Boris III de Bulgarie

Publié le par Roger Cousin

Roi de Bulgarie (1918-1943) fils aîné de Ferdinand Ier de Bulgarie, le futur Boris III est élève à l'Académie militaire de Sofia et sert dans l'état-major de son père au cours des deux guerres balkaniques et de la Première Guerre mondiale

Boris II de Bulgarie et Adolf Hitler

Boris II de Bulgarie et Adolf Hitler

Quand Ferdinand Ier abdique, en 1918, il lui succède. À cette époque le pouvoir appartient à Stambolijski et au parti agrarien, grandi par son opposition à la guerre. Boris gagne la confiance des paysans et réussit à se débarrasser de la dictature de gauche menée par Tsankov (1923) Coup d'État à Sofia.

Il rétablit le régime constitutionnel, mais en 1934, par un coup d'État militaire, la tendance républicaine prend le pouvoir. Boris sauve son trône grâce à une intervention diplomatique de la Grande-Bretagne et s'occupe activement de la politique étrangère. 

Devant les progrès de l'Allemagne hitlérienne, il ne sait trop quel camp choisir, l'Axe ou les Alliés. En mars 1941, il se décide enfin pour l'Axe, signe une alliance avec l'Allemagne et donne libre passage aux troupes de Hitler en Bulgarie. En décembre 1941, il laisse son gouvernement déclarer la guerre à la Grande-Bretagne, mais se refuse à entrer en guerre contre l'Union soviétique. 

Il meurt le 28 août 1943 après une entrevue dramatique avec Hitler. Crise cardiaque ? Assassinat habilement camouflé par les Allemands ? On ne le sait toujours pas.  Son fils de six ans, Siméon II, le remplace pour peu de temps sur le trône bulgare.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article