Darrieussecq Geneviève

Publié le par Mémoires de Guerre

Geneviève Darrieussecq, née le 4 mars 1956 à Peyrehorade (Landes), est une médecin et femme politique française. Elle est conseillère régionale d'Aquitaine de 2004 à 2015, maire MoDem de Mont-de-Marsan de 2008 à 2017 et présidente de Mont-de-Marsan Agglomération de 2009 à 2017. Elle est membre du bureau exécutif national du MoDem depuis le 29 juillet 2009. Lors des élections législatives de 2017, elle est élue députée dans la 1re circonscription des Landes avec pour suppléant Fabien Lainé, maire de Sanguinet. Elle est nommée le 21 juin 2017 secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, Florence Parly dans le Gouvernement Philippe (2). Son suppléant, Fabien Lainé devient, de ce fait, député. 

Darrieussecq Geneviève
Darrieussecq Geneviève

Formation et débuts

Geneviève Darrieussecq est née à Peyrehorade le 4 mars 1956 dans une famille d'agriculteurs. Après des études à la faculté de médecine de l'université de Bordeaux-Segalen (Bordeaux-II), elle exerce en tant que médecin allergologue libéral et médecin attaché à l’hôpital de Mont-de-Marsan à partir de 1983-1984. En complément de cette activité professionnelle, elle assume diverses responsabilités :

  • présidente de l’Association de formation continue des allergologues d’Aquitaine (APALA) de 1992 à 2000
  • présidente de l’ANAICE (aujourd'hui SYFAL), syndicat national des allergologues de 1998 à 2001
  • présidente de la Fédération hospitalière de France - région Nouvelle-Aquitaine
  • membre du Conseil de l'ordre des médecins des Landes

Dans le domaine associatif, elle exerce en tant que médecin du Stade Montois Rugby de 1997 à 2007. 

Vie politique

Geneviève Darrieussecq commence sa carrière politique en 2004, en devenant conseillère régionale d’Aquitaine. En 2008, elle se présente pour les élections municipales à la mairie de Mont-de-Marsan, alors que le MoDem bénéficie de l'alliance avec l'UMP dans la préfecture landaise. Elle est élue au terme du second tour en mars 2008. Elle devient alors une des rares élues d'importance au sein du MoDem. En 2009, elle se porte candidate aux élections européennes, en quatrième position sur la liste MoDem dirigée par Robert Rochefort, recueillant à Mont-de-Marsan, dont elle est le maire, plus de 12 % alors que sur l'ensemble du département, sa liste n'a comptabilisé que 9,5 %. Le 29 juillet, elle est nommée membre du bureau exécutif national du MoDem. Elle est élue en septembre 2009 présidente de Mont-de-Marsan Agglomération à la suite de la démission de Jean-Pierre Jullian, contre Alain Vidalies, avec 35 voix sur 64 contre 27 pour son adversaire.

Elle est candidate aux élections régionales de 2010 en tête des Landes sur la liste MoDem menée par Jean Lassalle recueillant plus de 21 % des suffrages à Mont-de-Marsan et 12,2 % sur l'ensemble du département. Au second tour, sa liste recueille 24 % à Mont-de-Marsan et environ 15 % dans le département des Landes. Lors de la présidentielle de 2012, elle fait partie de l'équipe de campagne de François Bayrou en tant que responsable des affaires de santé. Geneviève Darrieussecq a été également présidente de l'Union des villes taurines françaises (2010-2014). En 2014, elle est réélue maire de Mont-de-Marsan dès le premier tour avec 56,01 % des voix. En mars 2015, elle est élue conseillère départementale du canton de Mont-de-Marsan-2 en tandem avec Pierre Mallet. Ils ont pour suppléants Joël Bonnet et Muriel Crozes. Elle soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Le 6 avril 2017, elle annonce son soutien à Emmanuel Macron dans le cadre de l'élection présidentielle de 2017. Elle se présente aux élections législatives de 2017 dans la première circonscription des Landes. Le 18 juin, à l'issue du second tour, elle est élue députée avec 65,12 % des voix. Son adversaire était le socialiste Renaud Lagrave qui a obtenu 34,88 % des voix. 

Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées

Le 21 juin 2017, elle est nommée secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées Florence Parly dans le Gouvernement Édouard Philippe (2). Charles Dayot lui succède en tant que maire de Mont-de-Marsan le 7 juillet 2017. Contexte relève que « Geneviève Darrieussecq est discrète auprès de Florence Parly au ministère des Armées. Elle a eu une lettre de mission précise : à elle « l’humain », quand la ministre s’occupe du matériel. La mémoire, la jeunesse, la formation, le service de santé des armées, le développement durable dans les armées, le plan famille sont ses premiers sujets de préoccupation. Mais elle doit se tenir au courant du reste, pour être capable de répondre en cas d’absence de Florence Parly ».

Elle est également chargée du dossier de la mise en œuvre du service national universel, transféré à Gabriel Attal le 16 octobre 2018, après sa nomination comme secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Durant la pandémie de Covid-19 en France, Geneviève Darrieussecq intègre trois matinées par semaine une « cellule Covid-19 » de l'hôpital d'instruction des armées Percy de Clamart, où elle est chargée de l'examen des patients suspectés d'être atteints par le virus. Elle y a pour collègue l'ancienne ministre Agnès Buzyn

Vie privée

Mariée, elle est mère de quatre enfants et grand-mère de huit petits-enfants. 

Décorations

  • Chevalier de la Légion d'Honneur (2011)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article