Worch Christian

Publié le par Mémoires de Guerre

Christian Worch (4 mars 1956) est considéré comme l'un des principaux cadres de la scène néonazi allemande. Le militant qui fût condamné à plusieurs reprises, était un fonctionnaire de divers groupes d'extrême droite, un organisateur et un orateur dans diverses manifestations nationalistes. De 2012 à 2017, il était président du parti d'extrême droite Die Rechte

Worch Christian

Activité dans l'extrême droite

Aktionsfront Nationaler Sozialisten/Nationale Aktivisten

Depuis l'âge de 21 ans, Worch est politiquement actif dans le spectre des extrémistes de droite. En 1977, il devint connu comme un négateur de l'Holocauste, notamment grâce à l'action provocatrice du "Hansabande" dirigé par Michael Kühnen à Hambourg sous le slogan "Mes ânes croient que des Juifs ont été gazés en Allemagne". Hors de l'organisation, l'Aktionsfront Nationaler Sozialisten (ANS) est apparu la même année. À ce moment-là, ils ont également maintenu des contacts avec les Wiking-Jugend, plus tard interdits. Après l’arrestation de Kühnen en 1979, Worch a repris la direction de l’ANS et a rapidement mené une campagne de propagande. 

Freiheitliche Deutsche Arbeiterpartei

Après l’interdiction du Aktionsfront Nationaler Sozialisten/Nationale Aktivisten (ANS/NA) en 1983, Worch rejoint le Freiheitliche Deutsche Arbeiterpartei (FAP) (qui est également interdit) et en devient le président suppléant. Depuis 1984, il a également été impliqué dans "l'Organisation de secours pour les prisonniers politiques nationaux et leurs proches", qui a été interdite en 2011. 

Nationale Liste

En 1989, Worch a fondé avec Thomas Wulff le parti Nationale Liste (NL). Dans la nuit du 19 au 20 mai 1989, selon la version du Spiegel faisant référence à Office pour la protection de la Constitution de Hambourg, quatre membres "d'un commandement spécial d'enquête" de l'"Antifaschistischen Aktion" (Action antifasciste) de Hambourg, organisation estimée à 50 activistes, se sont déguisés en unité spéciale de la police, et "ont maîtrisé le couple Worch, les ont ligotés et ont emporté 50 dossiers, listes de membres et cartes d'adresses de la Liste nationale et de la scène néo-nazie. L'auto-désignation du groupe - en référence au MEK-Mobiles Einsatzkommando - était "MAK - Mobiles Antifa Kommando". Au sein de la liste nationale, il a publié la revue Index jusqu'en septembre 1991, avec laquelle il a été particulièrement actif dans le domaine du travail dit Anti-antifa. Après la mort de Kühnen en 1991, il assuma avec Arnulf Priem et Gottfried Küssel la direction de la Gesinnungsgemeinschaft der Neuen Front (GdNF). Worch est devenu connu comme l'organisateur faisant autorité des marches du GdNF et des marches commémoratives pour Rudolf Hess

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article