Cesari Joseph

Publié le par Mémoires de Guerre

Jo Cesari (2 janvier 1915 - 22 mars 1972) fut un célèbre chimiste raffineur d'héroïne, lié à la French Connection

Cesari Joseph

Carrière

Joseph Cesari nait le 2 janvier 1915 à Bastia et est d'abord garçon de bord sur des paquebots puis débitant de boisson. Ce serait son demi-frère, Dominique Albertini, ancien préparateur en pharmacie, qui le lance dans l'apprentissage de la fabrication d'héroïne. Dominique Albertini, chimiste surdoué, a lui-même fait ses classes au laboratoire clandestin de Bandol, installé par Paul Carbone dans les années 1930. Joseph se fera remarquer et devient le chimiste le plus célèbre de la French Connection : on le surnomme « Monsieur 98 % » par référence à la qualité de l'héroïne qu'il raffine. Avec un kilogramme de morphine-base, il fabrique un kilogramme d'héroïne pure à 98 % alors que ses concurrents chimistes d'alors ne dépassent pas 60-70 %. Il s'enrichit ostensiblement et mène grand train : il achète à son nom une superbe demeure près de Rians, dans le Var avec sur 420 hectares deux maisons de maître, une ferme, une bergerie, des écuries.

Il est arrêté le 7 octobre 1964 avec cinq complices en possession de 100 kg d'héroïne. De manière à ne pas se faire repérer par les truands, les policiers s'étaient déguisés en chasseurs et avaient simulé un accident de chasse. « Jo le chimiste » est condamné à 7 ans de prison ferme, 4 millions de francs d'amende et 300 000 de dommages et intérêts. En décembre 1970, après six ans de détention, il est libéré (son demi-frère, Dominique Albertini est cependant décédé le 22 février 1970). Au printemps 1972, il est arrêté à nouveau pour le même motif. Comme la législation a changé, il risque de mourir en prison. Le 22 mars 1972, il est trouvé pendu dans sa cellule au moyen d'une corde fabriquée avec des draps. Avec sa mort, son héroïne d'une pureté exceptionnelle disparaît du marché. 

Cesari Joseph

Publié dans Banditisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article