Wallace Henry

Publié le par Roger Cousin

Henry Agard Wallace (7 octobre 1888 – 18 novembre 1965) est le 33e vice-président des États-Unis sous le mandat de Franklin Delano Roosevelt (1941–45) jusqu'en 1944, date à laquelle le parti démocrate l'écarte en raison de ses convictions trop progressistes et confie la candidature de la vice-présidence à Harry S. Truman. Il a aussi exercé des fonctions ministérielles dans le domaine agricole et du commerce. 

Wallace Henry

Henry Wallace est le fils d'un riche fermier de l'Iowa, Henry Cantwell Wallace, secrétaire d'Etat à l'agriculture en 1920. Il prend la direction de la revue de son père, le Farm Progress (en), de 1924 à 1929. Il y promeut les semences de maïs hybrides F1, qui joueront un rôle clé dans la croissance de l'industrie semencière, les agriculteurs utilisant ces semences devant les racheter chaque année. Il co-fonde par ailleurs l'Iowa Seed Company puis créé en 1928 l'Hybrid Corn Company, qui deviendra en 1935 Pioneer, aujourd'hui l'un des principaux semenciers mondial. Certaines sources affirment qu'il aurait été à l'origine de l'introduction du melon vert en Chine lors d'un voyage dans les années 1940, probablement en 1944. Après-guerre, il fera aussi de la sélection animale, créant une race de poules à forte capacité pondeuse.

A une date non connue, Henry Wallace entre dans la franc-maçonnerie, dont il gravit la plupart des grades, atteignant le 32e degré du Rite écossais. Roosevelt nomme Wallace secrétaire à l'Agriculture entre 1933 et 1940. Pendant cette période, Wallace favorise notamment la recherche sur les hybrides. Il est élu Vice-président des Etats-Unis en janvier 1941, succédant à John Nance Garner, lorsque Franlin Roosevelt est élu président pour la troisième fois d'affilée. En raison de ses convictions jugées trop progressistes, les représentants démocrates lui préfèrent, à l'occasion de l'élection présidentielle de novembre 1944, le modéré Harry Truman, qui partage le ticket démocrate à l'élection. Roosevelt conserve sa confiance à Wallace et le nomme secrétaire au Commerce dès le début de son quatrième mandat. Le 20 janvier 1945, Truman succède à Wallace au poste de vice-président.

Lorsque Roosevelt meurt 82 jours après, Truman devient président des Etats-Unis, et maintient Wallace à son poste ministériel. Wallace ne s'entend pas avec Truman, dont il déplore la politique ferme à l'égard du Bloc soviétique. Truman se sépare alors de son ministre le 20 septembre 1946. A partir de ce moment, Wallace se met à critiquer violemment la « doctrine Truman » concernant l'endiguement du communisme, dénonçant en elle le risque d'« un siècle de peur » (a century of fear). Wallace est alors le directeur de la revue de Gauche The New Republic, fondée par Herbert Croly, l'inspirateur de l'idéologie progressiste de 1912, et par Walter Lippmann. C'est le seul lien, très indirect, entre le progressisme de 1948 et le mouvement progressiste de 1912 de Théodore Roosevelt et celui, en 1924, Robert M. La Follette.

Wallace décide de se présenter comme candidat du Parti progressiste à l'élection présidentielle de novembre 1948. Ce parti, créé après 1946 et sans lien direct avec les deux précédents partis homonymes, devait son nom à ses idées très avancées, telles que le pacifisme (alors que débutait de la Guerre froide avec le Blocus de Berlin et le Coup de Prague), la revendication d'un salaire minimum et d'une couverture médicale universelle ou encore l'abolition de la ségrégation raciale.

Alors que le Maccarthisme n'allait pas tarder à apparaître et en ce début de Guerre froide, le soutien des communistes à la candidature de Wallace lui fut préjudiciable : il remporta 2.54 % des suffrages, près de la moitié de ses voix provenant du seul État de New-York, et n'obtenant aucun grand électeur. La campagne progressiste souffrit également de la révélation par la presse de la correspondance ésotérique échangée dans les années 1930 par Wallace, alors secrétaire à l'agriculture, avec Nicholas Roerich. Vers 1950, Wallace prend ses distances avec le parti progressiste, qu'il quitte par anticommunisme à l'époque de la Guerre de Corée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article