Breitwieser Arthur

Publié le par Mémoires de Guerre

Arthur Breitwieser né le 31 Juillet 1910 à Lvov, en Pologne ;  20 Décembre 1978 à Bonn était Unterscharführer membre du personnel du camp d'Auschwitz.

Breitwieser Arthur
Breitwieser Arthur
Breitwieser Arthur

Breitwieser Arthur obtient le Bac en 1931 puis fait des études de droit à l’université jusqu’en 36. Pendant ses études il devient membres du « parti de la jeunesse Allemande » (Jungdeutschen Partei). Il travaille comme conseiller juridique. En novembre 1939 il entre à la SS. Il est formé à Varsovie et Buchenwald et envoyé à Auschwitz 1 en mai 1940. Il est dans l’administration puis aux « magasins » d’Auschwitz 1 (Häftlingsbekleidungskammer). En octobre 1940 il est Sturmmann. Un an plus tard il revient dans un service de l’administration du camp. En juillet 1941 il est Rottenführer. Il est notamment accusé d’avoir été parmi les premiers à expérimenter le gaz Zyklon B sur des victimes humaines en octobre 1941 (témoignage de Motz, de Varsovie, ingénieur civil et de Schlupper notamment). Il était en compagnie de Frisch, SS-HauptsturmführerCes expérimentations de gazage ont eu lieu dans les caves du Block 11 sur des prisonniers Russes. Il avait été informé sur le Zyklon B, explique-t-il, à Hambourg durant l’été 1941.

Dans le service où il travaillait, il devait assurer la désinfection des locaux et des vêtements. En février 1943 il est promu Unterscharführer. En avril 1944 il est muté à Monovitz. Il accompagne la marche d’évacuation jusqu’à BuchenwaldDe là, il est déplacé, avec d’autres SS, à Ohrdruf. Il est capturé. En décembre 1946 il est livré à la Pologne. Il est condamné à mort au procès de Cracovie en décembre 1947 (« verurteilte das Oberste Volkstribunal zur Todesstrafe wegen seines niederträchtigen Charakters »), où ses juges sont particulièrement choqués par le fait que cet homme qui a grandi et a été formé en Pologne, bien que citoyen Allemand, se soit retourné contre la Pologne et les Polonais au camp d’Auschwitz . L’année suivante (janvier 1948) la peine a été commuée en perpétuité et après onze ans de détention (18 janvier 59) il est libéré. Il a travaillé ensuite comme comptable. Il sera donc parmi les accusés du procès de Francfort, détention préventive du 9 au 22 juin 1961. Il meurt en 1978.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article