Willem-Alexander des Pays-Bas

Publié le par Mémoires de Guerre

Willem-Alexander, né le 27 avril 1967 à Utrecht, est roi des Pays-Bas depuis le 30 avril 2013. Fils aîné du prince Claus van Amsberg et de la reine Beatrix, il devient prince d'Orange lorsque sa mère monte sur le trône le 30 avril 1980, après l'abdication de la reine Juliana. Après avoir servi dans la Marine royale néerlandaise, il fait ses études supérieures à la faculté d'histoire de l'université de Leyde. 

En 2002, il épouse Máxima Zorreguieta, ressortissante argentine qu'il rencontre lors d'une foire en Espagne, dont il a trois filles : Catharina-Amalia (née en 2003), Alexia (née en 2005) et Ariane (née en 2007). Après l'abdication de sa mère Beatrix en 2013, Willem-Alexander devient roi des Pays-Bas. À côté de ses obligations institutionnelles, il travaille à temps partiel pour la compagnie aérienne KLM en tant que copilote sur le réseau européen. Avec 85 % d'avis favorables en 2018, il est l'un des chefs d'État les plus populaires d'Europe. 

Willem-Alexander des Pays-Bas
Willem-Alexander des Pays-Bas
Willem-Alexander des Pays-Bas

Jeunesse et scolarité

Willem-Alexander Claus George Ferdinand naît à l'hôpital de l'université d'Utrecht. Il est le premier enfant de la princesse Beatrix et du prince Claus, et le premier petit-enfant de la reine Juliana et du prince Bernhard. Il est le premier enfant royal de sexe masculin depuis la naissance du prince Alexandre en 1851, et le premier héritier masculin direct depuis la mort de ce dernier en 1884. À sa naissance, Willem-Alexander reçoit les titres de prince des Pays-Bas et prince d'Orange-Nassau. Il est baptisé selon le rite de l'Église réformée des Pays-Bas le 2 septembre 1967 en l'église Saint Jacob de La Haye. Ses parrains et marraines sont le prince Bernhard, la baronne Gösta Freiin von dem Bussche-Haddenhausen, le prince Ferdinand von Bismarck, l'ancien Premier ministre Jelle Zijlstra, Jonkvrouw Renée Röell, et la princesse héritière Margrethe de Danemark (future reine Margrethe II).

Le prince a deux jeunes frères : le prince Friso (1968-2013) et le prince Constantijn (né en 1969). Il vit avec sa famille au château de Drakensteyn de sa naissance à 1981, où il déménage au sein du plus grand palais de Huis ten Bosch à La Haye. Sa mère Beatrix devient reine des Pays-Bas en 1980, après l'abdication de sa grand-mère Juliana. Il reçoit alors le titre de prince d'Orange en tant qu'héritier du trône du royaume des Pays-Bas. Après ses études primaires et secondaires réalisées à Baarn puis La Haye, le prince Wilem-Alexander obtient un baccalauréat international à l'Atlantic College au pays de Galles en 1985. Après son service militaire de 1985 à 1987, il étudie l'histoire à l'université de Leyde. Son sujet de maîtrise porte sur la décision du général Charles de Gaulle de quitter le commandement intégré de l'OTAN en 1965. Dans sa jeunesse, Willem-Alexander est considéré comme dissipé, étant surnommé « le prince Pils » pendant ses études, du nom d'une variété de bière. À un jeune âge, il dit notamment que « toute la presse néerlandaise [est] pourrie » (Alle Nederlandse pers opgerot) devant les caméras, avant que sa mère ne le réprimande. Devenu majeur, il fait la une des journaux après avoir perdu le contrôle de sa voiture qui termine dans un canal. 

Activités et intérêts

En 1991, il devient bénévole pour l'African Medical Research and Education Foundation au Kénya et passe notamment un mois à bord des avions du Kenya Wildlife Service. L'année suivante, il court le marathon de New York sous un faux nom. Avant son accession au trône, le roi était membre d'associations impliquées dans les problèmes de gestion de l'eau et les sports, pratiquant par ailleurs le patin à glace. En 2017, il est révélé qu'il travaille comme copilote pour KLM au moins deux fois par mois, depuis 21 ans, aux commandes d'un Fokker 70, notamment sur de petits vols en Europe du Nord. 

L'une des raisons avancées est son désir de ne pas laisser sa licence de pilote expirer faute de pratique. Il suit une formation durant l'été 2017 pour pouvoir piloter des Boeing 737 pour la compagnie, les Fokker étant progressivement retirés de la flotte. En novembre 2018, il est notamment copilote d'un Boeing lors d'un vol reliant Amsterdam à Istanbul. Il effectue ses prestations de manière anonyme, mais certains passagers reconnaissent parfois sa voix au micro lors des annonces. 

Mariage

Il se marie le 2 février 2002 avec Máxima Zorreguieta, dans la Nieuwe Kerk d'Amsterdam. Leur union est l'objet d'une polémique en raison du passé du père de la nouvelle princesse, Jorge Zorreguieta, qui a été ministre de l'Agriculture en Argentine de mars 1979 à mars 1981, sous la dictature du général Jorge Rafael Videla (1976-1981), au cours de laquelle des milliers de personnes ont disparu. L'absence du père de la mariée au mariage et aux festivités met un terme à la polémique. 

Descendance

Trois filles sont nées du mariage de Willem-Alexander et de Máxima Zorreguieta, titrées princesses avec prédicat d'altesse royale :

  • la princesse Catharina Amalia, princesse des Pays-Bas et d'Orange-Nassau, princesse d'Orange, née le 7 décembre 2003 ;
  • la princesse Alexia, princesse des Pays-Bas et d'Orange-Nassau, née le 26 juin 2005 ;
  • la princesse Ariane, princesse des Pays-Bas et d'Orange-Nassau, née le 10 avril 2007.

Accession au trône

Dans l'optique de son accession au trône royal, Willem-Alexander doit renoncer à son statut militaire actif. Avant son investiture en tant que roi des Pays-Bas, il se voit accorder à sa demande une libération honorable. En effet, le prince d'Orange détient jusqu'alors le grade de commodore dans la Marine royale néerlandaise et les grades d'officiers généraux correspondants dans les autres services armés. Cependant, en tant que chef de l'État et membre du gouvernement, le roi ne peut plus occuper de poste militaire actif dans les forces armées. Le prince a expliqué la situation au personnel du ministère de la Défense dans sa publication hebdomadaire Defensiekrant.

Le 28 janvier 2013, la reine Beatrix annonce son intention d'abdiquer le 30 avril suivant, date à laquelle son fils doit lui succéder, devenant le premier homme à occuper le trône depuis le 23 novembre 1890. Il avait indiqué dans le NOS Journaal du 28 mars 2009 que son nom en tant que roi serait Guillaume IV (Willem IV en néerlandais), mais, le 28 janvier 2013, la Maison royale annonce que son nom de règne sera finalement Willem-Alexander. Ce revirement est justifié par la volonté du nouveau roi de moderniser la monarchie néerlandaise : il souhaite en effet régner sous son nom de naissance et précise ne pas tenir au titre de « Sire ».

À l'âge de 46 ans et 3 jours, Willem-Alexander est le deuxième monarque le plus âgé des Pays-Bas au moment de son accession au trône. Seul le roi Guillaume II est plus âgé quand il monta sur le trône à l'âge de 47 ans, 10 mois et un jour. Les autres souverains néerlandais étaient plus jeunes à leur avènement : le roi Guillaume Ier a 41 ans, 2 mois et 3 jours lorsqu'il est devenu prince souverain en 1813, le roi Guillaume III a 32 ans et un mois, la reine Wilhelmine, 18 ans et 6 jours, la reine Juliana, 39 ans, 4 mois et 4 jours et la reine Beatrix, 42 ans, 2 mois et 30 jours. Dans le même temps, le nouveau roi devient le monarque le plus jeune d'Europe.

Lors des festivités, plusieurs dizaines de milliers de personnes sont réunies sur la place du Dam devant le palais royal de la capitale néerlandaise, signe de la popularité de la monarchie aux Pays-Bas. La date de succession n'est pas choisie au hasard : ce jour est celui du 33e anniversaire de l'intronisation de sa mère. Sous le règne de Beatrix, le 30 avril est célébré comme fête de la Reine, la fête nationale des Pays-Bas. Sous Willem-Alexander, la fête du Roi redevient l'anniversaire du roi (27 avril). Beatrix préfère célébrer la fête le jour de l'anniversaire de son accession au trône au lieu de son propre anniversaire, le 31 janvier, expliquant que ce jour est moins favorable pour organiser des activités en extérieur. L'intronisation de Willem-Alexander a lieu dans la Nieuwe Kerk, église proche du palais royal d'Amsterdam sur la place du Dam. Il devient ainsi le septième monarque des Pays-Bas depuis. 

Règne

En tant que roi, il représente les Pays-Bas à l'étranger et préside certains comités nationaux à titre honorifique. Il apporte également son soutien à des associations aidant des personnes sans-abri, âgées, et des enfants issus de milieux populaires. En 2015, une affaire fuite dans la presse selon laquelle le roi fait barrage à son Premier ministre Mark Rutte pour que celui-ci ne diminue pas la somme allouée aux services de santé : le monarque finit par confirmer l'information et se justifie de cette intrusion dans le processus politique en affirmant qu'« aux Pays-Bas, les gens doivent pouvoir compter sur une bonne aide médicale ». L'année suivante, il dit regretter le résultat du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne comme un éloignement des peuples.

Son style proche des gens ordinaires fait de lui un monarque populaire. Selon un sondage réalisé en 2015, 89 % des Néerlandais estiment que les Pays-Bas doivent rester un royaume à l'avenir. Il célèbre en 2017 ses cinquante ans en invitant au palais 150 citoyens nés le même jour que lui, tirés au sort par une loterie. Il participe à la réunion du groupe Bilderberg de 2016 et 2017. Willem-Alexander accorde le 22 juin 2018, sur proposition du gouvernement, le titre honorifique de ministre d'État à l'ancienne ministre du Logement Sybilla Dekker, à l'ancien ministre des Affaires étrangères et ex-secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer, ainsi qu'à l'ancienne ministre de la Justice Winnie Sorgdrager. Il est fait chevalier de l'ordre de la Jarretière par la reine Élisabeth II lors de sa visite d'État le 22 octobre 2018. 

Fortune

En 2010, la monarchie néerlandaise perçoit 37 843 000 euros pour les infrastructures utilisées, dont 5 102 000 euros au titre de la liste civile. La famille royale néerlandaise est l'une des moins riches au monde, avec des possessions ayant une valeur totale estimée à 200 millions d'euros. Selon un sondage réalisé en 2015, une majorité de Néerlandais estiment qu'au vu de sa fortune, la famille royale devrait recevoir moins d'argent public. Cependant, une majorité dit également apprécier les actions financières du roi, qui reverse certains de ses revenus à des organismes favorisant l'insertion sociale, le sport et le développement international. Le roi ne paie pas d'impôt sur le revenu, plusieurs personnalités politiques militant pour la suppression de cet avantage. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article