Filov Bogdan

Publié le par Mémoires de Guerre

Bogdan Filov, né le 10 avril 1883 à Stara Zagora (Roumélie orientale) et mort le 2 février 1945 à Sofia, est un homme d’État bulgare, président du Conseil des ministres du Royaume de Bulgarie de 1940 à 1943. 

Filov Bogdan

Carrière professionnelle

Bogdan Filov étudie en Allemagne, avant de devenir professeur et historien d’université en Bulgarie.

Parcours politique

Il devient ministre des Travaux publics en 1939. Sa germanophilie notoire lui permet d’accéder au poste de président du Conseil des ministres le 16 février 1940, le tsar Boris III étant forcé de se rapprocher de l’Axe. Cependant, Boris III et Bogdan Filov refusent d’engager les troupes bulgares en guerre, malgré les pressions d'Adolf Hitler : la participation de la Bulgarie aux côtés de l'Allemagne se limite à une participation aux occupations de la Yougoslavie et de la Grèce, dans le but d'annexer leurs territoires macédoniens. En novembre 1940, son gouvernement propose des lois antisémites, qui sont votées par le Parlement le 24 décembre 1940 et sont effectives du 23 janvier 1941 au 27 novembre 1944.

Ces lois sont comparables au lois de Nuremberg du Troisième Reich et privent les Juifs de leur droits civiques. Son gouvernement créé un « commissariat aux questions juives » et quelque 11 000 membres de la communauté juive seront déportés vers le camp d'extermination de Treblinka sous son régime ; ils viennent notamment des territoires occupés de Banovine du Vardar et du nord de la Grèce. Le 9 septembre 1943, quelques jours après la mort de Boris III, Bogdan Filov quitte ses fonctions de président du Conseil pour devenir un des trois membres du conseil de régence pour le nouveau roi, Siméon II, alors âgé de six ans. En 1944, à la suite de l’armistice avec l’Union soviétique, le conseil est dissous. 

Exécution

Bogdan Filov et les deux autres membres du conseil de la régence, le prince Kiril de Preslav et le général Nikola Mikhov, sont exécutés le 2 février 1945. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article