Victor-Emmanuel de Savoie

Publié le par Rodney42

Victor-Emmanuel de SavoieVittorio Emanuele di Savoia, (Naples, 12 février 1937) est le fils du dernier roi d'Italie Humbert II et de Marie-José de Belgique, dernière reine d'Italie (fille du roi Albert Ier de Belgique). Il reçut le titre de prince de Naples à sa naissance, titre qu'il conserva jusqu'à ce qu'il devienne le chef de la Maison de Savoie et de la Maison royale d'Italie à la mort de son père. Il est prétendant au titre de roi d'Italie en cas de retour de la monarchie dans ce pays et porte le titre de courtoisie de duc de Savoie, en concurrence avec son cousin Amedeo di Savoia-Aosta. Son nom est traduit en français comme Victor-Emmanuel de Savoie.

Les membres de la Maison royale d'Italie ont été expulsés du territoire italien en 1946, à la suite du référendum instaurant la République italienne, notamment pour avoir cosigné les lois raciales de Benito Mussolini en 1938. Vittorio Emanuele di Savoia va à New York, travailler pour la maison de courtage Bache, puis est employé par des entreprises de l’aéronautique, comme Agusta, Bell ou Boeing. Il passe quinze ans en Iran.

Après avoir longtemps revendiqué son droit de retour au pays et l'abolition de la clause du bannissement dans la Constitution italienne, Vittorio Emanuele di Savoia a été autorisé à retourner en Italie avec sa famille en 2002, après 56 ans d'exil. Il avait, à cette fin, déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l'homme, déclarée partiellement recevable.

Il réside à Collonge-Bellerive en Suisse, dans les environs de Genève. Il a épousé en 1970 Marina Doria (née en 1935), ancienne championne de ski nautique, dont il a eu un fils unique : Emanuele Filiberto di Savoia (né le 22 juin 1972), marié à l'actrice française Clotilde Courau le 25 septembre 2003. Il est grand-père de deux petites-filles : Vittoria, née le 28 décembre 2003, et Luisa di Savoia, née le 16 août 2006 nées toutes les deux ainsi que leur père en exil à Genève.

Une partie des royalistes italiens ne le considèrent plus comme chef de famille, suite à son mariage en 1970 avec Marina Doria, une roturière issue de la bourgeoisie italienne, épousée sans l'assentiment de son père le roi Umberto II. Ils considèrent que le duc d'Aoste, Amedeo di Savoia-Aosta est devenu de droit le chef de la Maison de Savoie. Mais le tribunal d'Arezzo a condamné Amedeo di Savoia-Aosta et son fils Aymon pour usage illégitime du nom de famille "di Savoia" (sans le prédicat "Aosta"), des armoiries de la Maison royale d'Italie et du prince de Piémont.

Au début des années 1970, Vittorio Emanuele di Savoia a, dans le cadre de la procédure autour de la Loge P2, fait l'objet d'une enquête en Italie pour trafic d'armes international, mais celle-ci n'avait donné lieu à aucune suite judiciaire. En 1978, il a été mis en cause et incarcéré 55 jours après la mort de Dirk Hamer (fils du controversé docteur Hamer), jeune Allemand grièvement blessé dans la nuit du 17 août au 18 août à Cavallo en Corse. En 1991, la cour d'assises de Paris l'a condamné à six mois de prison avec sursis pour détention et port d'armes.

Il a été arrêté le 16 juin 2006 au bord du lac de Côme puis, après un transfert accéléré à travers la péninsule tassé dans une petite voiture, placé en détention à la prison de Potenza pour « association de malfaiteurs visant à la corruption et à l'exploitation de la prostitution » autour du casino de Campione, petite enclave italienne au Tessin suisse. En mars 2007, le parquet de Côme renonce aux poursuites pour insuffisance du dossier. Vittorio Emanuele di Savoia est définitivement acquitté à Rome en septembre 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article