine
  • 2006 : Médée d’Euripide, lecture
  • 2008 : Véronique opérette d'André Messager, mise en scène au Théâtre du Châtelet
  • 2009 : Music-hall de Jean-Luc Lagarce, mise en scène Lambert Wilson, Théâtre des Bouffes du Nord
  • 2009 : L'Histoire du soldat d’Igor Stravinsky et Charles Ferdinand Ramuz, direction Kolja Blacher, Théâtre La Fenice : conteuse
  • 2010 : Jeanne d'Arc au bûcher d'Arthur Honegger et Paul Claudel, direction Bertrand de Billy, Festival de Salzbourg : Jeanne
  • 2011 : L'Année de la pensée magique de Joan Didion, mise en scène Thierry Klifa, Théâtre de l'Atelier : Joan
  • 2014 : Des journées entières dans les arbres de Marguerite Duras, mise en scène Thierry Klifa, Théâtre de la Gaîté Montparnasse
  • 2014 : Fanny Ardant lit Elsa Morante au Théâtre de l'Odéon, lecture
  • 2015 : Cassandre de Christa Wolf, mise en scène Hervé Loichemol, musique Michael Jarrell interprétée par le Lemanic Modern Ensemble, direction musicale Jean Deroyer, Théâtre de la Comédie, Genève
  • 2016 : Croque-monsieur de Marcel Mithois, mise en scène Thierry Klifa, Théâtre de la Michodière
  • 2018 : Hiroshima mon amour, d'après Marguerite Duras, mise en scène Bertrand Marcos, Festival de Figeac puis théâtre de l'Atelier, théâtre des Bouffes Parisiens en 2019
  • 2019 : La Passion suspendue de Marguerite Duras, mise en scène Bertrand Marcos, théâtre de l'Oeuvre
Mise en scène
  • 2016 : Comédie musicale opératique, Passion de Stephen Sondheim, avec Natalie Dessay, au Théâtre du Châtelet, Paris
  • 2019 : Opéra Lady Macbeth du district de Mtsensk de Dmitri Chostakovitch, chorégraphie (La)Horde, costumes Milena Canonero, Opéra d'Athènes 

Télévision

  • 1978 : Le Mutant de Jacques Toublanc-Michel
  • 1979 : La Muse et la Madone de Nina Companeez
  • 1979 : Ego de Jean-Marie Marcel
  • 1979 : Les Dames de la côte de Nina Companeez
  • 1980 : Histoires extraordinaires : La Chute de la maison Usher d’Alexandre Astruc
  • 1980 : Mémoires de deux jeunes mariées de Marcel Cravenne d'après Honoré de Balzac
  • 1981 : Les Bons Bourgeois de Pierre Desfons, pièce de René de Obaldia
  • 1981 : Le Chef de famille de Nina Companeez
  • 1984 : Mademoiselle Julie d'Yves-André Hubert (captation)
  • 1984 : Vivement Truffaut ! de François Truffaut
  • 1985 : L'Altro enigma / Affabulazione de Vittorio Gassman et Carlo Tuzii
  • 1986 : Piazza Novena de Gianfranco Lazotti
  • 1987 : Médecins des hommes : Biafra, le pays du soleil levant de Laurent Heynemann
  • 1988 : La Grande Cabriole de Nina Companeez
  • 1993 : L'Aide-mémoire de Pierre Desfons (captation)
  • 1999 : Balzac de Josée Dayan
  • 2011 : Raspoutine de Josée Dayan
  • 2012 : Nos retrouvailles de Josée Dayan
  • 2012 : Miroir mon Amour de Siegrid Alnoy
  • 2013 : Le Clan des Lanzac de Josée Dayan
  • 2014 : Résistance de Miguel Courtois
  • 2018 : Journal de ma tête de Ursula Meier

Clips

  • 1990 : Madame rêve d’Alain Bashung
  • 2011 : Elle me dit de Mika

Discographie

Musique
  • 1986 : Toujours et encore sur l'album L'Envers du monde de la Fondation de France
  • 1997 : Mes mains sur tes hanches avec Patrick Bruel sur l'album Le Zénith des Enfoirés
  • 2002 : À quoi sert de vivre libre ? sur la bande originale de 8 Femmes
  • 2012 : Amoureuse en duo avec Véronique Sanson sur la réédition de son album Amoureuse
  • 2013 : Baiser tout le temps avec Alex Beaupain sur la réédition de son album Après moi le déluge
Livres audio
  • 1992 : La Peur de Stefan Zweig, éditions des femmes, coll. « Bibliothèque des voix »
  • 1997 : Le Top des p'tits classiques : histoires racontées par Fanny Ardant et Roland Giraud sur 16 pièces célèbres pour piano, BMG France
  • 2000 : Le Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras, éd. Frémeaux
  • 2001 : Romulus et Remus ou la fondation de Rome de Bruno Benardeau, Lucky records
  • 2002 : Gardez-moi les journaux de Pierre Hebey, collectif, Gallimard
  • 2003 : La Duchesse de Langeais d'Honoré de Balzac, éditions des femmes
  • 2004 : Jane Eyre de Charlotte Brontë, éditions des femmes
  • 2004 : Laissez-moi de Marcelle Sauvageot, éditions des femmes
  • 2005 : La Bête dans la jungle (avec Gérard Depardieu) adaptée par Marguerite Duras, éditions des femmes
  • 2005 : Tristan et Isolde de Pierre Michot, L'Avant-Scène Opéra
  • 2006 : La Maladie de la mort de Marguerite Duras, éditions des femmes
  • 2008 : Le Souci des plaisirs. Construction d'une érotique solaire de Michel Onfray, Flammarion
  • 2008 : La Musica deuxième de Marguerite Duras, éditions des femmes
  • 2010 : Alabama Song de Gilles Leroy, Gallimard

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article