Schmidt Paul-Otto

Publié le par Roger Cousin

Paul-Otto Schmidt ( 23 juin 1899 à Berlin,  21 avril 1970 à Gmund am Tegernsee près de Munich, Allemagne) était un interprète de conférences allemand, particulièrement connu pour avoir été l'interprète officiel d'Adolf Hitler

From left to right, Italy's Benito Mussolini, Germany's Adolf Hitler, translator Paul-Otto Schmidt, and Britain's Neville Chamberlain at the Munich Conference, in 1938

From left to right, Italy's Benito Mussolini, Germany's Adolf Hitler, translator Paul-Otto Schmidt, and Britain's Neville Chamberlain at the Munich Conference, in 1938

En 1917/18, il combattit pendant la Première Guerre mondiale et fut blessé sur le front ouest. Par la suite, il étudia plusieurs langues à Berlin, travaillant en parallèle pour une agence de presse américaine. Dès 1921 il suivit une formation d'interprète de conférences auprès du ministère allemand des affaires étrangères, faisant preuve de capacités de mémorisation exceptionnelles. En juillet 1923, Paul Schmidt, encore étudiant et en pleine préparation de ses examens, effectua sa première mission pour le ministère auprès de la cour permanente internationale de justice de La Haye.

Après avoir passé son diplôme universitaire, il fut engagé en 1924 par le ministère des AE et devint chef de l'équipe d'interprètes sous le gouvernement de Gustav Stresemann. Il joua un rôle significatif dans les relations amicales d'Aristide Briand et de Gustav Stresemann dont les échanges diplomatiques menèrent à la réconciliation franco-allemande après la Première Guerre mondiale. Il resta au ministère après le changement de gouvernement suite à la victoire en 1933 du parti national-socialiste (NSDAP) jusqu'en 1945. Entre autres conférences importantes, il prit part à celle du traité de Locarno.

Il revêtit les grades suivants dans l'administration :

  • 1933: Legationssekretär
  • 1938: Gesandter
  • 1940: Ministerialdirigent et Gesandter de 1re classe.

Il devint membre du NSDAP sur le tard en 1943. En mai 1945, il fut arrêté par les autorités américaines mais relâché dès 1948. Il fut blanchi de toute compromission avec le régime en 1950 par le tribunal de Miesbach et put continuer de travailler comme traducteur. Au semestre d'hiver 1952/53, il devint directeur de l'institut munichois d'interprètes et de traducteurs (Sprachen- und Dolmetscherinstitut, SDI). Il fut aussi candidat du parti conservateur Deutsche Partei lors des élections de 1953 pour le parlement (Bundestag) mais ne fut pas élu.

Paul Schmidt a publié ses mémoires sous le nom Dr. Paul Schmidt dans deux ouvrages : 1949: Statist auf diplomatischer Bühne (un figurant sur la scène politique), 1951: Der Statist auf der Galerie (un figurant sur la galerie). Comme tout interprète, Paul-Otto Schmidt a suivi pendant 21 ans les péripéties politiques sans pour autant influer sur le cours de l'histoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article